dimanche, juin 16, 2019

Portraits crachés ? Non, détournés (3)




Attribué à J-B. Van Loo (1684-1745) Le prince Antoine Grimaldiet sa famille (1712)
M.B.A de Saint-Lô.

Deux interprétations: 

- "Concert pop rock au palais" (titre possible!)
- papiers déchirés, à la manière de Jacques Villeglé






Mignon, Mignard...


Des détournements qui décoiffent !
........................

Pause

mercredi, juin 12, 2019

Portraits crachés ? Non, détournés (2)


Marianne Loir, Marie-Charles-Auguste Grimaldi (1722-1749), Comte de Matignon (1739)
H/T MBA


                      A gauche:  Pierre Gobert, Jacques IV de Matignon, prince de Monaco, 1731


A droite: (Attribué à) Jean-Baptiste Van Loo, Louise Hippolyte Grimaldi (1712)

H/T MBA Saint-Lô








Pierre Gobert, Charlotte Grimaldi, Mademoiselle de Monaco, (1719-1774), 1733. M.B.A Saint-Lô

Agée de treize ans, oblate chez les Visitandines, elle tient à a main "Vie de Saint François de Sales, notre fondateur"
En 1738, à 18 ans, elle fera sa profession de foi.



Interprétations profane, dont une à la manière de Roy Lichtenstein
..............

Pause 

samedi, juin 08, 2019

Portraits crachés ? Non, détournés (1)

"Impertinent musée", dans le cadre de la saison 2019, Culture à l'hôpital :





patients et soignants, se sont plu à détourner les portraits des Matignon, au musée des beaux-Arts
sous la houlette de directeur, puis de la responsable de l'école de dessin.

                                                    L'inauguration, impertinente et farfelue, menée par la Cie
Charivari Palace 


Tableaux accotés aux vitres du patio du musée



 Vue d'ensemble de la rotonde dudit musée.
Les originaux et leurs copies non conformes .
Exposition éphémère des pastiches des artistes.



lundi, juin 03, 2019

Un remède contre "l'habitudinaire "

Le remède contre "l'habitudinaire "proposé par Alexis Debeuf consiste à détourner les objets pour nous réveiller  et révéler l'incongruité du quotidien .
Mode d'emploi à consulter!


Quels objets  se cachent sous ces titres:

- Colonnes
- ROUtine
- Brique foot 
-La citadelle douce 



Et que recouvre:

-l'Autoritratto (Autoportrait)





Vue en gros plan, la roue donne la solution !

jeudi, mai 30, 2019

Détourner (1)


   Détourner les objets du quotidien, lutter contre l'"habitudinaire, de façon à extraire de ce qui est banal une once de poésie, tel est le programme d'Alexis Debeuf.

   Les titres farfelus participent de ce programme.

Parmi la liste suivante, lesquels pourraient s'appliquer aux objets suivants:
Mercato, extensio, Autoritratto, (autoportrait), la citadelle douce, colonnes, routine, chewing-gum 

et d'ailleurs, de quels objets peut-il bien s'agir ?






(A suivre)
Le Radar

samedi, mai 25, 2019

Balade Bayeusaine

Vue sur la flèche de la cathédrale de Bayeux 

"Elle fut consacrée en 1077 par l’évêque Odon de Conteville en présence de son frère, Guillaume le Conquérant. C’est pour décorer la nef de la cathédrale qu’Odon a fait broder la célèbre Tapisserie de Bayeux, qui raconte l'histoire de la conquête de l'Angleterre en 1066 par Guillaume, duc de Normandie. "
Source  ici 


Clin d'oeil à Thérèse 

Liens vers son blog  ici et


Le blason de Bayeux s'affiche sur le mur de l'hôpital.

"de gueules au léopard d'or surmonté d'une lettre B à dextre et d'une lettre X à senestre, toutes deux capitales du même "


Roue à aubes sur la rivière AURE.



Parcours au sol à l'effigie de l'arbre de la Liberté .

"Solidement ancré dans la cour de l'ancien évêché, près de la cathédrale qu'il caresse de l'extrémité de ses rameaux, l'Arbre de la Fraternité rebaptisé Arbre de la Liberté défie, depuis deux siècles déjà, le temps et les folies humaines, si promptes à brûler demain ce qu'elles adorent aujourd'hui." (source ci-dessus)



Un beau dessin mural dans le style médiéval dont l'ombre portée ne permet pas de distinguer, en haut à gauche, des personnages guerriers de la célèbre "tapisserie " de la reine Mathilde.




    " La Tapisserie de Bayeux, document unique au monde, est une broderie de laine sur une toile de lin réalisée au XIe siècle. Sur près de 70 mètres de long et 50 centimètres de haut, elle relate la conquête de l’Angleterre en 1066 par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie.
 Remarquablement conservée, la Tapisserie de Bayeux est inscrite au registre « Mémoire du Monde » de l’UNESCO, afin d’être protégée et recensée comme document d’intérêt universel. Maintes fois sauvée au cours de l’Histoire, la « Telle du Conquest », son autre nom, continue de révéler ses secrets..."
 Source  ici 


 A propos de cette tapisserie, qui , en fait était une broderie, voici une jolie boutique bleue qui en propose des modèles, avec fils ad hoc, of course.


 Le souvenir idéal à rapporter de cette petite ville qui sait valoriser son riche patrimoine historique et culturel  .



Clin d'oeil à dentellebleue et à sa série "boutiques"


...................................................................................................................................................................

Portraits crachés ? Non, détournés (3)

Attribué à J-B. Van Loo (1684-1745) Le prince Antoine Grimaldiet sa famille (1712) M.B.A de Saint-Lô. Deux interprétations:  ...