Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

lundi, février 06, 2012

Du coq à l'âne

Un de mes billets précédents (ici) s'amusait à sauter du coq à l'âne , de manière quelque peu surréaliste, selon Nathalie (Son blog )

A la demande de Cergie et d'Enitram, voici un fil d'Ariane pour vous y retrouver dans ce  labyrinthe:




Donc, avant d 'affronter les dragons du nouvel An chinois, devant l'Hôtel de ville de Paris,



pause-déjeuner  au  sympathique restaurant grec, le Minotaure,




dans la rue de la Huchette,



où , depuis  1957 La cantatrice chauve, d'Eugène Ionesco "se coiffe toujours de la même façon",




Un détour s'imposait, histoire de voir pêcher

le chat


de Nemo,

dans la rue
du chat qui pêche !




Fin de cette histoire à dormir debout .


..............................................................................................................................................................
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rue_de_la_Huchette




10 commentaires:

  1. Pourquoi ne pas se satisfaire d'un peu d’irrationnel...
    j'adore un part de mystère, quand un tour de carte (par exemple)perd tout son charme quand il est dévoilé !!!
    Je suis aussi un peu paradoxale j'aime savoir le pourquoi du comment...
    Bonne journée. A + :))

    RépondreSupprimer
  2. Les rues de Paris forment un dédale qui a pour centre (du moins pour moi) l'Hôtel de Ville. Ton histoire est bien gourmande et se termine en tablette de chocolat...
    :)

    RépondreSupprimer
  3. Rue de la Huchette ! Souvenirs, souvenirs pour moi, quand mon Amoureux me l'a fait découvrir pour y aller manger un succulent couscous!!!
    Effectivement je me souviens aussi de petits restos grecs où les serveurs jetaient des assiettes dans la rue, sans doute pour nous attirer...
    Merci pour les liens !

    RépondreSupprimer
  4. ces peintures murales me plaisent énormément!

    RépondreSupprimer
  5. mais c'était très bien il n'y a rien d'irrationnel ni de rationnel à baguenauder le long des rues suivant son inspiration...c'est ce que nous faisons quand nous sommes à Paris, pour nous le centre est le quartier latin (la sorbonne et les librairies que nous écumons les deux premiers jours...ensuite mon mari ayant vraiment fait le plein, ayant réfléchi, étant retourné le livre qu'il a vu mais..finalement il FAUT qu'il l'achète!après on flâne...on devrait y aller la semaine prochaine .

    RépondreSupprimer
  6. Je commanderais bien une bonne moussaka. Je ne connais pas la rue de la Huchette et encore moins celle du Chat qui pêche. J'ai encore beaucoup à découvrir dans la capitale.

    RépondreSupprimer
  7. Une jolie histoire et de belles photos, que demander de plus ?

    RépondreSupprimer
  8. Belle promenade dans le labyrinthe parisien. Heureusement tu avais le fil.

    RépondreSupprimer
  9. elles sont belles je trouve et j'adore ton parapluie

    RépondreSupprimer
  10. Tu as oublie de photographier le "petit bateau" de Nemo... lol...
    La rue la plus etroite de Paris a ce qu'il parait.

    RépondreSupprimer