Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, octobre 06, 2016

Rotations (Festival des bords de Vire-11)

Incongru
dans les champs qui jouxtent la base de canoës de Condé Sur Vire,
 telle une maquette
-mais de quelle future réalisation ?-




ce jeu de "lattes dépliées en éventail" se veut passage initiatique, à moins qu'il ne s'agisse d'un objet impossible, dont l'absurdité est à la mesure de  sa technicité. 






18 commentaires:

  1. dans quelques mois, le bois se patine...et c'est encore plus beau!biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourvu qu'il ne pleuve pas, car le bois se déformerait...Mais non, le beau temps se prolonge !

      Supprimer
  2. Coucou Miss Yves.
    C'est un monde tout chamboulé par chez toi!
    Une chose est sur si je devais construire une maison voici l'architecte que point je ne choisirait...
    Très bonne journée, A + ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant , tout est calculé au millimètre près.

      Supprimer
  3. De quoi cadrer le paysage... à défaut de pouvoir lui donner un sens!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Miss Yves,
    C'est vraiment stupéfiant, je trouve ça originale et ça a son charme !
    Belle journée, bisous !

    RépondreSupprimer
  5. Le "9 m3" du titre de l’œuvre fait penser à un contenant, voire un container. Si ce n'était la fraîcheur du bois tout neuf, avec le champ en arrière plan, on dirait une grande caisse abandonnée là et toute déglinguée par le temps et les intempéries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes.Il y a quelque chose d'incongru dans cette structure posée là.

      Supprimer
  6. j'aime beaucoup cette oeuvre et la vigie ne m'a pas laissée non plus indifférente . J'ai eu un véritable coup de foudre en Iran pour un ensemble de lattes banales ... les compagnons de voyages ont été étonnées quand je leur ai montré mon achat (chez un sculpteur sur bois) et j'ai alors montré comment en étirant doucement les lattes on en fait un tourbillon très poétique qui suspendu dans mon bureau tourne en spirale. rêveuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poésie mathématique ! C'est bien toi!

      Supprimer
  7. Si cette fausse cabane en bois fait penser à un rite de passage, je me demande comment celui qui y passe à travers ressort... sans doute tout de travers. Mais peut-être que cela remet les idées en place finalement dans un monde si chamboulé. ;-)

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien le commentaire de Dédé :-)
    Je serais quand même tentée d'en faire une cabane :o))

    RépondreSupprimer
  9. Un éventail articulé en effet, car je ne me ferais pas une charpente structurée de la sorte (pas de triangulation)

    RépondreSupprimer
  10. Je ne sais pas si c'est absurde mais c'est effectivement très technique, en tous cas, c'est assez original. J'aime assez le com de Tilia et celui de Dédé. Je crains que les intempéries n'aient raison de cette structure étrange.

    RépondreSupprimer
  11. Pour éventuellement faire chavirer les idées et en créer de nouvelles.
    Intéressant mais mieux vaut ne pas me poser la question d'aimer ou de ne pas aimer, je serais embarrassée.

    RépondreSupprimer