Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, décembre 28, 2011

Lendemain de fêtes



...Un sérieux  coup de balai s'impose!

mardi, décembre 27, 2011

Paquets cadeaux



Au fond ...
    Quoi de mieux qu'une boîte pour jouer ?


samedi, décembre 24, 2011

Habits de lumière



Les remparts illuminés,
A présent , c'est toute l'année;
Ce doit être
Tous les jours  fête...






Mais le concours
Des maisons dans leurs plus beaux atours,
A coups de Watts
Et de Kilowatts,
Sous la baguette
De la fée Electricité,
C'est pour Noël:

Laquelle est la plus belle ?







Joyeuses fêtes à tous, et à plus tard!

jeudi, décembre 22, 2011

Hivers

Les hivers se suivent , sans toujours se ressembler:



Hiver 2011, pluvieux et venteux


Hiver 2010 et 2009 , neigeux

Souvenirs ...





 Hiver vous n'êtes qu'un vilain

Hiver vous n'êtes qu'un vilain
Eté est plaisant et gentil,
En témoignent Mai et Avril
Qui l'accompagnent soir et matin.

Eté revêt champs, bois et fleurs
De sa livrée de verdure
Et de maintes autres couleurs
Par l'ordonnance de Nature.

Mais vous, Hiver, trop êtes plein
De neige, vent, pluie et grésil;
On vous doit bannir en exil.
Sans point flatter, je parle plain,
Hiver vous n'êtes qu'un vilain! 

Charles d'Orléans





(version originale)

Yver, vous n'estes qu'un villain,
Esté est plaisant et gentil,
En tesmoing de May et d'Avril
Qui l'acompaignent soir et main.

Esté revest champs, bois et fleurs,
De sa livrée de verdure
Et de maintes autres couleurs,
Par l'ordonnance de Nature.

Mais vous, Yver, trop estes plain
De nege, vent pluye et grezil;
On vous deust banie en essil.
Sans point flater, je parle plain,
Yver, vous n'estes qu'un villain !

Charles d'Orléans


Pas si "villain"- pas si rustre- Yver  et son cortège de "neige, vent ,  pluie, et grézil",
n'en déplaise à Charles d'Orléans



mardi, décembre 20, 2011

Lunatique




Jean Lorrain (1855-1906) lien ici
Lunatique
À Edgar Poe.

Dans l'herbe folle et l'ortie, 
La paupière appesantie, 
Rôde un chat maigre au poil roux.

Le mur dans l'ombre blafarde, 
Où s'entrechoquent des houx, 
Se crevasse et par les trous 
La lune errante regarde.

Le chat maigre en s'étirant 
De sa voix traînante et rauque 
Miaule, et dans son oeil glauque 
S'allume un feu transparent,

Mirage, où, spectre enivrant, 
On voit danser toute nue 
Hécate, au ciel inconnue.

dimanche, décembre 18, 2011

Averse


Pluie sur la terrasse
Décor  strié de longs traits 
Oh le floc des gouttes

Miss Yves

vendredi, décembre 16, 2011

Blanc , noir, gris




Saint-Quentin -en Yvelines: la perspective La neige sied à l'acier

http://www.agglo-sqy.fr/patrimoine/patrimoine_SQY/annes80-00/martapan.htmlMarta Pan

Prendre le train ? Un jeu d'enfant !



Les locaux désaffectés de l'ancien tri postal ont pris un coup de jeune



avec les collages
d'Al-Sticking

mercredi, décembre 14, 2011

Dynamisme



Après leur dernier voyage, les cinémas les Drakkars ont laissé en rade leur bâtiment, et le panneau d'affichage a longtemps gardé l'image du dernier film projeté, l'étrange histoire de Benjamin Button, qui peu à peu s'était déchiquetée, écaillée, délavée pour présenter finalement un fond d'une couleur indistincte.

Jusqu'au jour où les collages




ont donné un nouvel élan à cet endroit devenu bien triste.

dimanche, décembre 11, 2011

Un dimanche au Musée:Glenn Mor (2/2)


Répondant à l'invitation de l'association des amis des musées saint-Lois présidée par Madame Suzanne Leclerc,  Guy Allix, actuellement enseignant à l'IUT de Lisieux, s'est dit  très heureux de retrouver  Saint-lô, ce dimanche 4 décembre 2011  où il a connu  deux belles aventures   .
- Professeur de Lettres au collège Lavalley, il a communiqué à ses élèves  son amour de la poésie  en lui consacrant un club  et en publiant  une revue scolaire, "Lavalley du poème".
-Ce même amour de la poésie l'a conduit à fonder en 1989 , avec   Richard Catherine l'association Lire à Saint-Lô  (dont il a été le premier président) ,et  avec Dominique Delauney  le Prix Jean Follain  de la ville de Saint -Lô, promis depuis à un bel avenir. Précisons que son diplôme de DEA avait  été consacré à ce poète, né à Canisy.



Le récital Glenn Mor  unit  musique et poésie.
Le pianiste Olivier Mélisse accompagne  de musique celtique (Didier Squiban, Benoît Briens ) ou de ses  compositions personnelles  les  poèmes lus, dits, proférés par Guy Allix : ses propres poèmes de jeunesse, au   lyrisme prononcé, et  des textes de Rimbaud, Verlaine, Corbière, René Char, Vian, Christien , Dauphin avec pour thèmes les mots,  la poésie, la révolte, la liberté.
Les choix musicaux ont revivifié certains"classiques" inoubliables: ainsi,"Le dormeur du Val" aux accents en demi-teinte d'Erik Satie ou le  "Gaspard Hauser chante" de Verlaine sur fond celtique.
Le poète a également pris sa guitare sèche pour  chanter des morceaux de Jacques Brel,et de  Georges  Brassens , maîtres de la chanson  française qui l'ont marqué, à l'instar de Léo  Ferré.
Alternant avec  le duo voix /piano, de belles plages le piano en solo .



Si l'espace  du musée retenu pour ce récital n'offrait pas une acoustique tout à fait satisfaisante, ses dimensions intimistes, en revanche apportaient un style"café-concert" très sympathique,soulignant  la complicité entre les deux compères, et  le  lien que  Guy Allix   sait établir avec son public .


 Celui -ci  a apprécié ses  transitions chaleureuses , malicieuses et ludiques.

Par exemple, lorsqu'il a été invité à deviner le sujet  et l'auteur de la chanson suivante :



"Mais le pire de tous est un petit vocable/
De trois lettres pas plus, familier, coutumier/
[…]
Honte à celui-là qui, par dépit, par gageure,/
Dota du même terme en son fiel venimeux/
Ce grand ami de l’homme et la cinglante injure/
Celui-là, c’est probable, en était un fameux./
[…]
La male peste soit de cette homonymie !/
C'est injuste, Madame, et c'est désobligeant/
Que ce morceau de roi de votre anatomie/
Porte le même nom qu'une foule de gens."


La  bonne réponse ayant été donnée quant à " ce morceau de roi" du "Blason du corps féminin" composé par Georges Brassens, l'auditoire eut le droit d'ouïr la suite du concert!


Merci aux deux artistes pour ce "dimanche au musée" plein de charme , et pour  paraphraser Luc Bérimont:"Vive la poésie"!

samedi, décembre 10, 2011

Un dimanche au Musée:Glenn Mor (1/2)



"Les poèmes furent d'abord chantés et écoutés. On l'oublie trop souvent. Je pense que cette dimension sonore est essentielle si la poésie veut retrouver enfin ce que j'appellerais sa juste audience". Guy Allix





Le spectacle "Glenn Mor"illustre ce  retour aux sources de la poésie sonore en présentant  des poèmes dits par Guy Allix et mis en musique par Olivier Mélisse.

jeudi, décembre 08, 2011

Un parc en or


L'or des feuilles d'automne,
pas encore tombées au moment de cette photo du parc, propice aux promenades agrémentées de croquis ou d'aquarelles.



mardi, décembre 06, 2011

Pactions de mariage



"Pactions" est un synonyme de" traité" ou de "contrat de mariage"
ici entre
Pierre Meslin et Marguerite Duchemin
Juillet 1701
Bricquebec.

Le contrat était établi "devant tabellion", c'est-à-dire l' "officier public qui faisait office de notaire.
L' Officier qui délivrait les grosses des actes dont les notaires dressaient les minutes".


Quelques formules juridiques :


-En introduction:
"Pour pactions du mariage espéré estre faict et accomply en Saincte Eglise catholique, apostolique et romaine"
-L'engagement des futurs époux:
"Lesdicts futurs mariés se sont respectifement donné la foy et loyauté de mariage et promis s'espouser à la première semonce que l'un fera à  à l'aultre  aux conditions qui s'ensuivent"
(...)
-Suit une liste très détaillée des conditions financières et matérielles, qui  incluent  vêtements, vaisselle, mobilier.


Exemple extrait  des Pactions de mariage de Jean Le Tellier et Louise Meslin (31 janvier  1665 à Nehou):


"Et oultre, ledict Meslin a promis bailler a sa dicte fille deux habits pour espouse, l'un de sarge de seigneur et l'autre de drap estophez bien et deubment avec une jupe de ratinne rouge et les aultres habitz servant de present à son usage,un lict, traversain et aureillers garnys de plume avec la couchette bois chesne fermant à clef, six douzaines de serviettes, deux douzaines de drap de lict, six plats, six assiettes d'estain et le reste du linge a la volonté de la mère"





Pour clore le contrat de mariage  sont mentionnés, par la formule "Faict en la presence de"
  les notaires, "les parens et amys desdicts futurs mariés"
Suivent les signatures des personnes désignées , la précision "avec paraphe"indiquant la  signature d'une personne qui sait écrire et non une simple croix, désignée par le terme"marque".

Des clauses particulières peuvent être notées en marge.

Exemple , extrait du même contrat:
"Les meubles contenus au present traicté de mariage m'ont esté baillez et livres a l'exception du pot de vin, du ciel de lict, platz et assiettes, lesquels meubles livrez se consiste l'armoire, couchette, habitz, draps et serviettes, lit, traversain et oreilliers, sarge de lict, linges et hardes servant à son usage le 28 ème mars 1665.


dimanche, décembre 04, 2011

But!




Qui veut jouer au Kayak-polo sur la Vire?

vendredi, décembre 02, 2011

Campaniolus

ou "petit produit des campagnes", selon l'origine du mot "champignon"en latin populaire


Ici, curieux produit  d'un genre  nouveau: violet à pois roses ...


Ce n'est pas dans la forêt que poussent ces amanites tue-mouche...



mais sur la pelouse de mon jardin...
                                     ...     provoquant la perplexité
                                                                                      du nain  qui s'y promène...