Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, novembre 19, 2013

L'oeil et la main (4/4)

Le    Musée Renoir conserve de nombreux tableaux du "maître" -appellation que détestait  Renoir-

Son troisième fils, Claude, dit "Coco"né en 1901 a été le charmant modèle d'oeuvres  de sa dernière période.
Chaleureux et  sensible, Le  "Portrait de Coco, peignant"révèle  le double regard  de l'artiste et du père (âgé de soixante ans à la naissance de cet enfant, qui devait devenir céramiste)

C'est  au musée de l'Orangerie qu'il faut aller pour voir  le portrait de  Claude en clown (1909)



La chambre qui fut autrefois celle de de Claude s'orne d'un buste de l'enfant .

Dans plusieurs pièces de la maison  et à l'extérieur nous avons un aperçu pictural du domaine et de la vue  au-delà du jardin, des belles échappées sur la mer, sans les constructions qui,  aujourd'hui , gâtent la perspective !





A partir de 1913, paradoxalement, Renoir s'adonne à la sculpture.

Un jeune espagnol  élève de Maillol, Guino devint "la main", exécutant ce que lui "voyait" et dictait,  le dirigeant , comme un chef d'orchestre à l'aide d'une baguette au moment de la finition (Guino ayant  ébauché des formes d'après les croquis de l'artiste)
"Un peu moins ici....Encore un peu...là, plus rond, plus plein!"

(Source : Pierre-Auguste Renoir, un rêve d'harmonie", Taschen


Fruit de la collaboration entre Auguste Renoir et Guino, un bronze puissant , aux courbes généreuses,  achevé en  1914 où l'on décèle l'influence de Maillol.

 Faut-il lire, dans son  titre , Venus Victrix -Vénus victorieuse, une  manière de conjurer la guerre où devaient être blessés Pierre et Jean Renoir ?





On doit au peintre Albert André  ce beau  portrait de Renoir tenant son pinceau dans sa main emmaillotée d'une bande de gaze.



Dans ce tableau de grandes dimensions, Bertrand Commeny Bert rend hommage aux mains de Renoir qui,  malgré l'âge et la maladie ont voulu traduire la  beauté.


.........................................................................................................................................................


Lien / le domaine des  Collettes

12 commentaires:

  1. ❀ MERCI chère Miss_Yves de nous conter si bien la vie passionnante de ce talentueux Renoir.

    Merci pour les photos de ses œuvres ... que c'est beau !

    GROS BISOUS et bonne journée à toi !!! :o) ❀

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Miss Yves.
    Tu nous gratifie d'une superbe découverte.
    Très bonne journée A + :))

    RépondreSupprimer
  3. cette Vénus à un regard triste...
    quelle famille que celle de Renoir.
    merci pour toute la série Miss_Yves

    RépondreSupprimer
  4. ❀ Je dépose sur ton blog UN BISOU pour que tu passes une belle journée !!!
    A bientôt chère Miss_Yves ! ❀

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour Bachelard, Miss Yves ! Des textes superbes. Je reviens tout à l'heure, prendre mon temps pour Renoir !

    RépondreSupprimer
  6. Émouvante suite de ton reportage du Musée Renoir ! Comme un éclairage tendre sur le grand âge de l'artiste: sa paternité tardive, cette étonnante "collaboration sculpture" et ses vieilles mains usées et immortalisées par d'autres peintres.
    Merci de nous faire profiter de tes visites et de ton regard !

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour Gaston Bachelard, un auteur que je n'ai fait qu'effleurer et qui mérite tellement que l'on déguste ses écrits denses et poétiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai suivi ta suggestion

      Supprimer
    2. Chouette Miss ! Je trouve cela beaucoup plus confortable !

      Supprimer
    3. Tes explications étaient très claires.
      J'ignorais que cette présentation permettait une relecture du billet.

      Supprimer
  8. ❀ ✿ En ce jeudi matin je passe chez toi te souhaiter une belle journée chère Miss_Yves !
    GROS BISOUS et amicales pensées de l'autre bout du monde !!!!✿ ❀

    RépondreSupprimer
  9. De beaux et intéressants détails.

    RépondreSupprimer