Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, octobre 26, 2016

Palmiers et palme d'or

Et toujours des palmiers.
.......................
Du parc de la villa Rotschild, à travers la forêt de palmiers, on aperçoit la villa qui lui fait face.

Traversons la route et continuons nos découvertes des journées du Patrimoine.



Le château Vallombrosa a une longue histoire:

De 1858 à 1892, le château édifié en 1850 avec 9 tours crénelées de style Tudor dans un parc tropical de 3 ha, reste la propriété du duc de Vallombrosa.

Voici les seules tours d'origine restantes.


 En 1892, très agrandi, l 'hôtel  devient l'hôtel du Parc, comprenant 200 chambres de luxe.
En 1937, l'hôtel devient une copropriété de 40 appartements, une des premières, non seulement sur la côte d'Azur, mais en France. 





C'est toujours le cas, et c'est un des "heureux copropriétaires",  selon ses propres termes , qui a joué le rôle de guide pour la visite du bâtiment et de son parc,  inscrits à l'inventaire des Monuments historiques en 1993, comme bel exemple d'architecture du XIXème siècle.



Ce monsieur  nous a montré la pièce aménagée sur un balcon vitré, à l'époque de l'Hôtel du Parc,  où officiait le coiffeur de ces dames, les élégantes touristes en villégiature.

Après ces préambules sur le perron, la visite s'est poursuivie à l'intérieur, tout d'abord dans le vaste hall (pas de photos*)

D'autres informations ont complété l'histoire du lieu et du duc de Vallombrosa (1831-1900), il fut l'hôte de toute la société cosmopolite de la côte d'Azur de 1858 à 1892, le créateur du champ de courses de la Roubine, et du Yacht -Club.

Son fils, le marquis de Morès (1858-1896) a été une personnalité hors du commun. Il a participé à la conquête du Far West, de l'Indochine, du Sahara et promoteur de l'amitié franco -musulmane en Afrique.




En 1870,  le château Vallombrosa et l'hôtel du parc de 1914 à 1918  ont été transformés en centre de repos pour les blessés de guerre.
De 1942 à 1944 , la copropriété a subi l'occupation de l'unité allemande qui a miné la côte.

(Source: document Cannes côte d'Azur, Journées européennes du Patrimoine.)
.................................................................................................................................................................. Dernier détail, très pittoresque- cité du cinéma oblige:


ce bâtiment, situé à proximité de la Croisette et du palais des festivals a servi de décor à Alfred Hitchcock pour quelques scènes du film La main au Collet.

Bande annonce ici 
Lien/ lieux de tournage du film 
Autre Article ici



......................................................................................................................................................



















*Photos du hall et d'un appartement sur ce site (trouvé par hasard, n'y voyez aucune intention publicitaire)
.............................................................................................................................................................



9 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    Ta notoriété ne cesse de grandir elle à atteint Cannes !
    Qui plus est tes empreintes sont désormais sur la croisette...
    Très bon weekend, A + ☼ ☼ ☼

    RépondreSupprimer
  2. Il se pourrait que Hitch'sans le vouloir ni le savoir ait rendu un bel hommage à notre belle Côté d'Azur.
    Que de belles bâtisses sur cette côte et dans les parcs environnants. La villa Rotchchild est belle aussi.
    J'aime beaucoup le portrait de Marilyn sur le pignon de l'hôtel Riviera.

    RépondreSupprimer
  3. Un article très complet qui donne envie d'y aller voir!

    RépondreSupprimer
  4. La main au collet...je me souviens bien de ce film
    merci pour ce reportage

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien la première photo. C'est dommage qu'une telle bâtisse ne soit plus un hôtel. Elle en a toute la classe.

    RépondreSupprimer
  6. magnifique promenade.. tu y as laissé tes empreintes (mais pas les jolies sandales), tenant un premier rôle sur la croisette.

    RépondreSupprimer
  7. j'hésite encore mais on va réfléchir avant de retenir un appart sur le site que tu as signalé.... c'est tout à fait dans notre standing!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Amusant tous ces détails et dommage que l'on ne puisse plus y séjourner, quoique les prix seraient probablement au delà de notre bourse.

    RépondreSupprimer