Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, septembre 19, 2014

Images mémorables

Les  photos en grand format  du Major Howie
(Lien sur ce brave, ici, grâce à Tilia)
et celle, devenue mythique de Max et Jean Robin dans les ruines de Saint-Lô ont été dévoilées, sur la façade de l'hôtel de ville, vendredi 18 juillet, en présence des invités d'honneur Sally Howie, William Notley et Max Robin, fils d'un résistant fusillé le 15 juin 44 à Beaucoudray .
(Vidéo ici)



Cette photo des "gamins des ruines"  a fait le tour du monde
Elle représente Max et son petit frère Jean (9 ans ) errant  dans Saint-Lô  en août 44 , à la recherche  de leur père disparu.
Un soldat de l'armée américaine les avait fait poser , regardant sur une hauteur, la ville bombardée.
En 2004, ils se sont reconnus sur la photo  reproduite dans le livre publié par un écrivain breton Eric Rondel

Lire la suite / (article ici)


..................................................................................................................................................................



Dans un décor reconstituant un ancien bureau de poste ,


la médiathèque d'Agneaux
a célébré 
le 70 ème anniversaire de la Libération  par une  très riche exposition philatélique
relative à la période 39-45.



Cette plongée dans le souvenir de la Libération de la ville a été complétée par une intéressante conférence 
d' Yves Lecouturierhistorien de la Seconde Guerre mondiale, auteur reconnu, professeur d'histoire à la faculté de Caen et dernier directeur du musée de la Poste de Caen .


Le conférencier a mis en lumière les préparatifs du débarquement-préparatifs  de longue haleine puisqu'ils étaient en germe dès 1940-  et les différents subterfuges destinés à détourner l'Allemagne du lieu exact des opérations.
Passionnant!
...............................................

L'exposition "Lettres de Normandie", prestigieuse collection d'art postal de Pierre-Stéphane Proust 
a apporté un éclairage inédit à cette série de  commémorations.



..................................................................





11 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    Beau travail de mémoire...
    Les massacres de civils en Normandie à longtemps était occulté au grand public.
    Très bon weekend A + :o)

    RépondreSupprimer
  2. ...Les deux jeune de la première image semblent à 1000 lieux de présent !!!

    RépondreSupprimer
  3. Au moment de la commémoration du débarquement, j'avais entendu parlé de Max Robin et de son frère, et vu cette photo qui m'avait profondément touchée par deux points :
    l'étendue des destructions de la ville et ces deux gamins qui regardent le néant des ruines et qui apprendront que leur père est mort, fusillé par les Allemands.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis allées voir les lettres de Normandie.
    Surtout ne pas oublier les morts pour la liberté, qui sont les morts DE la liberté.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, Miss_Yves.

    Grande photographie. Conception, la composition et des idées. Ambiance très douce.

    Bon week-end. du Japon, ruma❃

    RépondreSupprimer
  6. impressionnante photo...il est difficile d'imaginer ces ruines maintenant !
    j'aime beaucoup ta fougère Miss_Yves

    RépondreSupprimer
  7. L'histoire de Saint Lo est certainement tres lourde a porter pour beaucoup ainsi que celle de Caen et bien sur y ajouter toutes les tragedies dans les autres lieux.
    Cette photo avec les deux enfants permettra, j'espere, a de nombreux autres enfants interesses de poser des questions.
    Quoi de plus instructif qu'une bonne conference? Tout du moins en ce qui me concerne car j'ai toujours du mal a lire sur les evenements relatifs aux guerres.
    Comme quoi cet art postal se revele bien precieux.

    RépondreSupprimer
  8. Au vu de la première photo j'ai cru que le Major Thomas Dry Howie était le G.I. qui a photographié les enfants. Et comme il n'y a pas d'informations sur son rôle dans les liens indiqués, j'ai trouvé son histoire ici. Ainsi je comprends mieux la présence de sa fille dans les commémorations actuelles.

    Bien, le bureau de Poste reconstitué pour l'exposition de la médiathèque !

    Les enveloppes peintes de la collection P.S. Proust sont des plus remarquables, merci pour les liens. Grâce à eux je viens d'ajouter un dossier "Art Postal" dans mes marque-pages :-)

    RépondreSupprimer
  9. Quel émouvant billet ! Quelle émouvante histoire que celle de cette photo ! Retrouver une telle image toutes ces années après, on ose à peine imaginer...
    Le pull rouge du petit frère est un élément important qui permet de distinguer plus facilement les enfants dans la grisaille des ruines et c'est comme une couleur de vie dans cette vision de destruction et de désolation.

    RépondreSupprimer
  10. On peut dire que l'attitude fatiguée accablée, des deux passants sous la photo du Major Howie, est presque en connivence avec ce thème de la guerre si lassant.....qui continue de par le monde.

    RépondreSupprimer
  11. Merci à Tilia pour son lien. On en connaît un peu plus sur ce Brave
    .

    RépondreSupprimer