Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, décembre 20, 2011

Lunatique




Jean Lorrain (1855-1906) lien ici
Lunatique
À Edgar Poe.

Dans l'herbe folle et l'ortie, 
La paupière appesantie, 
Rôde un chat maigre au poil roux.

Le mur dans l'ombre blafarde, 
Où s'entrechoquent des houx, 
Se crevasse et par les trous 
La lune errante regarde.

Le chat maigre en s'étirant 
De sa voix traînante et rauque 
Miaule, et dans son oeil glauque 
S'allume un feu transparent,

Mirage, où, spectre enivrant, 
On voit danser toute nue 
Hécate, au ciel inconnue.

8 commentaires:

  1. Poème traduit par Baudelaire ?
    Trouver un rythme et des mots qui se répondent tout en respectant les texte original n'est pas à la portée de tout le monde

    RépondreSupprimer
  2. La lune parait chaude sur cette photo. Fâchée parce que tu l'as flashée?

    RépondreSupprimer
  3. Vraiment bien illustre ce poeme par un auteur qui ne me revient en memoire qu'a la lecture de sa courte biographie sur internet.

    RépondreSupprimer
  4. extraordinaire! c'est magnifique..
    une pro!

    RépondreSupprimer
  5. Cergie, non, c'est un poème de Jean lorrain sur Edgar Poe

    RépondreSupprimer
  6. Attention les Loup-garous vont sortir...
    Joli poème.
    A + :))

    RépondreSupprimer
  7. Tiens, ma Copine !
    Jolie Photo Miss Yves !
    J'aime bien le poème et je suis voir qui était de Jean Lorrain.
    Bravo pour la devinette d'Elfi. Tu as été plus rapide que pour la moenne !!!

    RépondreSupprimer
  8. Tu n'as pas à avoir honte, Miss, je n'ai rien fait de tout cela, ce sont mes résolutions pour l'année prochaine au moment de l'Avent !
    Je viens juste de finir une petite salopette tricotée pour Oscar.
    Je dois emballer les cadeaux du Père Noël : beaucoup de livres pour les grands et les petits et puis des tricots pour les plus jeunes.
    Profite bien de ces jours heureux à venir ! Et à plus tard !

    RépondreSupprimer