Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, mars 15, 2009

Ecoute! Coûte que coûte !



Malika Labrume,(comédienne) , Monique lemoine et Reynald Fleury, (musiciens) ont enchanté petits et grands.

La Brigade d'interventions poétiques, à la médiathèque d'Agneaux, samedi 14 mars 2009, où se tenait une exposition sur les éditions Motus
(1/4)
www.culture.fr/sections/regions/basse_normandie/a_decouvrir/valorisation_10

2 commentaires:

  1. Autrefois les grands parents ou les anciens tenaient ce rôle. Il y avait des soirées au coin du feu et on racontait, on transmettait. Pierre Jakez Hélias a bien dit le rôle de son grand père dans "le cheval d'orgueil". L'art de conter s'apprend en écoutant puis répétant à son tour. C’est ainsi qu’il est devenu lui-même le conteur que l’on connaît.
    Les grands parents tenaient la place que des institutions, des associations prennent à présent.
    Mon père, lorsqu'il avait le temps, inventait des histoires et des chansons pour nous. Des petits mythes familiaux comme le pays de boum dodo ou la marchande de bouton, que j'ai transmis à mes enfants.

    RépondreSupprimer
  2. Les spectacles associatifs n'empêchent pas les parents ou grands parents actuels d'aimer toujours raconter des histoires !

    RépondreSupprimer