Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, juillet 04, 2012

Jardin Tivoli

A l'origine, ce jardin était un champ d'oliviers et d'orangers.
 Pourquoi donc ?

Connu des Romains qui y cultivaient l'Olivier et qui y ont fait passer la Voie Julia, Le Cannet a vu le jour en l'an mille, à une époque où la perspective de la fin du monde-prétendument proche- et du  nécessaire salut   amena la ville à  donner au monastère de Lérins une partie de son patrimoine, principalement des terres cultivables.


En 1441, le roi René,Comte de Provence, décide  une politique d'immigration avant de rattacher cette région du sud à la couronne de France. Les moines de l'ïle de Lérins à court de main-d'oeuvre ramènent, de leur fief du Val d'Oneille, en Italie 140 famille (Les figons)

En  1441, l'abbaye de Lérins concède à Sylvestre Calvy des terres cultivables au Cannet (c'est ce qui est rapporté dans le plus vieux document connu de la ville). 140 familles s'installent au Cannet entre  1441 et  1500 et certaines d'entre elles donneront leur nom aux quartiers de la ville : Les Danys, les Ardisson, Calvy , Escarasse, Gourrin, Apie... se répartissant en hameaux tout autour des terres cultivables appelées « le pré » (actuel centre ville et quartier historique) notamment dans ce qui est aujourd'hui le Square du Tivoli."

(Sources :Wikipédia, ici   et la brochure éditée par l'office du tourisme du Cannet, ) )

L'école maternelle, le théâtre de verdure, le jardin d'enfants et sa petite bibliothèque (article perso ici )


lui  confèrent  une animation très familiale.

Il ne s'y trouve pas, comme dans la rue Cavasse, de villas classées, signées de l'architecte Henri Stoecklin


(lien perso  ici)


 Mais la villa Rachel a pour moi un charme fou.


Ce nom lui a-t-il été donné en souvenir de la grande tragédienne qui séjourna au Cannet ?









8 commentaires:

  1. Les fresques ont un charme fou et les villas sont très belles. Joli ton dessin, tu as un sacré coup de crayon !
    La Villa Rachel est magnifique.

    RépondreSupprimer
  2. Ils firent bien de faire un don au monastère, la fin du monde fut ainsi évitée!!! lol
    Tout et toujours bien documenté chez toi...
    Bonne journée A :))

    RépondreSupprimer
  3. une belle villa et des murs plein de poésie...

    RépondreSupprimer
  4. je ne peux dire ce que je préfère: tout est charmant. Tu ne nous as pas ajouté ,comme avant, la pancarte "le chemin des écoliers" qui me fait toujours penser à Bourvil:
    "le chemin des écoliers fait le tour de mon village, on le prend à tous les âges, le chemin des écoliers, je l'ai pris, tu l'as pris..."

    RépondreSupprimer
  5. Daniel : tout est à recommencer pour fin 2012!
    Marguerite-Marie, oui je n'ai pas voulu refaire la même chose.Tiens, je ne connais pas cette chanson de Bourvil, plein de fantaisie mais aussi de tendresse dans ses chansons
    Elfi et Claude: Il existe des villas plus luxueuses, celle-là est belle dans sa simplicité

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi, j'aime beaucoup la Villa Rachel.

    RépondreSupprimer
  7. C'est toujours beau un bow-window, ou un oriel si on n'aime pas les anglicisme...
    Rachel... Peut-être une référence biblique tout simplement ?

    RépondreSupprimer
  8. Cergie: "oriel " me plaît et son origine aussi:

    Le mot viendrait de l'anglo-normand oriell et du latin post-classique oriollum (porche ou galerie), qui pourrait provenir du classique aulaeum (« rideau »).WPD

    RépondreSupprimer