Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, décembre 14, 2011

Dynamisme



Après leur dernier voyage, les cinémas les Drakkars ont laissé en rade leur bâtiment, et le panneau d'affichage a longtemps gardé l'image du dernier film projeté, l'étrange histoire de Benjamin Button, qui peu à peu s'était déchiquetée, écaillée, délavée pour présenter finalement un fond d'une couleur indistincte.

Jusqu'au jour où les collages




ont donné un nouvel élan à cet endroit devenu bien triste.

12 commentaires:

  1. Tu ne rend nostalgique ce matin...
    Tous ses vieux cinéma qui ont disparu.
    Bonne journée A + :))

    RépondreSupprimer
  2. Daniel a raison, ici, nous en avons plus qu'un en ville et au Mans ils ont été recentrés à la périphérie de la ville dans un grand machin sans âme.
    Seules différences silhouettes de Charlot sont là pour indiquer que ce sont des cinoches.

    RépondreSupprimer
  3. Chez nous c'était - si je me rappelle bien - le Palace, maintenant c'est un multisalles plus grand et plus moderne.

    RépondreSupprimer
  4. Pas vraiment de nostalgie: nous n'avons pas à nous plaindre de la programmation et des activités du nouveau"complexe cinématographique", bien au contraire!

    RépondreSupprimer
  5. ...même si les vieux drakkars ont été pionniers en leur temps,

    RépondreSupprimer
  6. Les salles désertées sont tristes et solitaires. Qu'en faire ?
    Connais-tu les projets ? Et celui de Coutainville ?

    RépondreSupprimer
  7. Tu me fais fredonner une chanson:
    "
    - Viens petite
    J'réponds quand on m'dit ça:
    Moi je voudrais bien
    Mais il faut qu' j'demande à ma mère
    - Viens, petite
    J'irais bien, mais j'peux pas
    Moi je voudrais bien
    Mais il faut qu' j'demande à papa.
    "
    Tu as raisons les vieux cinémas devenu un peu désuet remplacé par des complexes multi salles...
    Il faut avouer tout de même c'etait dans ma jeunese des lieux de rencontre assez sympa.
    A +

    RépondreSupprimer
  8. Enitram, pour St-lô,aucune idée.
    n'est-ce pas celui de Coutainville qui a été repris par une association et qui est devenu un ciné-club ?

    RépondreSupprimer
  9. Le choeur des bohémiens me met dans mon canapé au matin du jour de l'an pour le concert de Vienne
    Le kid et Charlot me ramènent à Crest, j'ai pris là-bas une photo qui m'y a fait tout à fait penser.
    Nous avons un cinéma d'art et d'essai Utopia, à Pontoise et à St Ouen l'Aumone et une salle UGC près de la gare à Cergy le Haut.

    Mot vérificateur :
    retro

    RépondreSupprimer
  10. A Abidjan, nous allions au ciné en plein air ou plutôt abrité avec l'écran en plein air (comme un stade). A l'entracte les spectateurs dansaient le rock sur la scène devant l'écran. Je ne peux dire ce qu'il en est aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  11. beaucoup de ces salles avaient le nom évocateur "le palace" beucoup de "rex" aussi, maintenant on les appelle "les gaumonts" ou les multiplexes du quartier où ils se trouvent. J'ai connu une salle absolument originale quand j'étais gamine (la commission de contrôle ferait de l'apoplexie!) c'était en bas de la mairie (à Plélan le Grand)il y avait des bancs en bois en gradin, en bas un grand poële qui était alimenté par un vieux monsieur (Mr piquouai) quelquefois ça fumait un peu...que de bons souvenirs surtout que la propriétaire une vieille demoiselle faisait des séances spéciales, aux enfants, pendant les vacances...

    RépondreSupprimer
  12. Le cote "ambiance" me manque dans les nouveaux complexes et dans ces salles de cinema. Sinon rien a redire sur ces nouvelles affiches, est-ce toujours dans le cadre des "heteroclites?"

    RépondreSupprimer