Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, novembre 14, 2010

Rêve aquatique




Maison sur les flots
Du bercement de l'enfance
Le rêve oublié

Cabanon flottant
Voudrais-je changer de vie
J'embarquerais là

Au gré du courant
Voir défiler à l'envers
Le beau paysage

S'agite à rebours
Petit monde sur la berge
Vu de la péniche

Miss Yves

Au fil de mes recherches, une découverte:
celle de Paul-Louis Couchoud (1879-1959) et de ses 72 haïkaï inspirés par son voyage en péniche: Au fil de l'eau .(lien)

...................................................................................................................................................................
De rêve en rêve...
Tout comme dans le célèbre apologue chinois où Tchouang -Tseu rêve qu'il est un papillon, à moins que ne ce soit l'inverse...
dans le roman de Raymond Queneau, Les fleurs bleues, est-ce le médiéval duc d'Auge qui rêve qu'il est Cidrolin, , ou bien , à bord de sa péniche,le moderne Cidrolin qui rêve qu'il est le duc d'Auge ?


(Folio N. 1000)
.................................................................................................................................................................
INA.fr-Entretien avec Raymond Queneau à propos de son roman, Les fleurs bleues.

10 commentaires:

  1. Wonderful scene and very well captured.

    Darryl and Ruth : )

    RépondreSupprimer
  2. Ce poème est merveilleux! Et il s'accorde très bien avec la photo! Vous êtes une vraie poétesse!
    Bonne journée!
    Quand j'étais une petite fille j'ai demandé toujours à ma maman si nous pouvions déménager et habiter sur un bateau ou dans une roulotte.Mais hélas....!;)

    RépondreSupprimer
  3. Les maisons sur l'eau t'inspirent et c'est un vrai plaisir pour moi de lire tes lignes qui me font rêver d'un monde à l'envers entre ciel et eau!
    Billet très intéressant et documenté, j'aime!
    En cet après-midi pluvieux avec un brin de soleil de temps à autre, cela fait un bien fou!!!
    Bonne soirée à toi!

    RépondreSupprimer
  4. Oups! tu lis Auster en ce moment? J'aime bien cet auteur, j'ai lu tous ceux qui sont à la bibliothèque de St Lô et d'autres que j'ai achetés!
    Il me vient une idée par rapport aux livres... Je t'en reparlerai la prochaine fois que l'on se verra!

    RépondreSupprimer
  5. Comme cela tu fait des "Rêve aquatique"!!
    Suite Houllebecq:
    j'ignore tout de "La Rivière du Hibou", pour ce qui est de Houellebecq je n'ai pas son livre Madeleine ne va pas tarder à l'acheter je présume. S'il parle de Chatelus le Marché c'est sans doute parce que Pierre Michon qui lui est d'origine de la commune lui en a sans doute parlé.
    Voir l'article:

    http://www.lepopulaire.fr/editions_locales/creuse/le_goncourt_pour_chatelus_le_marcheix@CARGNjFdJSsBFxkNAhw-.html

    Le pont dont il est aussi question dans l'article est le frère de celui de la photo un peu plus grand ...

    RépondreSupprimer
  6. *** Un petit coucou en ce lundi matin ... je découvre chez toi une belle photo et un poème écrit avec beaucoup de subtilité et de talent. MERCI pour ce partage Miss_Yves ! :o) je te souhaite un très bon début de semaine ! BISOUS ! ***

    RépondreSupprimer
  7. Se promener sur l'eau. Oui, je veux bien, à condition de pouvoir débarquer de temps en t emps.

    RépondreSupprimer
  8. "Duclair" je ne sais pourquoi me fait penser à un ferry.
    Au fil de l'eau on a le temps d'avoir la fleur aux lèvres entre deux écluses. Je garde le lien de Paul-Louis Couchoud et lirai ses 72 haïkaï un peu plus tard.
    A propos de fleur bleue, j'avais noté ce poème :

    "La fleur bleue est le symbole de la poésie :

    Recette

    Prenez un toit de vieilles tuiles
    un peu avant midi.

    Placez tout à côté
    un tilleul déjà grand
    remué par le vent.

    Mettez au-dessus d'eux
    un ciel de bleu, lavé
    par des nuages blancs.

    Laissez-les faire.
    Regardez-les."


    -Eugène Guillevic-

    RépondreSupprimer
  9. "La Cholotte" cela vient de "Cholet" = le nom de la propriétaire. Pas avec deux ailes comme "Chollet" qui est le nom de jeune fille de ma grand mère et me sert de pseudo.
    "Chollet" surnommés "les Chocho" > la famille de mon grand oncle Henri.

    RépondreSupprimer
  10. HPY: moi aussi, sinon la péniche devient une île (déserte)
    Cergie: merci pour tes précisions.
    J'aime ce poème de Guillevic, et toute sa poésie.

    RépondreSupprimer