Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, avril 25, 2013

Blanchir

Le  château de l'Eglantine est le siège du musée de la toile de Jouy.
Il présente l'histoire  de la manufacture créée en 1760, à Jouy -en -Josas par Christophe Philippe Oberkampf  et expose les  magnifiques pièces  de tissu d'habillement et d'ameublement dites "toile de Jouy" dont les diversité est remarquable.
Les plus connus sont les  motifs à fleurs, originaux ou inspirés des Indiennes, qui ont également inspiré les tissus provençaux.  Mais il y en a bien d'autres, puisés dans la littérature (Illustration des fables de la Fontaine, ou de Paul et Virginie)  l'opéra ou l'art (monuments de Paris, monuments égyptiens), la vogue  des chinoiseries, dans l'actualité ( Les montgolfières , la fondation de la Croix-Rouge)  et la politique ( l'indépendance américaine, la visite de Louis XVI inaugurant  la construction de la rade de Cherbourg) etc .

Certains mouchoirs en toile de Jouy expliquent même aux conscrits le fonctionnement des armes! 
Nous voilà loin des Bergeries, scènes galantes, mignonnettes, et autres fleurettes qui ont fait la réputation de ces tissus!



Les parterres de pensées cultivées devant ce joli château du XIX ème siècle évoquent , par leurs teintes pastel et leur disposition, les toiles mises à blanchir sur les prés qui entouraient la manufacture.

En 1834, Victor Hugo , invité avec sa famille, à Bièvres  au château des Roches chez son ami Bertin, directeur du Journal des Débats, cherche un gîte pour sa maîtresse Juliette Drouet.

Ce sera  dans le quartier des Metz, une maison à louer , ancienne conciergerie du château Cambacérès-  qui a une époque avait  d'ailleurs accueilli le musée de la toile de Jouy-
 La maisonnette  porte une plaque commémorant leur idylle.(Lien ici)
Les deux amants, en cas d'empêchement,  se donnaient rendez-vous au lieu-dit Bois- de l'Homme mort et échangeaient leur abondante correspondance dans le creux d'un vieux châtaignier.

Pour lire quelques échantillons  des ces lettres enflammées , c'est ici (Géographie littéraire G . Budé)
Et pour découvrir les autres personnages célèbres de Jouy -en-Josas, c'est
.ou encore les écrivains dans la vallée de la Bièvre, c'est sur ce site 

Quant au toponyme Jouy-en-Josas, il est attesté au 9ème siècle dans la liste des possessions de l'abbaye parisienne de Saint-Germain -des -prés.   Le premier élément  qui le compose provient sans doute du latin "gaudium", signifiant "joie".

Ce qui nous ramène à nos célèbres amants, et à la joie de Juliette, exprimée dans cette lettre , au lendemain d'une averse qui les avait surpris au cours d'un rendez-vous  champêtre :

“Je ne donnerais pas cette journée, et surtout le moment où je tremblais de froid sur tes genoux, pour la plus belle et la plus rayonnante de nos journées d’été. Il me semble que nous nous sommes régénérés à ce baptême dont le ciel faisait tous les frais et dont l’amour était le parrain. Toute ma vie, je sentirai l’impression de chacune des gouttes de pluie qui tombaient de tes cheveux sur mon cou. Toute ma vie, j’entendrai tes paroles de tendre sollicitude et d’enseignement… Tu m’as dit que je t’avais révélé l’amour, toi tu m’as expliqué la nature et, à travers elle, la grandeur et la bonté de Dieu… Il y avait, à la fin, des arcs-en-ciel dans le paysage ; il y en avait aussi dans nos cœurs. Ils correspondaient de ton âme à mon âme, comme d’un bassin à l’autre. Je te remercie pour les belles choses que tu m’as fait admirer et que je ne verrais pas sans toi, et sans le secours de ta belle main blanche sur mon front.”

....................................................................................................................................................
Citation empruntée au site "géographie littéraire G Budé " noté plus haut 

..........................................................................................................................................................

Sur la correspondance amoureuse de Juliette Drouet et de Victor Hugo, article personnel ici 

12 commentaires:

  1. C a donne vraiment envie,merci de la decouverte et des informations !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Miss-Yves.
    Nous n'en finissons pas de nous instruire chez toi....
    Très bonne journée A + :))
    Nota: Oupsss!!! le dernier chapitres est difficilement lisible sur mon ordi !

    RépondreSupprimer
  3. ♡✿♡ ♡✿♡ ♡✿♡
    Bonjour Chère Miss_Yves !

    J'aime tellement la toile de Jouy ! J'imagine que j'adorerais visiter ce musée ! Dans ce château c'est un bel endroit pour retracer l'histoire de cette toile qui a encore du succès aujourd'hui !

    C'est très intéressant ! MERCI MISS_YVES !!!

    Bonne continuation !!!!
    GROSSES BISES :o)
    ♡✿♡ ♡✿♡ ♡✿♡

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi j'aime beaucoup la toile de Jouy, c'est très rétro mais cela fait une chambre tellement romantique.
    Je me demande su Juliette et Victor en avait une comme cela pour vivre des nuits d'amour enflammées.
    La bâtisse est très belle et le jardin très coloré.

    RépondreSupprimer
  5. Il y a beaucoup a digerer aujourd'hui alors je reviendrai avec grand plaisir explorer de plus pres. Ces motifs reviennent a la mode periodiquement et je dois avouer que je ne suis pas du tout indifferente, elles savent bien se marier avec le moderne.

    RépondreSupprimer
  6. Ton article me plaît énormément, d'abord parce qu'il est bien documenté et parce que cette visite est prévue pour nous début juin. Alors tu penses bien qu'il m'intéresse ! Comme Jouy en Josas a dû changer !!!

    RépondreSupprimer
  7. Enitram, il y avait aussi une expo magnifique "Indiennes sublimes" j'espère qu'elle y sera encore
    Claude: j'en doute, mais leur passion devait leur suffire

    RépondreSupprimer
  8. encore des lieux à visiter..je suis submergé...:)))

    RépondreSupprimer
  9. En ce moment le temps me manque pour lire tout ces belles articles, je reviendrai plus tard!

    RépondreSupprimer
  10. Tous ces belles articles ...., je reviendrai pour lire en tranquilité après mon expo!

    RépondreSupprimer
  11. petit nuage: rappelle -moi où se tiendra ton expo

    RépondreSupprimer