Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, août 10, 2012

Sa (pi) de


Lu  dans La Côted'Azur des écrivains, Edisud

"Parmi ces ruelles, je tiens à mentionner, à cause de son nom, la rue de Sade. L'indifférence à la morale ne va pas encore assez loin pour qu'on l'ait ainsi nommée en l'honneur du divin marquis*
; elle est bien, plutôt consacrée depuis des siècles à la puissante famille, originaire de la région dont il est issu. Tout de même, je me sens frôlé  comme d'une petite bouffée  scandaleuse des Cent vingt journées de Sodome quand  mes yeux , au passage , effleurent la plaque. "

Ernst Jünger, in Le contemplateur solitaire, Grasset, les cahiers rouges


Sapide = qui a du goût , le contraire d' insipide 
Celui de la fée verte ?




L'heure verte

Comme bercée en un hamac
La pensée oscille et tournoie,
A cette heure où tout estomac
Dans un flot d'absinthe se noie.

Et l'absinthe pénètre l'air,
Car cette heure est toute émeraude.
L'appétit aiguise le flair
De plus d'un nez rose qui rôde.

Promenant le regard savant
De ses grands yeux d'aigues-marines,
Circé cherche d'où vient le vent
Qui lui caresse les narines.

Et, vers des dîners inconnus,
Elle court à travers l'opale
De la brume du soir. Vénus
S'allume dans le ciel vert-pâle.

Charles Cros, (1842 – 1888)
Le coffret de Santal, 1873

19 commentaires:

  1. l'absinthe n'est plus interdit..dans le jura il y a plusieurs distilleries..il y a une fête de l'absinthe...bonne fin de semaine... santé!

    RépondreSupprimer
  2. Pourvu qu'on n'est pas une rue DSK.
    Il paraît que l'absinthe revient à la mode. Hips !

    RépondreSupprimer
  3. Oh! Oh! on se dévergonde sur ce blog !!!
    J'aime les couleurs chaude de l'ocre.
    Bonne journée et Bon weekend A + :))

    RépondreSupprimer
  4. Elfi:ici non plus (mais avec réglementation)la preuve
    Daniel et claude, surtout :je vous laisse la responsabilité de vos propos!

    RépondreSupprimer
  5. Ha,ha... Je ne savais pas que le Marquis était divin! Maintenant je comprends la popularité de Dominique SK. Il est digne d'un boulevard!Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  6. Hélène a tout dit, ça devient olé, olé par ici mais c'est l'air du Sud, qui donne des idées!!!

    RépondreSupprimer
  7. Reader Will :Si, si "le divin marquis"est un qualificatif habituellement employé
    HPY et Marguerite-Marie:je le confesse, mais une fois n'est pas coutume

    RépondreSupprimer
  8. Such wonderful pictures of Provence! That road on the mountainside is breathtaking!

    RépondreSupprimer
  9. J'aime bien le com de Reader Wil.

    RépondreSupprimer
  10. "digne d'un boulevard "est très drôle, et surtout si l'on pense au théâtre de boulevard!

    RépondreSupprimer
  11. Très belles couleurs du sud ! La couleur verte de l'absinthe est absolument divine!!!!
    Un poème qui nous donnerait envie d'en goûter un petit verre!!!

    RépondreSupprimer
  12. Un site a à voir : http://tpe-absinthe.jimdo.com/qu-est-ce-que-l-absinthe/

    RépondreSupprimer
  13. Enitram: merci pour le lien mais...attention aux excès!

    RépondreSupprimer
  14. Les couleurs* et le graphisme va bien à l'absinthe.

    * Je pense à la chartreuse verte et jaune

    RépondreSupprimer
  15. J'en aime bien les couleurs:de l'asinthe.., et de la façade. Malgré mon dégoût pour l'absinthe j'irais bien faire un tour dans la cave.

    RépondreSupprimer
  16. thérèse: dégoût ?tu en as déjà goûté ou c'est une question de principe ?

    RépondreSupprimer
  17. Non non j'en ai goûté bien sur... et je n'aime vraiment pas :-)

    RépondreSupprimer
  18. Thérèse: Jamais eu l'occasion d'en goûter !

    RépondreSupprimer