Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, novembre 11, 2012

Déjà la pierre pense où votre nom s'inscrit



Au beau milieu d'un rond-point, parmi l'animation de la ville, ce n'est pas un poilu de la Grande guerre  qui trône ainsi sur ce monument  , mais- fait très rare- un soldat de la guerre de 70


....................................................................................................................................
La guerre et ce qui s'ensuivit
Tu n'en reviendras pas toi qui courais les filles
Jeune homme dont j'ai vu battre le coeur à nu
Quand j'ai déchiré ta chemise et toi non plus
Tu n'en reviendras pas vieux joueur de manille
Qu'un obus a coupé par le travers en deux
Pour une fois qu'il avait un jeu du tonnerre
Et toi le tatoué l'ancien Légionnaire
Tu survivras longtemps sans visage sans yeux
Roule au loin roule train des dernières lueurs
Les soldats assoupis que ta danse secoue
Laissent pencher leur front et fléchissent le cou
Cela sent le tabac la laine et la sueur
Comment vous regarder sans voir vos destinées
Fiancés de la terre et promis des douleurs
La veilleuse vous faite de la couleur des pleurs
Vous bougez vaguement vos jambes condamnées
Vous étirez vos bras vous retrouvez le jour
Arrêt brusque et quelqu'un crie Au jus là-dedans
Vous baillez Vous avez une bouche et des dents
Et le caporal chante Au pont de Minaucourt
Déjà la pierre pense où votre nom s'inscrit
Déjà vous n'êtes plus qu'un mot d'or sur nos places
Déjà le souvenir de vos amours s'efface
Déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri
Aragon, le Roman inachevé (1956)

A propos de ce poème qui évoque l'horreur de la première guerre mondiale, Lien ici
Et , interprétation de Léo Ferré
Site  intitulé Aragon en chansons 
..........................................................................................................................................

En face de l'hôtel de ville de Taninges ,sur  une petite place se tient le monument commémoratif des deux guerres mondiales. 
......................................................................................................................................
Le style des  monuments aux morts  est plein d'intérêt.

En Haute-Savoie, à Taninges 

comme à 
Morzine,
 les poilus  affichent un  air martial, mais n'ont-ils pas  l'apparence de   petits soldats de plomb ?


20 commentaires:

  1. Les officiers de la guerre 14 auraient du être poursuivi pour crime contre l'humanité.
    La guerre 70 mon arrière grand père la fit...
    A une époque j'ai crée une site qui a beaucoup vieilli et que se ne maintien plus à jour:
    http://ferdi.pagesperso-orange.fr/index.html
    Si j'étais courageux je ferais un blog sur le sujet...
    Bonne soirée A + :))

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Daniel, mais je n'ai pas réussi à accéder au site dont tu m'indiques le lien ...

    RépondreSupprimer
  3. "Déjà la pierre pense où votre nom s'inscrit" comme une fatalité de toujours qui ne finira jamais !
    "Aragon en chansons" un beau site !

    RépondreSupprimer
  4. Tu sélectionne la ligne.

    http://ferdi.pagesperso-orange.fr/index.html

    Un clik droit et "ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre"...
    Ou plus simple tu va sur mon Blog Photos Daniel, c'est le dernier lien en bas à gauche de la page "Maudite sois la guerre", j'avais déjà du te l'indiquer par le passé, que veux tu je commence à radoter...MDR

    RépondreSupprimer
  5. Ah ces terribles guerres qui n'en finissent pas...

    RépondreSupprimer
  6. http://ferdi.pagesperso-orange.fr/index

    RépondreSupprimer
  7. http://ferdi.pagesperso-orange.fr/index

    sans html à la fin (pour le site de Daniel)

    RépondreSupprimer
  8. Daniel: oui, tu me l'as indiqué, et ce chemin est plus facile d'accès
    Merci Thérèse pour tes explications
    Fifi: et cette fatalité , ce destin inéluctable fait la force de ce poème

    RépondreSupprimer
  9. *** Coucou Chère Miss_Yves !!!!

    Merci pour ce rappel des pages d'Histoire, c'est fort intéressant et les photos sont belles !!!!

    Je t'embrasse bien fort et je te souhaite un bon début de semaine ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  10. Sera-t-on un jour débarrassés des guerres!

    RépondreSupprimer
  11. Un superbe tour des monuments aux morts les plus étonnants... J'en avais encore jamais vu de polychrome !

    Tiens j'apporte ma pierre à ton édifice :

    http://lunedemaledaumon.blogspot.fr/2012/11/photo-de-la-semaine-41.html

    RépondreSupprimer
  12. Je préfère la statue du monument aux morts de 70. Façon soldats de plomb j'aime moins.
    Le soir du 11 nous avons regardé, "La chambre des Officiers". Terrible.
    Mais quelque chose me choque. Les simples gueules cassées n'auraient-elles pas eu les mêmes traitements que les officiers qui ont subi le même sort.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai aussi vu ce film , mais au cours d'une précédente diffusion.
    Je ne me souviens plus du problème que tu soulèves.
    Tu veux dire qu'il y a eu inégalité dans les soins?Cela ne m'étonnerait pas, l'institution étant très hiérarchisée!

    RépondreSupprimer
  14. http://hpyl.blogspot.fr/search/label/La%20Couture%20Boussey

    rien à voir avec ton message - plutôt une réponse à ton comm

    RépondreSupprimer
  15. Hélène: le lien ne donne rien,mais à voir l'adresse, je suppose que tu as déjà photographié ce château d'eau

    RépondreSupprimer
  16. Sous ces uniformes bleus il y avaient des coeurs d'hommes qui tremblaient d'effroi mais ne le montraient pas...
    Ma tante avait conservé celui de mon grand père que mon aîné a enfilé à l'âge de 12 ans : il n'était pas très grand, c'était un alsacien physiquement, blond aux yeux bleus. Il se gardait de partager ses inquiétudes dans ses lettres à sa famille.

    RépondreSupprimer
  17. Cergie, connais-tu ce recueil intitulé"Paroles de Poilus" qui rassemblent certaines de leurs lettres ?
    Contente de ton retour!

    RépondreSupprimer
  18. Ces guerres qui auraient dû être les dernières !!!!

    RépondreSupprimer
  19. Enitram: comme titre, j'ai failli mettre:
    -La guerre des guerres
    ou
    -guerre et guerre (A la place de "Guerre et Paix"

    RépondreSupprimer
  20. Bien sûr je le connais mais ce serait mentir de dire que je l'ai lu. Par contre j'ai à la maison les mémoires de guerre manuscrites en 3 carnets épais de mon grand'oncle Henri qui était polytechnicien et a fini général. Il avait beaucoup d'humour et une belle plume. Lui non plus ne voulait pas inquiéter sa famille ni surtout sa mère.

    RépondreSupprimer