Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, décembre 08, 2010

Et ils commencèrent par replanter des arbres trouvés ça et là



La neige est passée
Par là, floutant les contours
Du vieux bâtiment


Architecte fou ,
Elle épaissit les arêtes
Des angles si nets


Coussinets de neige
Déviant les lignes strictes
De l'architecture

-Dans le hall du lycée Le Verrier:peinture murale de Jean-Pierre Le Fèvre (Lien)www.jp-le-fevre.com/

"Et ils commencèrent par replanter des arbres trouvés ça et là
et de nouveau,
la vie..."
(cliquez pour agrandir)


L'extérieur est représentatif de l'architecture de la Reconstruction ...adoucie par la neige tombée la semaine dernière
Plus de fil à plomb
Assurant ordre et rigueur
Où donc sont les marches ?
Comme un jour de fête /
Valse des flocons tout blancs /
Autour du bouleau

15 commentaires:

  1. Que de neige partout!

    La peinture murale est bien belle!

    RépondreSupprimer
  2. Tu me rappelles par ce message cette merveilleuse nouvelle de J. Giono : "l'homme qui plantait des arbres"...
    (Je repasserai plus tard, j'ai des choses à te raconter à propos de livres et de lettres...)

    RépondreSupprimer
  3. Et à propos de l'exposition / Mondrian ?

    RépondreSupprimer
  4. La reconstruction ?
    Lorsque nous sommes arrivés sur Cergy-le-Haut, il a été plantés des arbres déjà grands avec des belles mottes. L'Homme de Giono plantait des glands...

    Alors...
    Mondrian nous a moins plu qu'Arman*.
    Arman est charmant et assez bordélique.
    Cependant Mondrian est très structuré...

    * Les deux expos temporaires actuelles du Centre Pom-pompidou

    RépondreSupprimer
  5. Il y avait une expo sur Calamity Jane au musée de la poste et sais tu pourquoi ? Parce que Calamity Jane a écrit des lettres à sa fille qu'elle avait donnée à adopter qui lui ont été remises après sa disparition... Rassemblées dans un petit livre. Touchant.

    RépondreSupprimer
  6. Et puis je me suis décidée à lire "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates"
    Mary Ann Shaffer et Annie Barrows.
    Roman recueil de lettres.
    J'ai adoré et toi ?

    bique

    RépondreSupprimer
  7. Cergie, je l'ai lu,er j'ai moins aimé que
    84 Charing Cross Road, Helen Henff, qui traite un thème similaire, avec un personnage de libraire encore plus original (de manière plus "naturelle" me semble-t-il.Cependant, la peinture de la vie quotidienne à Guernesey pendant cette période sombre est très intéressante.
    Je pensais que tu aurais eu des affinités avec Mondrian , en raison de ton goût pour ce qui est structuré!
    J'ai déjà entendu parler de ces lettres de Calamity Jane. ce personnage apparait dans un roman de Claude Izner

    RépondreSupprimer
  8. Bon, voici donc deux pistes à suivre pour moi, dont celle de Victor Legris qui erre dans Paris...
    Pourquoi ai-je bien aimé le cercle littéraire ? Pour les échanges épistolaires, la façon dont le récit se construit.
    Calamity Jane m'inspire de la tendresse, elle n'a pas vraiment maîtrisé sa vie mais elle a fait ce qui lui a semblé le mieux.
    Il y a de la neige très épaisse sur Cergy et cela nous ennuit car nous avions projeté d'aller sur Lyon ce WE.
    Bonne nuit, Miss...

    RépondreSupprimer
  9. Un joli regard sur une architecture qui est un peu sévère et tristounette quand il n'y a pas de neige. La fresque de Lefèvre est splendide en photo !

    RépondreSupprimer
  10. *** Hello Chère Miss_Yves !!!!! J'aime regarder ces photos chez toi ... c'est beau !!!!! Je t'embrasse et je te souhaite un agréable jeudi ! BISOUS ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  11. Je suis complètement larguée, là ! On parle littérature.
    L'an dernier j'ai planté à la place d'un jeune palmier qui avait gelé, un noisetier pour attirer Quinou l'Ecureuil.
    Moi aussi je trouve que la peinture murale est chouette.

    RépondreSupprimer
  12. Enitram:architecture tristounette, oui, mais réhabilitée...

    RépondreSupprimer
  13. De l'art à la nature ou de la nature à l'art?
    Tu me déroute...
    Bonne journée A +

    RépondreSupprimer
  14. "Les deux, :mon capitaine"!

    RépondreSupprimer