lundi, août 10, 2020

"Histoires picturales" de Jan Voss ou "arrêt sur images"

           Le musée Quesnel-Morinière présente les "écritures en images " du peintre Jan Voss.

Lien /Jan Voos 


     Né à Hambourg, résidant en région parisienne et à Berlin, il affectionne et mélange le dessin, l'écriture, le pictogramme.

     Il joue sur les associations de matériaux : tissus, rubans, ficelles, tressages, baguettes, cartons, papiers découpés, roulés, disques de bois peints, transformant le plan de la page en volumes quasiment sculptés;



     A l'instar de Matisse, Klee, Léger ou Miro, la couleur triomphe et organise l'espace pictural.
         "Il faut du temps pour devenir jeune"a t-il écrit, dans A la couleur, Mercure de France, 2006.




Retardée et écourtée à cause du ou de la Covid, l'exposition  n'est visible que jusqu'au 6 août.




     La ville de Coutances, "la petite ville" comme se plaisait à la qualifier Remy de Gourmont, se réveille peu à peu des deux mois d'endormissement forcé.




8 commentaires:

  1. Coucou Miss Yes.
    De la majesté dans la ville...
    La maternelle se défoule sur le premier tableau...!!!
    Je suis taquin ce matin!
    Très bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Il faut du temps pour devenir jeune » a écrit l’artiste.
      Merci, à toi aussitôt.

      Supprimer
  2. Ces images sont datées, ce ne sont pas des images d'archive... Clin d'oeil avec le petit masque en tissu à carreau torchon du visiteur (mon mari a le même, il ne supporte que les masques en tissu faits maison)
    Depuis le déconfinement, je trouve les cieux particulièrement beaux et celui qui surplombe la cathédrale ne fait pas exception à la règle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est celui que tu as fait, bien sûr !( un sur quatre)

      Supprimer
  3. Je ne me suis pas résolue à retourner voir des expos qui ont été prolongées par ailleurs, ma carte du Musée d'Orsay l'a été aussi mais j'hésite à prendre les transports en commun pour m'y rendre et la canicule m'incite à la nonchalance. Il y a pourtant une expo consacrée à Pompéi au Grand Palais qu'il me faut aller voir avant septembre.

    RépondreSupprimer
  4. "Il faut du temps pour devenir jeune"... Lorsque je visite avec une amie qui a été professeur des écoles en maternelle elle dit toujours "mes élèves font aussi bien". Hum. Peut être, mais ils n'ont pas initié l'ensemble de la démarche

    RépondreSupprimer
  5. Les tableaux présenté à partir du lien sont pour la plupart un peu plus élaborées. Néanmoins je me sens jeune rien qu'à regarder ces oeuvres :-)

    RépondreSupprimer
  6. être jeune c'est le secret pour bien vieillir... l'artiste aurait il le droit de faire l'inverse ?

    RépondreSupprimer

Quand je serai grand...

... je serai brocanteur , Régis Perray, au Radar.                                                 "  Les fantômes fleuris"   Ils ...