lundi, février 18, 2019

Palais ou bazar ? (Split 1)

L'entrée dans la ville -palais de Split
saisit par son étrangeté.

On descend plusieurs marches accédant à un espace voûté qui n'est autre qu'un souk où le touriste peut acheter épices, friandises, foulards, bijoux, tableaux, gravures,  bibelots et babioles, souvenirs, j'en passe et des meilleures.


      Une fois revenus à l'air libre, on découvre les ruines romaines, mais aussi, imbriquées les unes dans les autres, fragments d'églises, constructions médiévales ou  Renaissance,


  vestiges pseudo grecs ou égyptiens.


Décor digne d'un néo péplum fantastique à travers les âges!
 



  La foule visite, photographie, pose avec les centurions  romains (non estampillés d'époque),



s'exclame, s'esbaudit  dans un joyeux brouhaha qui évoque autant le Forum que l'Orient .





  Après avoir fait déambulé dans  le centre historique et fait le tour des murailles,  passons rapidement par le sous-sol du palais de Dioclétien.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Split

https://www.routard.com/idees-week-end/cid135802-croatie-split-un-voyage-dans-le-temps.html

jeudi, février 14, 2019

Coups de coeur


A Londres, un coeur gros comme ça pour signaler les lieux que l'on aime - à deux, c'est encore mieux!
....................




Exposition  Fernand Léger, MBA, Saint-Lô



.........
Images trouvées sur le net:

Une chaumière et un coeur?



L'Amour à la fenêtre.

dimanche, février 10, 2019

Une ville dans un palais (Split-1)


            "  Du  grec ancien : Ασπάλαθος, Aspálathos, Latin, Spalatum, italien Spalato) ,  
 Split , deuxième ville de Croatie s'est établie à l'intérieur  puis autour de l'immense palais de l'empereur romain Dioclétien, construit entre 294 et 305, qui s'étendait sur une surface de 39 000 m2
             L'empereur était originaire de la ville de Salone (située sur les hauteurs de Split). "

    




     Devant le plan de la ville  de Split, et avant d'y pénétrer, notre guide présente l'histoire de cette ville et ses particularités architecturales .



  De 1420 à 1797, la ville fit partie de la république de Venise: nous nous attendons à voir les caractéristiques du style vénitien côtoyer les vestiges  romains.  






Grand port industriel et touristique de la côte dalmate, la ville figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Split



mardi, février 05, 2019

Katedrala Sv. Lovre (Cathédrale Saint-Laurent -Trojir ) 2

Trojir, ville classée au patrimoine mondial depuis 1997.

Ceinte de murailles, la partie historique offre aux regards un panorama des périodes romaine, gothique, renaissance et baroque : château , tours préservées,  palais, demeures particulières .


             Visitons la cathédrale Saint-Laurent, de style roman et gothique, composée de trois nefs.


     Son remarquable portail occidental, terminé en 1240 est dû à l'architecte et sculpteur dalmate Radovan.
A l'iconographie traditionnelle se mêlent  scènes de la vie quotidienne et épisodes mythologiques, apôtres et saints côtoient bûcherons ou centaures.
Dans la partie inférieure se tiennent les personnages de l'Ancien Testament, tandis que s"élancent  jusqu'aux arcs et la lunette les épisodes du Nouveau Testament.


A la base du portail, de chaque côté, sur deux lions stylophores, Adam et Eve debout, se montrent honteux de leur nudité.


Les piliers intermédiaires utilisent comme support les hérétiques -juifs et turcs-
Plus haut, une corniche composée d'étranges animaux contorsionnés présente  l'allégorie des saisons 


Deux scènes bordées de tentures composent la lunette: la Nativité et le bain de l'enfant Jésus.
L'arc encadrant la *lunette raconte la vie du Christ.

(Une lunette , en architecture,  est une pénétration d'une voûte en berceau dans un autre berceau de hauteur différente. Dans le cas particulier où les deux berceaux sont de même niveau, on parle de voûte d'arêtes. Baie voûtée, pratiquée dans les côtés ou flancs d'une voûte en berceau, ou d'une voûte en arc de cloître.)




Nous pouvons admirer, à gauche du portail un baptistère de style Renaissance, oeuvre d' Andrija Aleši(1430-1505), sculpteur d’origine albanaise, élève de Georges le Dalmate.


    Dans la nef gauche de la cathédrale se trouve la chapelle Saint-Jean (kapela svetog Ivana), l’un des plus beaux monuments Renaissance d'Europe, construite, comme le baptistère, selon le principe du temple de Jupiter du palais de Dioclétien à Split.

    Elle manifeste le talent de Niccolò Fiorentino, élève de Georges le Dalmate, et du sculpteur de Trogir Ivan Duknović.


     Levons les yeux vers le plafond à caissons pour contempler Dieu le Père, entouré de 26 séraphins sculptés chacun dans un  compartiment de pierre.



                         Une véritable dentelle de pierre orne voûtes et murs de cette cathédrale !



...................................................................................................................................................................






https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-Laurent_de_Trogir



mercredi, janvier 30, 2019

L'île aux boucs (Trojir)1

Escale en Croatie 




    Trojir, (Trau en Dalmate et en italien, étymologiquement l'île aux boucs en grec  ancien :Τραγύριον ) est une ville située en Dalmatie, dans le comitat de Split-Dalmatie, en Crotie. 

Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco .



Son histoire est riche et mouvementée: fondation par une petite colonie grecque, arrivée des romains, péril Barbare, adjonction à l'Empire Byzantin, destruction par les Sarrasins, domination vénitienne (à partir de 1420), annexion à  l'Empire des Habsbourg jusqu'en 1918 avec une brève occupation française de 1806 à 1814.

    Après la première guerre mondiale, Trojir (comme toute la Croatie)  fut intégrée au Royaume des Serbes, Crotaes et Slovènes, plus tard appelé royaume de Yougoslavie.


    Au cours de la seconde guerre mondiale, Trojir fut occupée par  L'Italie.  Pro-alliée, la ville fut libérée en 1944.


   Après quoi, la ville a fait partie de la Yougoslavie, puis  de la Croatie à partir de  1991.



Ses principaux centres d'intérêt historique sont:
des bâtiments du XII ème siècle,
la porte de la ville (XVII ème ) et ses murs (XV ème),


le  Palais des ducs,
la Cathédrale Saint Laurent (XII ème siècle),  avec le portail du Maître Radovan.








https://fr.wikipedia.org/wiki/Trogir



vendredi, janvier 25, 2019

Murs au carré (2)

Communication sur le mur, Antoni  Tàpies.
1969
"Que de suggestions peuvent naître de l'image du mur et de toutes ses dérivations!"





(Dubuffet)
...........................

"Séparation, claustration: murs des lamentations; murs des prisons; témoins de la marche du temps, surfaces lisses, sereines, blanches; surfaces torturées, vieillies, décrépites; marques d'empreintes humaines, d'objets, d'éléments naturels (...)



En dehors de l'exposition, quelques façades originales de la ville de Caen :

- Une maison conquise par la mode de l'Egypte.
- Maisons médiévales "à colombages", ou plus exactement "à pans de bois", récemment restaurées 



En une quinzaine de lignes, Antoni Tàpies  radiographie le mur en y associant les images  de l'ordre et du désordre, ce dernier l'emportant, pour aboutir à ce finale:

(...) "champ de bataille, jardin, terrain de jeu, destin de l'éphémère..."

dimanche, janvier 20, 2019

Murs au carré (1)

"Je mets un tableau sur un mur. Ensuite j'oublie qu'il y a un mur.  Je ne sais plus ce qu'il y a derrière ce mur, je ne sais plus qu'il y a un mur, je ne sais plus que ce mur est un mur, je ne sais plus ce que c'est qu'un mur. Je ne sais plus que dans mon appartement , il y a des murs, et que s'il n'y avait pas de murs, il n'y aurait plus d'appartement. Le mur n'est plus ce qui délimite et définit le lieu où je vis, ce qui le sépare des autres lieux où les autres vivent, il n'est plus qu'un support pour le tableau."




"Mais j'oublie aussi le tableau, je ne e regarde plus, je ne sais plus le regarder.J'ai mis le tableau sur le mur pour oublier qu'il y avait un mur, mais en oubliant le mur, j'oublie aussi le tableau. Il y a des tableaux parce qu'il y a des murs. Il faut pouvoir oublier qu'il y a des murs et l'on n'a rien trouvé de mieux que les tableaux."



"Les tableaux effacent les murs.Mais les murs tuent les tableaux.Ou alors il faudrait changer continuellement , soit de mur, soit de tableau, mettre sans cesse d'autres tableaux sur les murs, ou tout le temps changer le tableau du mur."



"On pourrait écrire sur les murs (on écrit parfois sur les façades des maisons, sur les palissades des chantiers, sur les murailles des prisons) mais on ne le fait que très rarement."


 Espèces d'espaces, 1974, Georges Perec



Per Kirkeby , images gravées du grand Nord, lien ici ; exposition "murs" au MBA de Caen , là 

Palais ou bazar ? (Split 1)

L'entrée dans la ville -palais de Split saisit par son étrangeté. On descend plusieurs marches accédant à un espace voûté qui n&#...