Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, novembre 25, 2008

"S"is for "Singer", "sewing","Surréalisme", "Soie"




Une célèbre marque de machine à coudre:Singer!

A famous sewing machine: Singer !
and several sewing threads
fr.wikipedia.org/wiki/Machine_à_coudre
Un mail art illustrant la célèbre phrase de Lautréamont, devenue la devise du surréalisme:
"Beau comme la rencontre fortuite d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection"
This art work could illustrate the famous sentence of Lautréamont

which became the motto of surrealism


Mrs Nesbitt's is our hostess: please , visit her site:mrsnesbittsplace.blogspot.com/
For more"R" post, you can see:
abcwednesdayround3.blogspot.com/
Or the ABC Anthology:
wednesdayabc.blogspot.com/

25 commentaires:

  1. Now this is a good idea. I learned to sew on a Singer machine, but haven't sewed since my daughter was little..
    My ABC Wednesday Post

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour...

    je ne parle pas francais..pardonez moi

    My name is Annie, and I am sure your English will be better than my French. I liv in Australia, and I wanted to say that I like your blog, and that I have a Singer Sewing machine just like yours . It used to be my grandmothers!

    I love your silk art. Very pretty!

    Annie

    RépondreSupprimer
  3. I love that sewing machine. It reminds me of my hubby's grandmother.

    RépondreSupprimer
  4. On trouve des Singer plus modernes!
    Belle peinture sur soie, un beau foulard, ou un tableau?

    RépondreSupprimer
  5. TrèS beau poSt sur S.
    TrèS belle la machine à coudre Singer
    Ma Mémé avait la même.
    Bien ta peinture Sur Soie.

    RépondreSupprimer
  6. HPY: Of course !Il y en a de plus modernes ! mais celle-ci, ancienne, appartient à la mère d'une amie- ma mère possède la même-il s'agit de pièces qui ont sans doute une certaine valeur marchande ...Uniquement sentimentales pour nous !
    C'est un tableau, on distingue l'encadrement.

    RépondreSupprimer
  7. Papa pique et maman coud et en plus tu peins !!!!
    Bonne journée. ^_^

    RépondreSupprimer
  8. Nostalgia! I remember my grandmother back in the 50s and 60s still using one of the old foot-driven machine you have here. And it was not surrealistic!

    RépondreSupprimer
  9. Daniel, j'aurais voulu mettre en fond musical cette amusante petite chanson d'autrefois , peut-être la trouve-t-on sur Deezer?
    bonne journée à toi aussi !

    RépondreSupprimer
  10. Your Ophelia art-work is lovely. I like the way the ripples blend with the body.

    RépondreSupprimer
  11. Tout est joli...

    Ne te sépare pas de la "Singer"...
    Ou alors fais signe...

    RépondreSupprimer
  12. Sewing is my passion and that Singer sewing machine is similar to my grandmother's that I inherited.

    Bear((( )))

    RépondreSupprimer
  13. I used to have a very old Singer machine.

    Beautiful silk painting.

    RépondreSupprimer
  14. Webradio:"signe "est presque l'anagramme de Singer!

    RépondreSupprimer
  15. C'est drôle, Miss, j'ai mis ce poème chez Maximer hier, et pourtant il avait posté son message il y a deux semaines :

    Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles
    La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
    Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles ...
    On entend dans les bois lointains des hallalis.

    Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
    Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir.
    Voici plus de mille ans que sa douce folie
    Murmure sa romance à la brise du soir.

    Le vent baise ses seins et déploie en corolle
    Ses grands voiles bercés mollement par les eaux;
    Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
    Sur son grand front rêveur s'inclinent les roseaux.

    Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle;
    Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
    Quelque nid d'où s'échappe un petit frisson d'aile:
    Un chant mystérieux tombe des astres d'or.

    Ô pâle Ophélia, belle comme la neige!
    Oui tu mourus, enfant, par un fleuve emporté!
    C'est que les vents tombant des grands monts de Norvège
    T'avaient parlé tout bas de l'âpre liberté;

    C'est qu'un souffle inconnu, fouettant ta chevelure,
    A ton esprit rêveur portait d'étranges bruits;
    Que ton cœur entendait la voix de la Nature
    Dans les plaines de l'arbre et les soupirs des nuits;

    C'est que la voix des mers, comme un immense râle,
    Brisait ton sein d'enfant trop humain et trop doux;
    C'est qu'un matin d'avril, un beau cavalier pâle,
    Un pauvre fou, s'assit, muet, à tes genoux !

    Ciel, Amour, Liberté : quel rêve, ô pauvre Folle!
    Tu te fondais à lui comme une neige au feu:
    Tes grandes visions étranglaient ta parole
    Et l'Infini terrible effara ton œil bleu.

    Et le Poète dit qu'aux rayons des étoiles
    Tu viens chercher, la nuit, les fleurs que tu cueillis;
    Et qu'il a vu sur l'eau, couchée en ses longs voiles,
    La blanche Ophélia flotter, comme un grand lys


    -Ophélie, d'Arthur Rimbaud (1870)-

    Sa photo ne me faisait pas du tout penser aux Nymphéas de Monet elle me faisait penser à un tableau "art nouveau", et je voyais flotter Ophélie sur sa mar entourée d'étoiles et de nénuphars....

    RépondreSupprimer
  16. J'ai hérité de la machine à coudre Singer de ma grand'mère que je garde précieusement ; la mienne est une Pfaff (cela s'écrit-il ainsi, j'ai la flemme de vérifier).
    Cependant lorsque j'étais enfant, j'avais une petite Singer jouet qui coud vraiment, je l'ai encore quoique je l'aie donnée à ma fille, et il me faudra aussi la photographier un jour....

    RépondreSupprimer
  17. moi aussi j'ai une Singer chez`moi :) mais je ne te savais pas tellement artiste tu me surprends a chaque fois :)

    RépondreSupprimer
  18. ks for the visit and the comment - I had the pleasure of photographing an old Singer machine in Singapore some months ago.

    RépondreSupprimer
  19. C'est drôle de remonter le temps, sans machine... Les choses ont changé :
    1- Maxime est parti vers le cyber espace ou le monde du silence
    2- J'ai retrouvé (et de nouveau égaré) une adorable rédaction de mon plus jeune fils (en 6ème à l'époque ?) il lui fallait décrire un objet mystérieux et il a parlé de la fameuse machine à coudre à pédale venant de Lons le Saulnier (ce que je lui avais expliqué)
    - J'ai récupéré ma petite machine à coudre, en réalité ma fille ne l'a jamais emmenée chez elle ! Tant pis, je ne sais de qui elle sera l'héritage après ma mort, je la garde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me rappelle un passage d'
      Une Vie de Maupassant où Jeanne retrouve de vieux objets qui lui font revivre toute sa vie

      Supprimer
    2. http://www.ibibliotheque.fr/une-vie-guy-de-maupassant-mau_vie/lecture-integrale/page109

      Supprimer
    3. Merci Miss...
      Ce roman est le 1er que j'ai lu de Maupassant, prêté par mon hôtesse en Angleterre lorsque j'avais 17 ans. Quand je pense qu'il avait dû être à l'index en son temps !
      Jeanne a eu très peu de temps de bonheur en couple mais j'admire comme elle a su affronter l'adversité et s'en faire une alliée (> la servante et son fils)

      Supprimer
  20. Quant à la valeur marchande, il ne faut pas trop y compter... Ma voisine a vendu la sienne (qu'elle avait héritée veux-je dire) à un vide grenier, elle la laissé partir pour une somme dérisoire, elle a eu toutefois le plaisir de la céder à une dame qui en avait très envie pour son compte personnel et non à des pros qui essaient de faire du profit en achetant à vil prix pour revendre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh!je n'y compte pas!
      Pour l'instant, c'est une "boîte à souvenirs", plus tard j'essaierai de la donner à quelqu'un à qui cela plaisir...

      Supprimer
    2. Garde la, en cas de pénurie d'électricité et de nécessité de coudre ses vêtements soi même avec des bouts de tissu de récupération

      Supprimer