Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, janvier 20, 2011

Epidermes , Bruno Dufour-Coppolani (4/4)


Clquez sur
Artif(s) acts pour lire une analyse des oeuvres de Bruno Dufour Coppolani





Archéologies picturales 
lire l'article ici

Dans la lignée de la reconstitution , sous forme d'une gigantesque  toile peinte,  de la façade mutilée de l'église Notre-Dame de Saint-Lô, à l'occasion du 50 ème anniversaire de la libération de la ville, en 1994.

9 commentaires:

  1. j'aime beaucoup ces portfolios je viens d'aller faire un tour en suivant ton lien et il y a de trèe belles choses. Dans ton message d'hier j'ai aimé les mains le reste je ne sais pourquoi me fait presque peur.

    RépondreSupprimer
  2. je viens de lire les commentaires sur le 3/4 et ça me rassure, je suis comme les autres, pas besoin de psy!

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve cela chouette. Il y a de la recherce dans ces oeuvres là. Les couleurs choisies font une belle harmonie.

    RépondreSupprimer
  4. Marguerite-Marie et Claude:certes,ces oeuvres-la sont plus décortives, moins existentielles.
    Quant à la couleur, elle a en réalité une tonalité plus pastel .

    RépondreSupprimer
  5. Tout est dit dans sa propre analyse. "Hypnotique": c'est le mot qui résume en ce qui me concerne.

    RépondreSupprimer
  6. Le travail de cet artiste que ce soit sur ces dernières œuvres ou sur les précédentes qui traitent du vieillissement de l’épiderme sont du même ordre que ce que je fais à mon petit niveau lorsque je fais mes petites cartes : je superpose des calques, les uns sont en dessous, les autres au dessus un peu comme des affiches sur un mur de ville. D’aucunes peuvent être transparentes, d’autres opaques mais toutes ont un impact les unes sur les autres avec prédominance de certaines sur les autres. Seulement mes calques à moi je peux facilement jouer avec, en supprimer, les multiplier alors que je ne peux pas revenir en arrière sur ma vie.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Thérèse,
    pour le lien
    Cergie, Pas de repentir possible!

    RépondreSupprimer
  8. Very beautiful -- a new way of looking at old art.

    RépondreSupprimer
  9. *** J'aime beaucoup la toile à dominante rouge ! :o) MERCI BEAUCOUP et GROS BISOUS !!!! :o) ***

    RépondreSupprimer