Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, août 22, 2015

Une virée

à

Vire



Passé le rond-point en hommage à la liberté -ici, vu de haut -



la "porte-horloge"
(classée à l'inventaire des Monuments historiques)



présente, sur quatre salles, grâce à l'association des collectionneurs virois, une exposition sur le mariage bocain, 
                                des origines à nos jours (coutumes, superstitions, humour) :



Photos, vêtements, menus et vaisselle  de noces, contrats de mariage et autres objets.









Plus loin, nous découvrons
l'esplanade du château,le  parc Lenormand et  le rocher des Rames


les ruines du donjon du vieux château , se dressent, à la manière d'une gravure romantique



Le guide indique qu'à partir de cette esplanade
la perspective débouche sur les vaux de Vire.




















Ce terme géographique, altéré, à donné le mot "vaudeville", qui n'a pas toujours désigné le terme théâtral que l'on connaît (adultères, situations cocasses, quiproquos) mais "une chanson satirique qui passait de bouche en bouche."
L'inventeur de ce genre musical , pendant la guerre de cent ans serait le foulon Olivier Basselin, originaire desdits vaux de Vire et dont l'oeuvre avait été mise à l'honneur, au XVII ème siècle par un certain Jean Le Houx .
A ce livre des Chants nouveaux du Vau de Vire, il ajouta ses poésies personnelles et celles d'autres poètes.
Dans les années 80, le talentueux  groupe Sélune avait chanté ce "gentil poète" et sa légende.

Très belle version, ici, du Vau deVire d'Olivier Basselin,Chant normand contre les Anglois.

Et là, une chanson à boire, par le groupe Sélune (Manuscrit de Bayeux)

..............................................................................................................................................................
Un article de 2012 du journal O.F:Le Groupe Sélune tire sa révérence

8 commentaires:

  1. c'est toujours un plaisir de trouver l'origine des mots, merci pour ces vaux de Vire !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Miss Yves.
    Alors la, je chavire...
    J’ignorais l’origine de "vaudeville".
    Bon dimanche. A + ☺ ☼

    RépondreSupprimer
  3. Cartons de mariage, contrats… c’est la partie sur laquelle je me serais le plus penchée probablement.
    J’ai bien aimé toutes ces explications sur le mot « vaudeville. »
    Un joli interlude dans ma virée sur les blogs de ce matin avec les liens que tu as mentionnés.

    RépondreSupprimer
  4. as tu fait l'andouille

    RépondreSupprimer
  5. Avant de voir le com de Bergson je voulais dire que c'est du sérieux tout ça, on ne fait pas l'andouille à Vire. Instructif comme d'hab'.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le panneau présentant des "prières du fiancé"ou du marié ne sont ni sérieuses, ni tristes!

      Supprimer
  6. Une exposition sympa !
    Coup de coeur tout particulier pour ta première photo et la dernière pour son coté mystérieux et quelque peu inquiétant :-)

    RépondreSupprimer
  7. tout est très beau dans ce message mais j'aurais voulu lire chaque commandement mais je ne réussis pas à isoler chaque photo et ma vue n'est pas suffisante...

    RépondreSupprimer