Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, novembre 20, 2010

Incheon City Chorale-Polyffolia (3/8)



Si le chef de choeur le Dr. Hak Won Yoon se tourne ainsi vers le public (photo 2),  c'est qu'il dirige aussi  une partie des choristes installés en haut des gradins de la salle Beaufils. 
A la surprise générale, ceux- ci ont fait entendre leurs voix, puis sont descendus lentement vers la scène  , tout  en chantant et en enveloppant les spectateurs d'ondes harmonieuses : spectaculaire et magique !

:




Ce sont les oeuvres de la compositrice permanente du choeur, Woo Hyo -Won  qui ont été  orchestrées et chantées: 
Alleluia
Gloria 
et ce morceau  plein d'humour , digne d'un opéra,  Huit voix qui rient, à la chorégraphie irréprochable.





Extrait sur You tube

5 commentaires:

  1. Superbe, quel beau billet! On s'y croirait!!!
    Merci pour tout ce partage!
    Quel ensemble! Les heures de travail que cela doit demander!
    Bon week-end

    RépondreSupprimer
  2. Enitram, à ce niveau, on a l'impression que ce ne sont pas des heures de travail, mais que toute leur vie est consacrée au chant .

    RépondreSupprimer
  3. What a lot of interesting music you've been hearing!

    RépondreSupprimer
  4. Je t'imagine tout à fait Miss, tu as eu ce délicieux petit sursaut qu'on ressent à la fin d'un haiku. Tu t'es sentie enveloppée prise entre les deux feux de la musique. Cela m'est arrivé parfois, parfois au cirque d'ailleurs ! Parfois le musiciein quitte la scène et monte dans les travées.
    La plus émouvante surprise ce fut lorsque nous sommes allés écouter une version pour enfants de la flute enchantée de Mozart. A un moment mon plus jeune fils Pierre (il devait avoir 8 ans) et sa petite copine de solfège se sont levés et ont joint leurs voix au choeur depuis leur place. Nous ne nous y attendions pas du tout.

    RépondreSupprimer
  5. Cergie; quel charmant commentaire !
    Et moi j'ai pensé à toi aux mystères et aux charmes de l'Orient .

    RépondreSupprimer