Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, mai 12, 2013

Coup de dé ?

....................................................................................................................................................................."Un coup de dé jamais n'abolira le hasard"
Mallarmé

"Nécessairement, le hasard a beaucoup de pouvoir sur nous, puisque c'est par hasard que nous vivons"
Sénèque

..................................................................................................................................


15 commentaires:

  1. •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
    MERCI pour ces deux jolies photos chère Miss_Yves !!!!

    L'escargot qui choisit ce trou et pas un autre .... et la seconde photo toute fleurie ... j'adore ! :o)

    Merci pour cette réflexion concernant le hasard. C'est intéressant !

    BISES et bon dimanche à toi Miss_Yves !!!! :)
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer
  2. Nancy: choisit -il ce trou ou va-t-il y tomber ?

    RépondreSupprimer
  3. Deux belles photos ! Il est attendrissant, ce petit colimaçon au bord d'un trou noir. À moins que ce soit un trou de ver...
    L'alignement de dominos entre les pensées me donne à penser. On dit que "souvent le hasard fait bien les choses". D'après mon expérience, le hasard fait bien des choses. Il alignent ses pions selon une règle du jeu qui tient compte des lois de la nature, dont la principale est l'ordre dans la diversité (ou l'inverse). Mais des fois, le hasard loupe son coup. Alors là, tant pis pour nous !

    RépondreSupprimer
  4. Hasard ou destin ? On peut dire ce que l'on veut , le résultat est le même !!!
    Ceci dit, ta première photo est symbolique et on se demande bien sûr, vers quel trou glisse notre gastéropode...
    Belle soirée !

    RépondreSupprimer
  5. Grande question hazard, destinée... je suis stressée pour ce petit escargot, a-t-il toutes les cartes en mains (!) pour faire un choix judicieux?
    je viens de lire tous tes billets su Versailles , j'ai d'autant plus apprécié que je lis (de temps en temps) les mémoires de Mme Campan après avoir vu le film sur les derniers jours à Versailles de la cour.

    RépondreSupprimer
  6. Marguerite-Marie;Le film , Les Adieux à la reine m'a également donné envie de lire les mémoires de Madame Campan: je crois qu'on les trouve dans une édition de poche ?

    RépondreSupprimer
  7. moi je m'appelle dé-dé, donc j'ai reçu deux coups dans la caboche. je vous dis pas comme ça m'a fait mal, c'est pour cela que maintenant j'ai l'air complètement cirée.

    RépondreSupprimer
  8. DD: hasard? Fatalité? Destin ?
    Quelle malchance, mais quel humour!

    RépondreSupprimer
  9. "Rien dans ce monde n´arrive par hasard" Paolo Coelho pourrait s´ajouter a la liste

    RépondreSupprimer
  10. Wondassista: bonne idée! Excellent !

    RépondreSupprimer
  11. What a wonderful picture! A snail trying to make a decision...

    RépondreSupprimer
  12. On devrait mettre les même attrape-escargots et limaces entre les rangs de salades du potager.
    C'est une misère de voir cette rotonde dans l'état dans lequel elle est. Une prochaine fois, je ferai des photos de l'intérieur de la gare.
    Il y avait ici un gros trafic marchand et aussi de voyageurs, mais les lignes ont fermé les unes après les autres. Ouf il en reste une entre Caen et Tours.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai l'impression que ce dé fait partie d'un jeu de dominos. Un jeu un peu spécial car avec seulement des double huit.

    RépondreSupprimer
  14. Je lis Mémoire de madame Campan première femme de chambre de marie-Antoinette (Le temps retrouvé au Mercure de france) très , un peu trop documenté . Pour me remettre les idées en place je lis aussi Madame Campan mémoires sur la vie privée de Marie-Antoinette ( femmes de lettres en folio Gallimard). C'est moins fouillis...

    RépondreSupprimer
  15. Par contre ici je suis à la fois d'accord avec Sénèque et Mallarmé. Moralité : ne réfléchissons pas, vivons !

    RépondreSupprimer