Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, mai 30, 2006

Sur les pas de...



Sur les pas de Flaubert ,
Duras
,
Proust Maupassant Les Goncourt
à Trouville et à Cabourg et à la villa Montebello
(expo André Hambourg)

les planches, Trouville




lire à Saint-lô, la société d'archéologie et d'histoire et les amis des musées vous invitent à Trouville et à Cabourg le samedi 27 mai 2006

Escalier Marguerite Duras



" Le seul mouvement sur les hectares de sable, les colonies de vacances .Cette année ,ils sont très petits, il me semble .De temps en temps les moniteurs les lâchent sur la plage, cela afin de ne pas devenir fous .Ils arrivent en criant, ils traversent la pluie, ils courent le long de la mer, ils hurlent de joie, ils se battent avec le sable mouillé "
M Duras, L'Eté 80, les Editions de Minuit

Les Roches Noires


" Vous dites: de quoi parlait -on dans la chambre noire ? Aujourd'hui je ne le sais plus .Je dis de même que vous ne plus le savoir .Des événe ments de l'été,sans doute, de la pluie, de la faim, du temps mauvais , vous vous souvenez qui courait de jour et de nuit à travers le vent, le froid, de la chaleur de ces nuits chaudes coulées des jours d'août, de l'ombre fraîche des murs , de ces jeunes filles cruelles aux formes si troublantes qui prodiguaient le désir,de ces hôtels, de ces couloirs de ces hôtels, de ces chambres délaissées où se faisaient l'amour et les livres ."
Marguerite Duras ,biographie de laure Adler, Folio p.737, (le parc des amants )

Marguerite Duras aux Roches noires


D'après E. Gallo:
En 1959, l'hôtel des Roches Noires fut transformé en résidence et de nombrueux habitués achetèrent des appartements .
Marguerite Duras s'installe au premier étage de l'hôtel et y écrit de nombreux ouvrages . Elle dit elle même:"J'ai écrit Lol V. Stein dans cet immeuble-là et c'est après -coup que ce lieu est devenu le lieu du livre ...L'amour qui fait partie du ravissement de Lol V. Stein a été tourné ici"

Square Gustave Flaubert

"Je n'ai eu qu'une passion véritable ...j'avais à peine quinze ans , ça m'a duré jusqu'en 18..." lettre de Gustave Flaubert à Louise Colet.


"
Elisa Schlésinger deviendra  le personnage de Madame Arnoux dans l'Education sentimentale , entrprise en 1842, modifiée dans une deuxième version en 1864, publiée en 1869 chez Michel Lévy :

"Ce fut comme une apparition ."
.

Les Fantômes de Trouville

12 décembre 1821 Naissance de Gustave Flaubert à Rouen
1837. Rencontre, à Trouville,de MMe Schlésinger, femme de l'éditeur de musique .Il en tombe éperdument amoureux .
1838. Rédige son premier récit autobiographique, Mémoires d'un fou

..."J'étais baigné de sentiments infinis, tendres ; j'étais bercé d'images vaporeuses, vagues j'étais plus grand et plus fier à la fois J'aimais "
1841 Entreprend l'Education sentimentale.1864.Deuxième version de l'Education sentimentale , publiée en 1869 chez Michel Levy1880.Gustave Flaubert meurt le 8 mai à Croisset, d'une hémorragie cérébrale .
( d'après la postface de Florence Gravas, Mémoires d'un fou, Ed Mille et une Nuits )




"Je n'ai eu qu'une passion véritable ...j'avais à peine quinze ans , ça m'a duré jusqu'en 18..." lettre de Gustave Flaubert à Louise Colet.Elisa Schlésinger sera le personnage de Madame Arnoux dans l'Education sentimentale , entrprise en 1842, modifiée dans une deuxième version en 1864, publiée en 1869 chez Michel Lévy :

"Ce fut comme une apparition ."

Lectures dans le salon Marcel Proust

"Oubliant sans doute que lui-même ne touchait pas cinq- cents francs d'appointements mensuels , il méprisait profondément les personnes pour qui cinq cents francs ou plutôt, comme il disait "vint-cinq louis est "une somme "et les considérait comme une race de parias à qui n'était pas destiné le grand -Hôtel "

Proust A l'ombre des jeunes filles en fleurs L Poche p.249

L'aquarium

..."Une grande question sociale, de savoir si la paroi de verre protègera toujours le festin des bêtes merveilleuses et si les gens obscurs qui regardent avidement dans la nuit ne viendront pas les cueillir dans leur aquarium et les manger "
M. Proust , A l'ombre des jeunes filles en fleurs

Pâtisseries

"Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu.
Ce gôut, c'était celui du petit morceau de madeleine que, le dimanche matin à Combray, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul..."
M. Proust , A la recherche du temps perdu , Combray


Au Grand Hôtel de Cabourg, Salon Marcel Proust
Sortie littéraire du 27 mai 2006, Lire à Saint-lô
...........................................................................................................................................................
http://vimeo.com/62258860

(Merci à Raymond Furlotte pour ce lien )
.........................................................................................................................................................