Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, mai 18, 2017

Sur fond blanc


Cette création italienne s'intitule "monochrome blanc", se référant au recto des panneaux blancs sur lesquels sont accrochées des fleurs et des plantes vertes.






Au verso, tout change, l'effet produit est tout différent!

(A suivre)

9 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    Allons bon!
    Toutes les bonnes terre de culture disparaissent sous le béton des villes, les jardinier doivent faire pousser les plantes sur les murs !!!
    Très belle journée A + 🌂 ☂️

    RépondreSupprimer
  2. j'imagine ces panneaux en "tableaux peintures" une réalisation de toiles célèbres vivantes !

    RépondreSupprimer
  3. Une bonne idée pour les balcons et sûrement d'autres espaces quand on ne peut planter en terre. Le fait de les présenter ici en rang d'oignons les rend moins attractifs à mon avis mais quel merveilleux concept. Cela ne doit pas être aisé de remplacer les plantes ou de les entretenir. On se saura plus dans ton prochain billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire, je me suis intéressée au côté esthétique, voire pictural plutôt qu'au côté jardinage.

      Supprimer
  4. Quand l'homme et la nature font oeuvre d'art commune !

    RépondreSupprimer
  5. La nature est surprenante quand on la dompte tout en la respectant. Néanmoins, je trouve que ces murs sont un peu artificiels, surtout alignés ainsi. Je suis partisane de la nature à l'état libre. Bises alpines et belle fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dédé habite dans un paradis terrestre ! Je me souviens avoir visité avec Martin le copain de mon fils aîné venu de Haute Autriche le jardin alpin du jardin des plantes à Paris ; ce n'est pas vilain mais toutefois pas luxuriant pour ne pas dire un peu miteux / aux oeuvres de Mère Nature

      Supprimer
  6. Ceci est dans la lignée des murs végétaux dans le style de celui qui est à coté du musée du quai Branly. J'ai eu l'occasion de voir une réalisation vernaculaire à Crest dans la Drôme où habitait mon fils à l'époque, le support en était une palette en bois, c'était très réussi

    RépondreSupprimer
  7. Merci Miss pour le lien vers la chambre d'hôte, j'imagine qu'il faut s'y prendre à temps pour y loger. Nous étions allés à Chaumont-sur-Loire l'année dernière à cette époque, mais cette année ce ne sera pas avant août et encore, fin août

    RépondreSupprimer