Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, septembre 10, 2016

Image du monde flottant (Festival des bords de Vire -5)

"Suivre son cours " de  Camille Thibert, mérite bien son appellation d'installation éphémère.

C'est l'oeuvre qui, au vu de sa présentation, m'inspirait le plus :

"Sur une vingtaine de mètres, une kyrielle de rondins flottants semble suivre le cours du courant et...le promeneur.
Fixés sous l'eau sur une trame invisible, ils paraissent engager avec lui un bout de conversation libre et joyeux".

Interview de l'artiste, ici (vidéo) 




Par malchance, depuis le 11 juin, date de l'inauguration, le courant a dû déstabiliser la trame, la végétation obturer les contours du visage, devenu flou.
Il ne nous reste plus qu' à l'imaginer !
.................................................................................................................................................................
Lien vers l'Ukyio -e ou Images du monde flottant 

14 commentaires:

  1. Une belle métaphore de la vie qui fluctue en dialogue constant avec l’environnement naturel et humain !

    RépondreSupprimer
  2. De beaux restes, pourtant!

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Miss Yves.
    Sans explication difficile de comprendre.
    Voguons au fil de l'eau...
    très bon weekend, A + ☼

    RépondreSupprimer
  4. tes explications sont nécessaires pour"comprendre" l'image...un visage flottant...une nouvelle interprétation d'Ophélie ?
    belle journée Miss_Yves

    RépondreSupprimer
  5. En tout cas, ton interprétation ne manque ni de charme, ni de pertinence,

    RépondreSupprimer
  6. Au fil du courant, l’œuvre s'est effilochée. Dommage !

    Telle qu'elle se présente maintenant, j'imagine le portrait d'un homme barbu et moustachu, faune au bain ou génie des eaux...

    RépondreSupprimer
  7. la chevelure flottant au fil de l'eau.. c'est très poétique et ainsi va la vie tout passe..

    RépondreSupprimer
  8. Si ça représente un visage, j'abonde dans le sens de Tilia.

    RépondreSupprimer
  9. I've enjoyed all these ephemeral pieces -- I like how as time passes they become a collaboration between artist and Nature.

    RépondreSupprimer
  10. Son site est super intéressant et son interview montre son jeune âge et son enthousiasme.
    Le land art ou ici plutôt le "water art" montre bien l'éphémérité de l'oeuvre. Qu'aurait pensé notre cher Roger?

    RépondreSupprimer