Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, août 29, 2015

Epingler

Solution d'une  énigme épineuse.
Merci à tous et à toutes pour votre participation, une médaille pour Marguerite-Marie, qui s'est vraiment piquée au jeu!

....................................................................................................................................................;
située à Saint Sulpice sur Risle 
compte plus de 180 ans d'activité dans la fabrication française d'aiguilles et  d'épingles.
Elle perpétue cette tradition et expose aux visiteurs le savoir-faire des ouvriers et ouvrières qui travaillent sur des machines dont certaines datent du XIX ème siècle.




La visite est organisée  sur 2000 mètres carrés; deux niveaux permettent de découvrir les étapes de fabrication des aiguilles à coudre, des épingles de sûreté et des épingles à tête de verre.

(La photo ci-dessus montre les baguettes en verre de Murano servant pour ce type d'épingles., c'est la solution du jeu proposé le 13 /08)
Lien ici pour voir la tête de ces épingles!
La troisième vidéo montre le TRI de ces têtes d'épingles.

video

Sachant qu'il faut 2 mois et 27 étapes de fabrication pour qu'une seule aiguille soit vendue en magasin, on regarde d'un autre oeil ce petit ustensile de couture,  si banal !

video


video


video

Si le travail sous le regard d'autrui  promeut l'image de marque de l'entreprise,  et cela n'est peut-être   ni facile, ni reposant, mais ouvriers et  ouvrières se sont aimablement prêtées à la curiosité,  à l'intérêt des visiteurs.
Un grand merci pour leur gentillesse !

video


Dans La Fortune de Gaspard (1866,) la Comtesse de Ségur évoque la réalité du XIX ème siècle.


Ce roman, décrivant les conséquences de l'industrialisation dans la Vallée de *** , surprend par la tonalité  balzacienne  des thèmes traités: instruction publique, innovation technique, affaiblissement  du sentiment religieux, arrivisme, mariage d'intérêt, concurrence.



L'usine de  métallurgie de M. Féréor s'inspire de la tréfilerie de Pierre -Jean-Félix Mouchel, dont on peut voir les Carnets dans La Grosse Forge à Aube, autre site marquant du patrimoine industriel.






En face de l'usine Bohin, l'âne Cadichon , au pays des Bons enfans (sic) semble se remémorer les mots dédiés à Henri de Ségur:

 « Vous verrez aussi combien j'ai été méchant dans ma jeunesse, combien j'en ai été puni et malheureux et comment le repentir m'a changé et m'a rendu l'amitié de mes camarades et de mes maîtres. »

Ce circuit en pays d'Ouche donnera lieu à un billet sur la Comtesse de Ségur, au petit musée qui porte son nom, à Aube.

mercredi, août 26, 2015

Des pailles pour l'été?



Mikado géant ?

Une énigme 
dont la solution sera donnée
...
ultérieurement
avec 
un article à la clé,

la clé de l'énigme, bien sûr 
!


.................................................................................................................................................................

samedi, août 22, 2015

Une virée

à

Vire



Passé le rond-point en hommage à la liberté -ici, vu de haut -



la "porte-horloge"
(classée à l'inventaire des Monuments historiques)



présente, sur quatre salles, grâce à l'association des collectionneurs virois, une exposition sur le mariage bocain, 
                                des origines à nos jours (coutumes, superstitions, humour) :



Photos, vêtements, menus et vaisselle  de noces, contrats de mariage et autres objets.









Plus loin, nous découvrons
l'esplanade du château,le  parc Lenormand et  le rocher des Rames


les ruines du donjon du vieux château , se dressent, à la manière d'une gravure romantique



Le guide indique qu'à partir de cette esplanade
la perspective débouche sur les vaux de Vire.




















Ce terme géographique, altéré, à donné le mot "vaudeville", qui n'a pas toujours désigné le terme théâtral que l'on connaît (adultères, situations cocasses, quiproquos) mais "une chanson satirique qui passait de bouche en bouche."
L'inventeur de ce genre musical , pendant la guerre de cent ans serait le foulon Olivier Basselin, originaire desdits vaux de Vire et dont l'oeuvre avait été mise à l'honneur, au XVII ème siècle par un certain Jean Le Houx .
A ce livre des Chants nouveaux du Vau de Vire, il ajouta ses poésies personnelles et celles d'autres poètes.
Dans les années 80, le talentueux  groupe Sélune avait chanté ce "gentil poète" et sa légende.

Très belle version, ici, du Vau deVire d'Olivier Basselin,Chant normand contre les Anglois.

Et là, une chanson à boire, par le groupe Sélune (Manuscrit de Bayeux)

..............................................................................................................................................................
Un article de 2012 du journal O.F:Le Groupe Sélune tire sa révérence

mercredi, août 19, 2015

Chats porons



L'équivalent breton des cartes postales éditées par  Heula: Och Och

lundi, août 17, 2015

Cabine au bord de la mer




Courseulles /mer (Calvados) est jumelée avec :

Darmouth (Devon) depuis 1975
Rigaud (Québec), depuis 1991

...Ceci explique peut-être la présence de cette  jolie cabine rouge vif!
  ...........................................................................................................................................................
      ( sans oublier Golbach (Bavière, Allemagne),  le jumelage date de 1994)




samedi, août 15, 2015

Aimer des manèges




Avenue du Maine



Les manèges déménagent. 

Manèges, ménageries, où ? . . . et pour quels voyages ? 

Moi qui suis en ménage 

Depuis . . . ah ! il y a bel âge ! 

De vous goûter, manèges, 
Je n’ai plus . . . que n’ai-je ? . . . 
L’âge. 
Les manèges déménagent. 
Ménager manager 
De l’avenue du Maine 
Qui ton ménage mène 
Pour mener ton ménage ! 
Ménage ton ménage 
Manège ton manège. 
Manège ton ménage. 
Manège ton ménage. 
Mets des ménagements 
Au déménagement. 
Les manèges déménagent, 
Ah! vers quels mirages ? 
Dites pour quels voyages 
Les manèges déménagent.

Max Jacob (1876-1944)
Lien ici 






a écrit:
☺ ☺ ☺
Tourne carrousel, tourne
Avenue du Maine
Je me promène
Point ne me détourne

Pour une hirondelle
Dans le bel azur
Elle fuit à tir d'aile
Pour un autre futur

.......................................................................................................................................

jeudi, août 13, 2015

les murs ont ...des visages

Maçons  et tailleurs de pierre à Samoëns, et dans la haute vallée du Giffre,
les Frahans
(terme d'argot professionnel par lequel ils se désignaient)
et leurs constructions 
font partie du patrimoine de la région.

La  décoration  murale ci-dessous représente l'un d'eux pratiquant son art, équipé de ses outils.







Sur cette bâtisse ancienne, en  teintes sépia,
les images et les mots
vantent les mérites d'une  maison spécialisée dans la pâtisserie, maison  fondée en 1880:
 réclame durable au charme désuet !







Ici, un hôtel moderne joue sur une imagerie traditionnelle
digne des illustrations de Heidi.


Montagnes, glaciers, chamois, torrents
complètent le décor.