Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, août 12, 2012

"Là tout n'est qu'ordre et beauté

Luxe , calme et volupté"

Baudelaire
L'invitation au voyage, Les Fleurs du mal



Habitué de la navigation en Méditerranée à bord de ses yachts nommés "Le Bel Ami"I et II, Maupassant décrit , dans Madame Parisse, le cap d'Antibes:

"J'étais assis sur le môle du petit port d'Obernon près du hameau  de la Salis, pour regarder Antibes au soleil couchant? Je n'avais rien vu d'aussi surprenant et d'aussi beau.
(...)
Et le ciel, au-dessus des Alpes, était lui-même d'un bleu presque blanc comme si la neige eût déteint sur lui; quelques nuages d'argent flottaient tout près des sommets pâles; et de l'autre côté du golfe, Nice couchée au bord de l'eau s'étendait comme un fil blanc entre la mer et la montagne. Deux grandes voiles latines, poussées par une forte brise, semblaient courir sur les flots. Je regardais cela, émerveillé."

En 1885-ou en février 1886 -Maupassant est venu rejoindre son frère Hervé, horticulteur à Antibes.
 Dans une  lettre à Hermine Lecomte de Noüy , datée du 2 mars 1886 , il écrit:"je navigue et je travaille surtout.Je vis dans une solitude absolue"
Pourtant, il rejoignait une femme à Cannes...

C'est de Cannes, le 7 janvier 1892 qu'il sera transporté par le train de Paris jusqu'à la clinique du Docteur Blanche, où il mourra le 6 juillet 1893.

 Ayant  croisé , le 26 décembre, sur la route de Grasse, un fantôme -"Ce fantôme, c'était moi",  avait  confié  l'auteur du Horla à François Trassart,son fidèle  assistant sur terre comme sur mer, il tenta de se  suicider avec un coupe-papier  chez sa mère, le 1er janvier .

L'éblouissante lumière méditerranéenne n'aura pas eu raison de ses accès de bile noire.

Source: La Côte d'Azur des écrivains, Edisud
Lire aussi, ici

Lire aussi un article sur: La maison du Docteur Blanche, de Laure Murat



Au Cap d'Antibes, La Garoupe est une base de plongée sous-marine.

N'étaient les galets, cette crique isolée  serait,  je trouve, l'idéal pour une baignade loin des regards, dans le miroitement des bleus et des verts.

17 commentaires:

  1. Belles image, j'aime bien l'effet grottes de la première.
    Maupassant était pas mal perturbé...
    La lecture du Horla m'avait donné une étrange sensation que je ne sais définir !!! (je ne l'ai jamais relu).
    Bon dimanche A = :))

    RépondreSupprimer
  2. Il me souvient du voyage de noce en Corse dépeint par Maupassant dans "une Vie" et de ses merveilleux paysages.
    (Je me suis refusée à lire le Horla.... Merci pour le lien)

    RépondreSupprimer
  3. Très belles photos de la Côte d'azur !
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  4. Gorgeous pictures and the quote is from my favorite Baudelaire poem.

    Happy Sunday,
    merisi

    RépondreSupprimer
  5. se que c est beau comme endroit !

    RépondreSupprimer
  6. Marguerite:pourquoi donc ? tu n'aimes pas frissonner ?

    RépondreSupprimer
  7. *** je viens te souhaiter une bon début de semaine ! Que ces photos sont belles MissYves !!!! J'adore !!!!! je t'embrasse bien fort !!!!! ***

    RépondreSupprimer
  8. Marguerite: ce voyage de noces est le seul moment lumineux de la vie de Jeanne, comment l'oublier ?

    RépondreSupprimer
  9. Je suis assez impressionnable, il est des nouvelles dont je me souviens qui ne sont pas forcément de Maupassant peut-être de Simenon. La main, l'enfant adopté, une histoire d'hivernage.

    RépondreSupprimer
  10. Sur mon message je donnais le lien vers l'hôtel de Lamballe, cela te convient-il ou est-ce trop succinct ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rue_d'Ankara

    RépondreSupprimer
  11. J'aime assez l'écriture de GdM quand je tombe sur une de ses nouvelles - ça faisait un bout de temps, mais lma semaine dernière j'ai lu le début, malheureusment nia suite, ni la fin d'une dont j'ai déjà oublié le nom.

    RépondreSupprimer
  12. *** En ce mardi matin je viens te souhaiter une belle journée Chère Miss_Yves ! je t'envoie de GROS BISOUS !!!!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  13. / l'objet maudit : j'ai lu le singe de SK. Il y a une autre nouvelle que tu as dû lire dans "les oiseaux et autres nouvelles" de Daphné du Maurier : la poupée.

    RépondreSupprimer
  14. La peur qui s'insinue, comme celle de la pensée de l'autre dans son regard, cet enfant qui est soupçonné d'avoir supprimé sa mère adoptive.
    La nouvelle dont je ne trouve pas l'auteur raconte la folie d'un JH hivernant pour l'entretenir dans une ferme avec un homme plus âgé qui est pris dans la tempête et ne revient pas, le chien sort sans qu'il s'en aperçoive (cela est juste suggéré) un grattement à la porte insistant le rend fou. Ceux qui montent au printemps découvrent le corps du chien.

    RépondreSupprimer
  15. Des endroits merveilleux quand il n'y a personne, tu avais bien choisi ton époque !

    RépondreSupprimer
  16. How beautiful! The color of the water is breathtaking!

    RépondreSupprimer
  17. Maupassant en bonne compagnie de gente féminine ne pouvait qu'être inspiré!

    RépondreSupprimer