Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, août 15, 2015

Aimer des manèges




Avenue du Maine



Les manèges déménagent. 

Manèges, ménageries, où ? . . . et pour quels voyages ? 

Moi qui suis en ménage 

Depuis . . . ah ! il y a bel âge ! 

De vous goûter, manèges, 
Je n’ai plus . . . que n’ai-je ? . . . 
L’âge. 
Les manèges déménagent. 
Ménager manager 
De l’avenue du Maine 
Qui ton ménage mène 
Pour mener ton ménage ! 
Ménage ton ménage 
Manège ton manège. 
Manège ton ménage. 
Manège ton ménage. 
Mets des ménagements 
Au déménagement. 
Les manèges déménagent, 
Ah! vers quels mirages ? 
Dites pour quels voyages 
Les manèges déménagent.

Max Jacob (1876-1944)
Lien ici 






a écrit:
☺ ☺ ☺
Tourne carrousel, tourne
Avenue du Maine
Je me promène
Point ne me détourne

Pour une hirondelle
Dans le bel azur
Elle fuit à tir d'aile
Pour un autre futur

.......................................................................................................................................

12 commentaires:

  1. un beau manège que celui ci
    d'avoir l'âge il donne envie !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Miss Yves.
    Quelle envolé la poésie...
    Il faudrait parait il se méfier des chevaux de bois.
    Mon défunt père disait à celui qui racontait une grosse balourdise : "Si tu disais ça à un cheval de bois, il te donnerait un coup de pied".
    Très bon weekend, ☺ ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Si tu disais ça à un cheval de bois, il te donnerait un coup de pied" Je vais essayer de retenir cette phrase de ton père, elle peut s’avérer très utile pour dire certaines choses sans vexer. Merci Daniel.

      Supprimer
  3. ☺ ☺ ☺
    Tourne carrousel, tourne
    Avenue du Maine
    Je me promène
    Point ne me détourne

    Pour une hirondelle
    Dans le bel azur
    Elle fuit à tir d'aile
    Pour un autre futur

    ☼ ☼ ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!
      A toi auss!

      Supprimer
    2. Ah comme Daniel aime jouer avec les mots et les faire tourner, les détourner !

      Supprimer
  4. Merci, Daniel, pour ce très joli poème!

    RépondreSupprimer
  5. Coup de coeur pour ta deuxième photo, absolument ravissante et festive !
    De même pour les poètes de ta page !

    RépondreSupprimer
  6. Adorable ! Et qui tombe à point pour nous qui avons initié la petite P au manège. A présent elle qui était effrayée veut même prendre le volant de la voiture et conduire. Il faut dire que le rétro manège du château de Grouchy n'a rien d'effrayant, il est tout petit. Il faudra que j'en parle un jour ailleurs que sur le blog de mes fille et petites filles

    http://3.bp.blogspot.com/-pTuOLazTCKI/VaylO3oirZI/AAAAAAAAC8Q/PLyLEJ7rAYM/s1600/RetroManege3L3AsP.jpg

    RépondreSupprimer
  7. PS : je connais bien l'avenue du Maine où habitaient des cousins de mon mari. Ils ont déménagé...
    :-)

    RépondreSupprimer
  8. J'adore ce type de manèges, j'en ai vu un dimanche, un beau et grand.

    RépondreSupprimer
  9. Les manèges m’attirent en même temps qu’eux me repoussent : mal au cœur assuré. Tirer la queue pour gagner un tour supplémentaire ? J’ai tant envié les enfants autour de moi, je les envie toujours du reste.
    En route pour l’aventure et le monde imaginaire.

    RépondreSupprimer