Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, février 06, 2013

L'ombre de l'Aigle

Quai de Caligny

13 commentaires:

  1. Wow!

    When I see murals painted at such heights, I wonder how they ended up there. I never walked by a painting like that in progress. Have you?

    Cheers,
    Merisi

    RépondreSupprimer
  2. *** Coucou Miss_Yves !!! :o)

    Le Quai de Caligny ... j'habitais juste à côté (Quai Alexandre III) quand j'avais une quinzaine d'années ! :o)
    ... que de bons souvenirs ! :o)

    Bises amicales d'Asie du sud-est ! :o) et bonne continuation ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  3. Nancy:(re) publication par erreur! (je fais du ménage dans mes albums)mais tant mieux si elle te rappelle des souvenirs

    RépondreSupprimer
  4. Oh bien elle date cette image!

    RépondreSupprimer
  5. "Soldats, du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent."
    Bonne journée A + :))

    RépondreSupprimer
  6. IL y a même une flèche qui dit où il faut regarder.

    RépondreSupprimer
  7. Oui! et ce n'est pas un trucage!

    RépondreSupprimer
  8. c'est plutôt rare de les voir aussi bien conservé

    RépondreSupprimer
  9. pour la dernière fois l'aigle lève la tête...
    dire que je suis allée 2 fois en Chine dans les maisons de thé et j'ai vu des démonstrations avec différents thés avec l'apothéose "la fleur de thé"

    RépondreSupprimer
  10. Spacedlaw et Bergson:
    Ce doit être l'effet conservateur du cognac dont c'est la réclame!

    RépondreSupprimer
  11. C;etait avant la retraite de Russie...
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Sympa aussi l'ombre tutélaire (je ne vérifie pas si les mors sont utilisés à bon escient) la main sur le foie (?) et les petites embouts de cheminée (il doit y avoir aussi un mot précis pour).

    RépondreSupprimer
  13. Thérèse; tu m'amuses!
    Je viens de voir un lien entre mes deux billets! Ce n'était pas voulu!

    RépondreSupprimer