Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, novembre 01, 2011

Vitraux en quête d'auteurs




Les vitraux Renaissance de l'église Saint-Pierre, à Montfort-L'Amaury ornent les bas-côtés et le déambulatoire , peut-être sont -ils l'oeuvre de maîtres réputé comme Pinaigrier et Jean Cousin, suppose le Guide Vert Michelin .
Le même guide nous invite à admirer les clefs pendantes qui décorent les voûtes des bas-côtés, et, parmi les clefs historiées de la nef, celle qui est sculptée d'hermines-aux armes d'Anne de Bretagne, comtesse de Montfort, avant d'épouser Charles VIII puis Louis XIII, ce qui fit entrer Montfort-L'Amaury sous le contrôle du roi de France.
 Précisons qu'auparavant,  depuis  l'union d'une Montfort avec le duc Arthur 1312, la cité était rattachée à la Bretagne .
...................................................................................

Autre vues de Montfort-L'Amaury:  lien / publications de Daniel : Tour Ste Anne

7 commentaires:

  1. Merci pour la publication, qui me replonge dans ma jeunesse.
    Bonne journée A +

    RépondreSupprimer
  2. J´adore les vitraux! En plus c trop beau cette eglise! on y sent tjs un souffle mystique accentue par cette architecture!

    RépondreSupprimer
  3. On dirait que le clocher est disproportionné par rapport à la nef, effet d'optique ?
    En tout cas, je pense que les vitraux donnent de la lumière à l'ensemble !
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  4. Tu nous en dis trop ou pas assez, que vient faire ici Anne de Bretagne ? Il est vrai qu'elle fut reine de France.
    A propos des batisseurs de cathédrales et d'églises, as tu lu "les piliers de la Terre " de Ken Follet ? J'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
  5. Cergie,j'ai remis les précisions que tu demandes -effacées je ne sais pourquoi .
    Non, je n'ai pas lu ce livre.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis retournée grâce à toi voir le message de Daniel et ai eu l'explication.
    Le béret sur la tête du client et la mosaïque au sol avec "Dalou", je ne les avais pas vus (le piano non plus je l'avoue) en prenant la photo. Il y a aussi un journal et un flipper.
    Je n'avais pas compris non plus tout d'abord ton commentaire à propos du jeu de mot de Ceciel, et puis j'ai fait le rapprochement avec la brasserie. L'esprit d'escalier...

    RépondreSupprimer
  7. J'ai egalement aime "les piliers de la terre" qui retrace bien la vie de l'epoque, pendant la construction des cathedrales. Par contre je n'ai pas lu le livre de Diwo sur le sujet qui doit etre egalement passionnant.
    Amusant, ma moitie est en train de lire sur la croisade des Albigeois...

    RépondreSupprimer