Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, mai 30, 2010

Victime



De la bêtise?
De la violence aveugle ?

Pourquoi saccager un bien commun à tous : la beauté...

Une vision pathétique ...

vendredi, mai 28, 2010

Gwezenneg - A gravage



Pour qui a flâné enfant, sur la plage à marée basse, l'univers de Gwezenneg est évocateur et absolument fascinant .

Galets polis, bris de coquillages , morceaux de cordes ou de filets, os de seiche, bois flottés...
Qui n'a pas rêvé en découvrant ces traces du travail de la mer ?
Toutes ces merveilles , l'artiste les utilise , les assemble avec d'autres encore, trouvés sur des îles :ossements de mulots, devenus "lutoms", tissus déchirés , fins comme les sécrétions des arachnidées- appelés "arac'hs"pour cette raison-il est vrai avec une graphie qui rappelle plus le Breton que le Grec!

Créer un univers artistique , c'est aussi créer un nouveau langage .






"Suaire Saccas en secrétions à la cicatrice Bleue"


"la montée des os dans les yeux des arac'hs blancs"


A gravage est une expression normande,qui donne son titre à une oeuvre en patois de Côtis Capel
Sa signification ?" Aller sur les plages après les grosses tempêtes, pour ramasser les marchandises échouées ou passées par dessus bord, et récupérer le bois des bateaux échoués"Cette pratique d'une population cotentinaise pauvre se trouve transcendée dans l'oeuvre du graveur né en Bretagne, installé à Theurthéville-Hague, depuis 1968: ses compositions instaurent une méditation sur la vie et la mort, sont autant de Vanités modernes et marines .

Dans la vidéo réalisée par Art(IFS)Acts ,vous pouvez écouter Gwezenneg parler de son travail .

mercredi, mai 26, 2010

Gwezenneg -Art (Ifs) Acts

"Je travaille sur des matériaux cassés, usés, que je fais revivre.Ce sont des morceaux qui ont une histoire plus ou moins ancienne. Je réécris ma propre histoire dessus. Tous les éléments viennent de la mer.Ce choix n'a pas été conscient au départ. Le mystère est lié à la vie et à la mort.Ces fragments, je leur redonne vie. Je les réécris. C'est le travail des sécrétions palimpsestes. J'ai besoin d'un matériau qui a eu une histoire, peut-être cela évoluera-t-il ."

"Parce que les éléments que je trouve sur les grèves ont toujours une mémoire humaine, ils viennent de quelque part"
"Je trouve de petits os, de minuscules côtes ou dents, il y en a de toutes les tailles"

L'oeuvre de Gwezenneg a été accueillie dans les locaux de l'IUT informatique de Caen Ifs et présentée par Art(ifs) acts
Les photos suivantes sont extraites de la vidéo de présentation (lien ci-dessus)


"Chacun de mes ateliers a des fonctions particulières , mais tout se mêle en même temps"

lundi, mai 24, 2010

Gwezenneg à l'IUT de Caen-Ifs

"Les formes, même petites, sont rondes mais on y trouve des pics, des pointes, il y a toujours des griffes, c'est incisé.Je suis graveur. Un graveur c'est violent, ça creuse, ça pique,ça perce,ça poignarde, ça incise, ça blesse"
Secrétions
"Secrét-tions "signifie pour moi que quelque chose est à la fois montré et caché"
"A la fois regarder les choses comme si on regardait dans l'espace, dans l'infini et regarder l'infiniment petit"

Un écho à la troisième affiche sur le blog de Thérèse, Chandler, de A à Z

dimanche, mai 23, 2010

IUT


L'IUT d'informatique d'Ifs par une belle journée du mois de mai.

vendredi, mai 21, 2010

Transport pas commun

Des tonnes de fer et d'acier, le gris du ciment, le gris -bleu du ciel

Ligne A ligne B, lignes géométriques...

et brusquement ...
Volutes , volubilis , vert, verS

Vers quoi donc ?
La ville se serait -elle, en tram, transportée à la campagne ?

mercredi, mai 19, 2010

l'odeur des lilas




Je Rêve et je me réveille
Dans une odeur de lilas
De quel côté du sommeil
T'ai-je ici laissé ou là ?

Je dormais dans ta mémoire
Et tu m'oubliais tout bas
Ou c'était l'inverse histoire
Etais-je où tu n'étais pas?

Je me rendors pour t'atteindre
Au pays que tu songeas
Rien n'y fait que fuir et feindre
Toi tu l'as quitté déjà.

Dans la vie ou dans le songe
Tout a cet étrange éclat
Du parfum qui se prolonge
Et d'un chant qui s'envola!

O claire nuit jour obscur
Mon absente entre mes bras
Et rien d'autre en moi ne dure
Que ce que tu murmuras!

Louis Aragon (1897 -1982)


Violets étaient les lilas
Dans le jardin d'autrefois

Inconscients signes de joie
D'une enfance qui s'écoule
D'infini qui se déploie
Quand les saisons se déroulent.

Aujourd'hui ils sont passés
Mauve est couleur des regrets.

Miss Yves

samedi, mai 15, 2010

vendredi, mai 14, 2010

Bièvres, les étangs

Bièvres...

Ce lieu évoque pour moi le cinquième volume de la Chronique des Pasquier, de Georges Duhamel qui relate la quête d'un groupe d'amis , artistes et intellectuels, unis par un idéal commun proche de celui de de l'abbaye de Thélème .
Georges Duhamel s'est inspiré de son expérience personnelle: la fondation, avec un groupe d'artistes, d'un phalanstère , l'abbaye de Créteil, où chacun aurait pu se consacrer à la création littéraire ou artistique, les revenus étant assurés par les activités d'une imprimerie .
Cette entreprise échoua , en raison de difficultés financières et de dissensions .

On chercherait en vain les traces de "la maison des solitaires"puisque la fiction place ici une aventure humaine et spirituelle réalisée ailleurs.


Paisible lieu de promenades familiales , de détente , les étangs de Bièvres véhiculent l'image d'un bonheur quotidien simple et léger , plus proche de l'univers de Philippe Delerm que celui des poètes unanimistes.

jeudi, mai 13, 2010

Un trésor dans un grenier (1/3)

Pas de ceux qui constituent le sujet des histoires de pirates: ni louis d'or, ni escudos au fond d'une vieille malle.

Dans une vieille malle, pourtant, se trouvaient 139 dessins originaux (128 au crayon, 11 à la plume) représentant Avranches, Granville, Coutances et leurs environs dans les années 1845-1848 et 1873-1876.
Répartis sur trois carnets, ils ont fait le bonheur de la petite fille de la maison qui a eu plusieurs fois l'occasion, dans des circonstances plus ou graves, de les contempler, en en
retirant toujours autant d'apaisement que de plaisir.
A l'âge adulte, la propriétaire de cette collection a éprouvé le besoin d'en savoir plus sur l'artiste inconnu et de partager avec plus grand nombre la beauté de cette oeuvre.
Des contacts pris à Barbizon ont permis d 'authentifier l'auteur de ses paysages: Joseph Le Dieu (1815-1880) avocat à Avranches, membre de diverses sociétés savantes et culturelles, amateur de promenades et de dessin .

Grâce à cette généreuse initiative et à la compétence des différents spécialistes, le public va pouvoir admirer ces "promenades au crayon" aux Archives départementales de la Manche du 10 mai au 29 octobre 2010