Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, avril 30, 2013

Croqu' cheval

ou 
"Carnets de voyage au haras"
comme auraient pu en réaliser 
Delacroix 
et Géricault
(Excusez du peu!)
ou encore 
"atelier-déambulation", titre d'une prochaine session ?

tout simplement 
 ateliers artistiques 
sous la conduite chaleureuse et bienveillante 
de 
Stéphanie Péricat,
 pastelliste et peintre animalière , et  plus particulièrement  des chevaux .





Deux croquis à l'intérieur, dans l'écurie Numéro  5, deux à l'extérieur, tel était le programme de cette séance de 4h , où le temps a filé, que dis-je ? galopé très agréablement .


Le soleil était là , jeudi 25 avril, pour accompagner l'atelier "étalon" -18 ans et plus, composé d'un quatuor de dames :
- Gigi, férue de  croquis "à l'arraché".
 - Pauline, 16 ans, qui suit des cours de dessin et qui raffole des chevaux
-Aude, tellement passionnée qu'elle est restée les dessiner dans l'écurie (d'où son absence sur la photo)

-et moi-même ...


Pour 15 euros, le matériel  était prêté ( carton à dessin, crayons sanguine, fusain, craie plus  4 feuilles de papier aux teintes et textures différentes, toutes  en harmonie avec les couleurs du haras et des chevaux)


Toutes les oeuvres des différents ateliers seront exposées
-avec celles de l'artiste-
de juin à septembre 2013 et donneront lieu à un vote du public puis à une remise des prix pour 
les journées du patrimoine 




(A suivre) 
..................................................................................................................................................................
Collages de miss Yves effectués
 à partir
 des photos personnelles de Miss Bike -  qui se plaît aussi à représenter motos et voitures!

Pour admirer les tableaux
de Stéphanie ,
 lien ici
(Son atelier se trouve à Gorges ,près de Périers)
...........................................................................................................................................
http://www.saint-lo.maville.com/sortir/infos_-Des-ateliers-de-dessin-au-haras-de-Saint-Lo_fil-2328731_actu.Htm

lundi, avril 29, 2013

Ravenelle

Le poète est comme la giroflée qui s’attache, frêle et odorante, au granit, et demande moins de terre que de soleil. 
Aloysius Bertrand, Gaspard de la Nuit, 1842


                                           
 Nous avons dans les failles de nos murailles la giroflée dont on assure qu'elle symbolise la fidélité, le muflier qui, à cause de sa lèvre en avant, est réputé présomptueux.
 Maurice Bedel, Le mariage des couleurs 1951, I,2

                   ...............................................................................................................................
        
                 

dimanche, avril 28, 2013

CVNTA REGIT DVM PAREAT VNI


"Il commande à tous et n'obéit qu'à un seul"

Château d'Anet

http://www.chateaudanet.com/

Ce château, don d'Henri II à sa maîtresse Diane de Poitiers adopte un style baroque , dans le sens large du terme, ou kitsch avant l'heure, tout à fait surprenant .


Les initiales H et D entrelacées évoquent les amours royales



 tandis que les cerfs dominant les murailles symbolisent  la déesse de la chasse, Diane dans la mythologie  romaine, Artémis dans la mythologie grecque.



samedi, avril 27, 2013

Cretonne fleurie

............................................................................................................................................................
Blogger claude a dit...
Fleurs de cerisier
Sous le soleil
Fruits rouges
Boucles d'oreilles
Fruits mûrs
Merle mangeur
Tartes ou confitures
A manger nature
Attention aux noyaux
Cerises au sirop.
...........................................................................................................................................Blogger Daniel a dit...
Toi adepte de Mangas
Au japon le cerisier se nome Sakura
C'est la fleur
Du Bonheur

........................................................................................................................................Blogger Tilia a dit...
Tels de blancs jupons
suspendus au cerisier
lessive de fées
.................................................................................................................................................
Blogger Enitram a dit...
La lessive en frais tutus
Brille au soleil
Avant que ne tombe la pluie
.................................................................................................................................................;

Enturbannée

.................................................................................................................................................................
Blogger Daniel a dit...

La tulipe
Tendrement tapie
Fait la lippe
Tout le monde en rit

..........................................................................................................................................................

jeudi, avril 25, 2013

Blanchir

Le  château de l'Eglantine est le siège du musée de la toile de Jouy.
Il présente l'histoire  de la manufacture créée en 1760, à Jouy -en -Josas par Christophe Philippe Oberkampf  et expose les  magnifiques pièces  de tissu d'habillement et d'ameublement dites "toile de Jouy" dont les diversité est remarquable.
Les plus connus sont les  motifs à fleurs, originaux ou inspirés des Indiennes, qui ont également inspiré les tissus provençaux.  Mais il y en a bien d'autres, puisés dans la littérature (Illustration des fables de la Fontaine, ou de Paul et Virginie)  l'opéra ou l'art (monuments de Paris, monuments égyptiens), la vogue  des chinoiseries, dans l'actualité ( Les montgolfières , la fondation de la Croix-Rouge)  et la politique ( l'indépendance américaine, la visite de Louis XVI inaugurant  la construction de la rade de Cherbourg) etc .

Certains mouchoirs en toile de Jouy expliquent même aux conscrits le fonctionnement des armes! 
Nous voilà loin des Bergeries, scènes galantes, mignonnettes, et autres fleurettes qui ont fait la réputation de ces tissus!



Les parterres de pensées cultivées devant ce joli château du XIX ème siècle évoquent , par leurs teintes pastel et leur disposition, les toiles mises à blanchir sur les prés qui entouraient la manufacture.

En 1834, Victor Hugo , invité avec sa famille, à Bièvres  au château des Roches chez son ami Bertin, directeur du Journal des Débats, cherche un gîte pour sa maîtresse Juliette Drouet.

Ce sera  dans le quartier des Metz, une maison à louer , ancienne conciergerie du château Cambacérès-  qui a une époque avait  d'ailleurs accueilli le musée de la toile de Jouy-
 La maisonnette  porte une plaque commémorant leur idylle.(Lien ici)
Les deux amants, en cas d'empêchement,  se donnaient rendez-vous au lieu-dit Bois- de l'Homme mort et échangeaient leur abondante correspondance dans le creux d'un vieux châtaignier.

Pour lire quelques échantillons  des ces lettres enflammées , c'est ici (Géographie littéraire G . Budé)
Et pour découvrir les autres personnages célèbres de Jouy -en-Josas, c'est
.ou encore les écrivains dans la vallée de la Bièvre, c'est sur ce site 

Quant au toponyme Jouy-en-Josas, il est attesté au 9ème siècle dans la liste des possessions de l'abbaye parisienne de Saint-Germain -des -prés.   Le premier élément  qui le compose provient sans doute du latin "gaudium", signifiant "joie".

Ce qui nous ramène à nos célèbres amants, et à la joie de Juliette, exprimée dans cette lettre , au lendemain d'une averse qui les avait surpris au cours d'un rendez-vous  champêtre :

“Je ne donnerais pas cette journée, et surtout le moment où je tremblais de froid sur tes genoux, pour la plus belle et la plus rayonnante de nos journées d’été. Il me semble que nous nous sommes régénérés à ce baptême dont le ciel faisait tous les frais et dont l’amour était le parrain. Toute ma vie, je sentirai l’impression de chacune des gouttes de pluie qui tombaient de tes cheveux sur mon cou. Toute ma vie, j’entendrai tes paroles de tendre sollicitude et d’enseignement… Tu m’as dit que je t’avais révélé l’amour, toi tu m’as expliqué la nature et, à travers elle, la grandeur et la bonté de Dieu… Il y avait, à la fin, des arcs-en-ciel dans le paysage ; il y en avait aussi dans nos cœurs. Ils correspondaient de ton âme à mon âme, comme d’un bassin à l’autre. Je te remercie pour les belles choses que tu m’as fait admirer et que je ne verrais pas sans toi, et sans le secours de ta belle main blanche sur mon front.”

....................................................................................................................................................
Citation empruntée au site "géographie littéraire G Budé " noté plus haut 

..........................................................................................................................................................

Sur la correspondance amoureuse de Juliette Drouet et de Victor Hugo, article personnel ici 

mardi, avril 23, 2013

Sushi-Manga (2)- Coups de coeur

à la médiathèque de saint-Lô
(Suite)

Damien a expliqué les caractéristiques et les codes du Manga, parfois détournés:

Lecture de gauche à droite, décors peu fouillés, noir et blanc, expressivité, onomatopées,ellipses rares,  dynamisme, passage fréquent du comique au tragique,  violence-accentuée dans les dessins animés- thèmes __stéréotypés- ciblant le public féminin:(shojo )=amour les garçons(shonen)=quête initiatique
Les mangas pour adultes (senen) traitent des thèmes plus variés.


Venons-en au thème du jour: les mangas culinaires.

L'auteur de Quartier lointain, primé au festival d'Angoulême en 2003, Taniguchi, met en scène dans  Le Gourmet solitaire  un personnage dont on ignore tout (vraisemblablement voyageur de commerce) et  dont les pauses-déjeuner structurent , de façon un peu répétitive, il est vrai_ce one shot (=manga en un volume).
Pas d'action, pas de narration, seulement des impressions à propos de ses dégustations de plats traditionnels japonais, ou importés . détails amusants:  les recettes et les prix des plats sont indiqués avec précision!

Autres  détournements des codes: le côté intimiste et les décors très fouillés où l'on reconnaît la patte de cet auteur que j'apprécie énormément.


Annick présente un autre "one shot" qui lui a  plu:
Corée, cette fois-ci, Junk love de 
Il s'agit d' histoire de couple, dont le narrateur n'est pas le sujet central. Les protagonistes, une jeune fille , modèle à ses heures pour payer ses études et un jeune homme plutôt menteur se disputent puis se réconcilient autour d'un plat. 
L'intérêt réside (outre la gastronomie) dans l'alternance des deux points de vue et dans le graphisme , particulièrement soigné pour la chevelure de la jeune fille.


Petite Forêt de Daisuké Igarashi
Après quelques pages en couleurs- ce qui est rare-l'illustrateur passe au noir et blanc .
Il s'agit d'une  chronique d'un hameau du nord du Japon (Komori)   racontée par Ichiko. 

Cette jeune fille y mène une vie simple, en autarcie,  en contact avec la nature. Ses relations avec ses voisins, ses petits boulots   ou  l'expérimentation de recettes fournissent le pivot de chaque épisode. 
Sa joie de vivre  cache une blessure: son abandon par sa mère alors qu'elle était petite.

Nostalgie et souvenirs se mêlent aux sensations gustatives.
"La cuisine est le miroir de ton âme" , répétait sa mère. 
"Fais attention, sinon tu vas te brûler"

L'auteur, né en 1969 au nord de Tokyo  transpose sa propre expérience: son installation durant sept ans dans une province rurale  , parallèlement à sa carrière de mangaka.
"Dans une ville, on achète tout, tandis qu'à la campagne, les gens ont un mode de vie autosuffisant, or il est important de savoir d'où provient ce qu'on mange"

(Ci-dessous, décoration de la médiathèque  composée par élèves de l'école municipale de dessin)



Damien parle des Gouttes de Dieu, de Tadashi Agiet Shu Jokimoto , une étonnante série qui  tourne autour du vin et qui a nécessité une abondante documentation in situ  dans le Bordelais. Des fiches techniques permettent de se rendre compte du travail de recherche effectué.



C'est en quelque sorte un récit d'apprentissage. Qui , de deux frères méritera  l'héritage prestigieux d'un père éminent oenologue?  Le fils formé à cet art, qui procède scientifiquement  dans ce défi  ou le fils néophyte, qui suit son instinct et sa sensibilité ?


Evidemment, cette  séance  pédagogique, très vivante , a été clôturée par une dégustation de sushis, makis,et de  thé au jasmin

samedi, avril 20, 2013

Sushi - Manga (1)

mercredi 10 avril, à la médiathèque de Saint_Lô
avec l'association A Fu Ji.

Assistés  de Guillaume, Annick et Damien ont présenté l'historique , les caractéristique et l'évolution du  Manga
et quelques coups de coeur dans la catégorie"mangas culinaires", qui était le thème de la soirée.




Pour commencer, un peu d'étymologie: ce terme, apparu dans les années 50, comprend deux éléments
 Ga: "représentation graphique"et "man":divertissement 

Un manga est  donc une  bande dessinée ludique. 

Phénomène bien installé en France depuis une quinzaine d'années, le manga destiné aux enfants n'  a  été  connu sous sa forme papier dans le milieu des années 90, mais auparavant  largement diffusé sous forme de dessins animés dans les années 70 (Goldorak, Candy )


Au  Japon, cependant, c'est dans les années 50 qu'il a vu le jour, sous la plume d'Osamu Tezuka, le créateur d'Astro boy. Ce  petit personnage aux gros yeux ronds, a été dessiné à la manière  des personnages de Disney, Dumbo, les nains de Blanche neige, etc. L'expressivité des sentiments est ainsi mise en valeur. par le regard. Bien plus tard, les studios Disney à leur tour seront influencés par un personnage de Tezuka, le roi Léo : ce sera le  Roi Lion .

A la fin de sa vie, l'oeuvre de Tezuka prendra  une coloration plus sombre,orientée vers les problèmes familiaux ou sociaux, comme dans Black Jack, un chirurgien pratiquant illégalement la médecine .( Ce mangaka avait lui-même suivi en parallèle, des études de médecine dans sa jeunesse.)
Cette noirceur se manifestera
après guerre ,  dans sa série des Trois Adolf.


L'enquête d'un quotidien japonais a estimé que  60 °/° des japonais lisent au moins un manga par semaine. Aussi ne faut-il pas s'étonner de leur influence sur les lecteurs. Une série  dénonçant des dysfonctionnements dans l'univers hospitalier a créé de telles réactions que des réformes ont été entreprises.


Rappelons que le mangaka ne travaille pas seul, mais entouré d'une équipe de nombreux assistants,pour faire face à la demande et à une diffusion exponentielle: un titre paraît d'abord  dans des magazines, (mode de publication similaire à celui des B.D chez Fluide glacial,  s'il marche, il paraît dans des éditions plus luxueuses puis est adapté en dessin animé et  donne lieu à des séries: 31 volumes  de 90 à 92, pour  la série d' Akira Toryiama, décrivant un univers futuriste où évoluent des motards  .
.........................................................................................................................................................
(A suivre)




jeudi, avril 18, 2013

Un chat lent qui passe


Comme le temps ne favorise toujours pas les photos d'extérieur et que les floraisons printanières tardent encore , voici une photo ancienne, traitée façon B. D. avec photo philtre studio .

Ce chat lent n'a fait que passer,
Mais les souvenirs sont restés.
.....................................................................................................................................................

Epitaphe d'un chat

Petit museau, petites dents,
Yeux qui n'étaient point trop ardents,
Mais desquels la prunelle perse
Imitait la couleur diverse
Qu'on voit en cet arc pluvieux
Qui se courbe au travers des cieux ;
La tête à la taille pareille,
Le col grasset, courte l'oreille,
Et dessous un nez ébénin
Un petit mufle léonin,
Autour duquel était plantée
Une barbelette argentée,
Armant d'un petit poil follet
Son musequin damoiselet ;
La gorge douillette et mignonne,
la queue longue à la gueunonne,
Mouchetée diversement
D'un naturel bigarrement :
Tel fut Belaud la gente bête
Qui des pieds jusques à la tête,
De telle beauté fut pourvu
Que son pareil on n'a point vu.

Joachim du Bellay 
.......................................................................;.........
LE CHAT ET LE SOLEIL
Le chat ouvrit les yeux,
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux,
Le soleil y resta,

Voilà pourquoi, le soir,
Quand le chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.


Maurice Carême
In l'Arlequin

............................................................................;;.....
http://passionchats.free.fr/poesie.htm

mardi, avril 16, 2013

Weigelia

Lu sur une fiche de botanique:

"Le Weigelia est sans doute l’un des plus beaux arbustes à fleurs, qui égaie magnifiquement le Jardin d’Avril à Juin."




Il faudra sans doute , cette année, attendre un peu plus longtemps: mai, peut-être ?
.........................................................................................................................................................
(Photo ancienne)
.....................................................................................................................................................

dimanche, avril 14, 2013

Perdre son temps


A Vence, on peut lire , avec amusement cette devise bien frappée, rédigée  en provençal , de  la plume du "père de San Antonio".
(Photo personnelle)
.........................................................................................................................................................
http://www.evene.fr/celebre/biographie/frederic-dard-2955.php
..................................................................................................................................................................
Ici, un blog consacré aux cadrans solaires dans les Alpes-Maritimes:
http://michel.lalos.free.fr/cadrans_solaires/autres_depts/alpes_maritimes/cs_06_st_paul_vence.html

vendredi, avril 12, 2013

Mettez vos pendules à l'heure!

C'est l'heure d'été .

En écho au cadran solaire exposé par Thérèse ( ici)
dans l'attente de l'été -ou du printemps qui tarde à venir nous réchauffer-


(Photo prise en juillet 2012, à Samoëns, Haute-Savoie)
Article personnel ici / le cimetière en face duquel se trouve ce bâtiment orné d'un cadran solaire
............................................................................................................................... Qua hora non putatis, filius hominis veniet
"Le fils de l'homme viendra, vous ne savez à quelle heure"

[Évangile Saint-Luc XII, v.40 : et vos estote parati, quia QUA HORA NON... - et vous, tenez-vous prêts, car vous ne savez à quelle heure...].
...............................................................................................................................................................
Lien /Devises de cadrans solaires

..................................................................................................................................................................
Pour voir mes autres photos de cadran solaire, cliquez ci-dessous :libellé / Cadran solaire
........................................................................................................................................................

mercredi, avril 10, 2013

Sens interdit


Serait-ce la maison de Norman Bates ?
N'y entrez pas!


........................................................................................................................................................







lundi, avril 08, 2013

Rentre tes blancs moutons

ce ne sont ni les  moutons de Panurge,
ni  les célèbres moutons de pré salé du Mont Saint-Michel
 (Vidéos lien ici  et là )


mais des sculptures de François -Xavier Lalanne dont les prix défrisent:
Lien ici


De l'autre côté du fouillis d'herbes, la jeune fille assise, de George Ségal, perdue dans ses pensées, les regarde sans  vraiment  les voir


samedi, avril 06, 2013

La Merveille


...en attendant  marée haute et marée de touristes,
et avant  l'augmentation des tarifs d'accès (40 °/°)

liens ici et(article d'information du Figaro )
+ article du Point  du 04/13 ur la mobilisation contre les nouveaux tarifs

Augmentation votée le 4/03/13
..............................................................................................................................................................
(Photo prise début mars)

jeudi, avril 04, 2013

Plage abandonnée


...jusqu'au prochain été.

Dans l'attente de la belle  saison , des silhouettes peintes  en pleine action.

mardi, avril 02, 2013

Croissance

Croissance


"C'est le printemps: on dirait que toute la nature  nous invite au plaisir!"

(...)
Chaque saison a sa vérité, qui requiert une vertu spécifique.
A l'hiver , bien sûr , le courage.

A l'automne, la fidélité.
A l'été, peut-être, la gratitude.
Et au printemps, au merveilleux printemps, ce mélange de douceur, de simplicité, de légèreté, qui lui ressemble, et qui ressemble à l'amour .

A l'amour ou au plaisir ? Aux deux , et c'est pourquoi c'est si bon, si doux, si fort" 

André Comte -SponvilleSaisons (P. 194, 195) in Le goût de vivre, et cent autres propos., AlbinMichel 

Prétexte, pour le philosophe, à distinguer "amour" et "plaisir", les plaisirs du corps, par lesquels tout commence, dont parle Epicure; puis ceux de l'âme , pour arriver "au simple bonheur de vivre et d'être bien , nommé par Epicure "ataraxie" .

Ces distinctions établies, André Comte-Sponville se plaît à les réunir les contraires:
 "le plaisir n'est pas tout, comme le printemps n'est qu'une saison comme une autre.
mais pour ceux qui jugent comme moi que c'est la plus agréable, la plus belle, la plus joyeuse, ce réveil de la nature est aussi une leçon: le plaisir n'est pas tout, mais rien, sans le plaisir, ne saurait valoir absolument"
.......................................................................................................................................................

Points d'exclamation
proclamant jaune sur vert
Printemps  revenu

Miss Yves
........................................................................................................................................


Blogger Marguerite-marie a dit...
Printemps revenu...
ciel bleu d'azur
mais froid qui dure
Espoir déçu!
...........................................................................................................................................................
Blogger claude a dit...
Violettes, jonquilles
Et autres fleurs.
Pour l'hiver c'est la quille ;
Le printemps est en fleurs
dans un froid polaire.
L'oiseau n'a pas lancé
son chant de coucou
Écharpe autour du cou.
Réchauffement de la terre ?
Le temps est givré.
......................................................................................................................

lundi, avril 01, 2013

Poisson électrique en vue


De la part d'une amie:
Signalisation d'un banc de poissons électriques

"Qui non indomitam mirae torpedinis artem
audiit et merito signatas nomine vires ?"

"Qui n’a entendu parler de l’indomptable adresse de l'étonnante torpille 
et des pouvoirs auxquels elle doit son nom ?" 
Claudius Claudianus, poète latin (IVème siècle)

Le courant passe! 
liens ici 
et là (vidéo): signalisation sonore