Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, novembre 19, 2016

Au pays de l'or bleu

L'or bleu, c'est l'ardoise de l'ancienne mine de 
Caumont l'éventé (Calvados)
inexploitée depuis 125 ans, pour raisons économiques, essentiellement le manque de réseau ferroviaire qui n' a permis de concurrencer les ardoisières d'Anjou.







Le site est devenu  le souterroscope, espace touristique et pédagogique:
l'histoire industrielle de la mine et le cycle de l'eau y sont expliqués.





S'enfoncer sous terre est une sorte d'aventure pour les petits- mais aussi pour les grands (à condition de ne pas souffrir de clautrophobie) imprégnés des romans de Jules Verne : Voyage au centre de la terre et les Indes noires .
Comment escamoter la dimension psychanalytique de ce retour au centre, au ventre?
Il faut relire Gaston Bachelard,  qui, dans La terre et les rêveries du repos  a analysé les grandes figures du refuge que sont la maison, la grotte, le ventre.

« La grotte est un refuge dont on rêve sans fin. Elle donne un sens immédiat au rêve d’un repos tranquille, d’un repos protégé ».




Des jeux d'eau colorés apportent une dimension poétique à cette plongée dans le passé.





Et la "salle du trésor", telle qu'elle est joliment  nommée, avec ses magnifiques collections de pierres précieuses nous ramène aux légendes dans lesquelles un  dragon assoupi protège les richesses souterraines.


Un roman  quelque peu oublié de George Sand, Laura, Voyage dans le cristal,  transporte ses deux personnages principaux et le lecteur dans l'univers fantastique des géodes d'améthyste, des cornalines, du cristal  et autres pierres précieuses.






20 commentaires:

  1. oh comme ça me donne des envies...
    je ne sais pas si les ardoisières sont encore "rentables" en France et si comme le granit cette pierre n'est pas importée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à craindre...

      Supprimer
    2. Cet échange me fait revenir à Macao où je suis allée en 2007. Si mes souvenirs sont bons, les navires avaient les cales lestées de pierres venant d'Europe pour pouvoir repartir avec les cales pleines de marchandise. C'est ainsi que c'est construite la vieille ville

      Supprimer
  2. Coucou Miss Yves.
    Tu nous transporte dans le royaume des contes c'est la "Moria" ancienne cité des nains (dans le seigneurs des Anneaux). Il semblerait que beaucoup de Hobbits étaient de la balade...
    Des "gogotes" ont étés utilisées dans le Bosquet du Théâtre d’Eau au château de Versailles.
    Très bon weekend, A + ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La gogotte n'est pas ma pierre préférée, et de loin!
      Il me semble que Lucie avait fait un billet , il y a peu de temps, sur le gogotte, rigolote par son nom.
      Je regarderai de plus près le Bosquet du Théâtre d'eau de Versailles.

      Supprimer
    2. Ahaha ! Je l'ai reconnue tout de suite, la pierre des fées ! Ne trouves tu pas qu'elle fait penser à la racine de mandragore et favorise l'imagination ?

      Supprimer
    3. Le message que j'avais fait est ici >

      http://cergipontin.blogspot.fr/2016/01/pierre-de-fees-fairy-stone.html

      J'y faisais le lien vers un message qui parlait sur un blog cergissois du Bosquet des Trois Fontaines >

      https://natureenvilleacergypontoise.wordpress.com/2015/06/29/gogotte-et-mascaron/

      Supprimer
    4. J'ai aussi noté une géode d’améthystes. J'en ai ramené de petites du Maroc...
      "L'or bleu" dis tu, mon mari me confirme ce surnom et me rappelle que nous sommes descendus dans la Mine Bleue en Anjou. Son grand père était tailleur d'ardoise en Mayenne (à Renazé)

      "L'oiseau bleu" c'est le pigeon ramier. Les chasseurs peuvent être poètes.
      "La Route Bleue" c'est la RN7 que nous empruntons souvent

      Supprimer
    5. Je crois reconnaître deux têtes brunes (très brunes). Pourquoi ne portent-elles pas de casque ?
      Cette visite devait être passionnante et guidée par des passionnés

      Supprimer
    6. Seuls les adultes doivent en porter car ils risquent de se cogner la tête sur les parois, or les enfants ont une taillec trop petite pour se cogner.

      Supprimer
    7. A vrai dire, la forme de cette pierre me déplaît, et me met mal à l'aise; mais son utilisation baroque dans le bosquet de Versailles est bien venue.

      Supprimer
  3. une belle visite des trésors naturelles et pas oubliés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une visite qui a du succès, auprès des écoles et des touristes.

      Supprimer
  4. très belle visite
    les mines réouvriront bien un jour
    je ne sais pas si tu as visiter celle de donzenac

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, jamais, merci pour le lien.

      Supprimer
  5. Et bien, je n'ai jamais fait la touriste en visitant ce lieu et pourtant !!! Tes images m'en donnent carrément envie ! Quand je vais "remonter" là-bas...

    RépondreSupprimer
  6. Fais-moi signe quand tu "remonteras"!

    RépondreSupprimer
  7. L'ardoise à ne surtout pas casser, souvenir d'enfance pour pas mal d'entre nous !
    Une visite intéressante ce souterroscope, la mise au jour de la nappe phréatique sort de l'ordinaire.

    RépondreSupprimer
  8. magnifique et très intéressante plongée dans le fond pas trop profond de la mine!

    RépondreSupprimer
  9. Voici donc pourquoi je n'accroche pas tant avec Bachelard: la claustrophobie qui me tient, quoique bien moins sévère que dans le passé. Grâce à toi je visite ici le souterroscope. La prof de piano de notre numéro 2 avait une énorme améthyste dans son salon et tout le temps de la leçon notre numéro 3 restait allongé sur le parquet rêvant devant celle-ci. Un jour l'améthyste cassa, que pensez-vous qu'il advint? Numéro 3 hérita d'un des morceaux, pas si petit et le plaisir est toujours là.

    RépondreSupprimer