Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, octobre 18, 2017

Vie romantique

Construite en 1830 au coeur de la Nouvelle Athènes, rue Chaptal, cette demeure d'Ary Scheffer, 
  

peintre d'origine hollandaise est devenue depuis 1983 un des musées de la ville de Paris, le musée de la Vie romantique, évoquant la vie littéraire et artistique de la première moitié du XIX ème siècle. 




     Au rez-de chaussée,  l'univers de George Sand se décline grâce à 170 oeuvres provenant de la propriété de Nohant, reçue par la romancière de sa grand-mère, Mme Dupin de Francueil , née Aurore de Saxe.



Outre ses romans, George Sand a exercé sa fantaisie  dans ses "dendrites" ou "aquarelles à l'écrasage" consistant à déposer au pinceau  sur le papier de la couleur,  pressée encore humide avec une feuille absorbante pour obtenir une tache aléatoire.


"Cet écrasement produit des nervures parfois curieuses. Mon imagination aidant, j'y vois des bois, des forêts ou des lacs, et j'accentue les formes vagues produites par le hasard."



Des créations contemporaines font écho à l'exposition du moment:



       "Le pouvoir des fleurs",  du 26 avril au 1 er octobre 2017,  qui met à l'honneur l'artiste naturaliste  Pierre-Joseph Redouté (1759-1840).


"Surnommé le « Raphaël des Fleurs », Pierre-Joseph Redouté (1759-1840) eut un succès si considérable que ses oeuvres furent imitées dans le monde entier et que ses images ont fleuri dans les livres, sur les objets d’art, le papier peint, les accessoires de mode…"











Voici un lien envoyé par Thérèse lien qui  mérite d'être lu .


mardi, octobre 10, 2017

A l'ombre de la cathédrale


        Troisième ville touristique en France, Bayeux, cité médiévale,  attire Français et étrangers pour sa célèbre "tapisserie" de la reine Mathilde (en réalité une broderie, qui n'avait rien de celle d'une Pénélope) dite la Teile du Conquest,
 son musée d'Art et d'Histoire





et sa cathédrale.


dimanche, octobre 08, 2017

En roue libre



A Bayeux, le Radar est un espace d'exposition contemporain, dont les expositions très originales titillent l'imagination, amusent, surprennent  et font réfléchir.


jeudi, octobre 05, 2017

A la pêche



Estampe d'Olivia Paroldi 
Pêche aux images:

vue sur le port de Cannes


Thérèse a écrit:
Le petit pêcheur de ton mur est sur la fresque:
Merci !

Autres fresques d'Olivia Paroldi, ici , article personnel 

lundi, octobre 02, 2017

LE Courbet de l'année


Musée Anacréon à Granville.


   Au rez-de -chaussée du musée, dans la partie  consacrée aux collections, un espace intime  a été aménagé, avec fauteuils, s'il vous plaît,  pour que les visiteurs puissent goûter - religieusement -le tableau  de Courbet "Vue du Lac Léman", ses transparence bleutées, ses lointains évanescents, sa fluidité, qui tranche avec la manière habituelle du peintre.


 L'authentification du tableau ayant été effectuée au mois de mai 2017, l'oeuvre,  connue et conservée depuis trente ans dans les réserves du musée d'Art et d'Histoire a pu être transférée  au musée Anacréon pour la présenter au public pendant l'été, jusqu'au 3 septembre.





http://www.ouest-france.fr/normandie/granville-50400/une-oeuvre-de-courbet-exposee-cet-ete-granville-5126584

vendredi, septembre 29, 2017

"Etre né coiffé"

Etre né coiffé : avoir de la chance

En l'occurence, ce sont les visiteurs et les habitués du musée de Bois-Jugan qui ont bien de la chance, avec cette exposition intitulée avec humour "Coiffes toujours, tu m'intéresses!" visible jusqu'au 30 novembre.

Elle rassemble, pour l'essentiel, les coiffes normandes collectionnées et restaurées par Madame Arlette Poidevin, auxquelles s'ajoutent des pièces, vêtements ou tableaux de musées de la région 
(musée de Vire ou musée Quesnel-Morinière de Coutances)

















Lien personnel ici 

lundi, septembre 25, 2017

A l'écart des grandes routes

               En résonance avec un billet de Josette sur la chapelle de Saint-Ronan


       En Bretagne, on le sait, autant de calvaires que de communes, et autant d'associations que de chapelles, ce qui est une bonne chose pour la conservation du patrimoine.