Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, octobre 07, 2014

Zoom sur le zoo (1)



Le Perroquet



Un gros perroquet gris, échappé de sa cage, 

Vint s'établir dans un bocage : 

Et là, prenant le ton de nos faux connaisseurs, 

Jugeant tout, blâmant tout, d'un air de suffisance, 

Au chant du rossignol il trouvait des longueurs, 

Critiquait surtout sa cadence. 

Le linot, selon lui, ne savait pas chanter ; 

La fauvette aurait fait quelque chose peut-être, 

Si de bonne heure il eût été son maître 

Et qu'elle eût voulu profiter. 

Enfin aucun oiseau n'avait l'art de lui plaire ; 

Et dès qu'ils commençaient leurs joyeuses chansons, 

Par des coups de sifflet répondant à leurs sons, 

Le perroquet les faisait taire. 

Lassés de tant d'affronts, tous les oiseaux du bois 

Viennent lui dire un jour : mais parlez donc, beau sire, 

Vous qui sifflez toujours, faites qu'on vous admire ; 

Sans doute vous avez une brillante voix, 

Daignez chanter pour nous instruire. 

Le perroquet, dans l'embarras, 

Se gratte un peu la tête, et finit par leur dire : 

Messieurs, je siffle bien, mais je ne chante pas.


.................................................................................................................................................................


Sonnet pour un Lion

Au sommet d’une colline, au fin fond de l’Afrique
Il règne sur la plaine au pied d’un beau volcan
Le Kilimandjaro, montagne de son rang
Bleue, belle et sacrée, audacieuse et magique

Cet animal Roi, Salomon de la Jungle
Cet animal sans Temple que l’oeil n’a jamais vu
Le Lion est le Sage que le Ciel a déchu
Comme l’Ange blond d’une peinture d’Ingres

Ah béni soit le Lion, animal de légende
Un Ulysse d’Odyssée qui l’arc bande
Pour regagner sa cour, défendre son royaume

O Lion sacré d’Afrique, Le poète c’est toi !
Crinière mélancolique, souffle sacré du Roi !
Cultive ta légende éternelle et sauvage


Winston Perez, 2009





La méridienne du lion

Le lion dort, seul sous sa voûte. 
Il dort de ce puissant sommeil 
De la sieste, auquel s'ajoute, 
Comme un poids sombre, le soleil.

Les déserts, qui de loin écoutent, 
Respirent ; le maître est rentré. 
Car les solitudes redoutent 
Ce promeneur démesuré.

Son souffle soulève son ventre ; 
Son oeil de brume est submergé, 
Il dort sur le pavé de l'antre, 
Formidablement allongé.

La paix est sur son grand visage, 
Et l'oubli même, car il dort. 
Il a l'altier sourcil du sage 
Et l'ongle tranquille du fort.

Midi sèche l'eau des citernes ; 
Rien du sommeil ne le distrait ; 
Sa gueule ressemble aux cavernes, 
Et sa crinière à la forêt.

Il entrevoit des monts difformes, 
Des Ossas et des Pélions, 
A travers les songes énormes 
Que peuvent faire les lions.

Tout se tait sur la roche plate 
Où ses pas tout à l'heure erraient. 
S'il remuait sa grosse patte, 
Que de mouches s'envoleraient !


Victor Hugo, Chansons des rues et des bois

................................................................................................................................................................................

13 commentaires:

  1. Le perroquet
    ""Pas mal ! et il avait bien quelque mérite au temps où les bêtes ne parlaient pas, mais aujourd'hui toutes les bêtes ont du talent.""
    Jules Renard

    Sonnet pour un Lion

    Au sommet d’une colline, au fin fond de l’Afrique
    Il règne sur la plaine au pied d’un beau volcan
    Le Kilimandjaro, montagne de son rang
    Bleue, belle et sacrée, audacieuse et magique

    Cet animal Roi, Salomon de la Jungle
    Cet animal sans Temple que l’oeil n’a jamais vu
    Le Lion est le Sage que le Ciel a déchu
    Comme l’Ange blond d’une peinture d’Ingres

    Ah béni soit le Lion, animal de légende
    Un Ulysse d’Odyssée qui l’arc bande
    Pour regagner sa cour, défendre son royaume

    O Lion sacré d’Afrique, Le poète c’est toi !
    Crinière mélancolique, souffle sacré du Roi !
    Cultive ta légende éternelle et sauvage

    Winston Perez, 2009

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces beaux compléments!

      Fabio Rieti a fait une fresque au Mans cf lien communiqué par Tilia

      Supprimer
  2. (•ิ‿•ิ)✿

    Hello et MERCI chère Miss_Yves pour cette belle balade au zoo !!!

    J'adore la photo des aras ... MAGNIFIQUE !!!!

    GROS BISOUS d'Asie
    Bonne journée !!! Ƹ̴Ӂ̴Ʒ❀

    RépondreSupprimer
  3. Florian et Hugo t'ont accompagné pour cette visite au zoo !

    RépondreSupprimer
  4. Lions et aras, de belles photos de couples, j'aime !

    Des deux textes, c'est le perroquet de Florian que je préfère, il est tellement vivant !
    Plus vraie que nature, le personnage la fable. Chacun en connaît sûrement un dans son entourage :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui: entre le Héron et la Mouche du coche de la Fontaine!

      Supprimer
  5. Il est où le lien de Tilia ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le billet ci-dessous "verdure sur les murs"
      http://www.trompe-l-oeil.info/Trompeloeil/plus_fabio_rieti_01.htm

      Supprimer
  6. http://www.trompe-l-oeil.info/Trompeloeil/categories.php?cat_id=166

    RépondreSupprimer
  7. Merci. Je l'avais trouvé hier en cherchant d'après le nom de l'artiste.
    J'aime bien ce genre de trompe-les yeux.
    Alors ! Toujours pas de liens directs !

    RépondreSupprimer
  8. En bonne et belle compagnie! Deux par deux cela doit etre plus sympa dans un zoo mais cela ne m'empeche pas de sourire tristement.

    RépondreSupprimer
  9. Pauvre lion ! Les mouches ne le craignent pas et même l'importunent !...
    Il n'y a pas que le perroquet qui imite bien. C'est une question de survie ou de stratégie pour obtenir un repas ou une belle

    RépondreSupprimer