Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

lundi, juillet 05, 2010

A cheval (visite au haras: 1)

Visite du haras national de saint-Lô:


un beau cheval blanc se présente:"Idéal du Perche", c'est un cheval de trait, aussi ce n'est pas lui que nous monterons !
Au-dessus du box, la fiche d'identité et" l'arbre généalogique "du cheval.


Invitation à un petit voyage, au pas, au trot, au galop ?




Ce superbe cob normand est un cheval de selle: c'est le cheval de la garde républicaine !Quel prestige! Quelle classe !
Notre guide, Aurore, nous explique qu'il est interdit depuis 1998 de couper la queue à cette race de cheval, pratique autrefois admise pour raison esthétique.
Notez les chaussettes de protection portées par "Gargillier".

C'est un cheval de compétition, que les employés du haras font "travailler", c'est à dire courir tous les jours, mais qui est trop jeune encore pour être " exploité", c'est à dire utilisé comme reproducteur.
La structure de la toiture du manège a été conçue , en 1886 par un célèbre architecte: devinez lequel !

Au sol, un mélange de terre et de feutre .
Vue d'ensemble du haras.
A l'arrière-plan, l'ancienne * maison du directeur , *autrefois logement de fonction, louée à présent à des particuliers .
Plein ciel
J’avais un cheval/
Dans un champ de ciel/
Et je m’enfonçais/
Dans le jour ardent. /
Rien ne m’arrêtait /
J’allais sans savoir, /
C’était un navire/
Plutôt qu’un cheval,/
C’était un désir/ Plutôt qu’un navire,/
C’était un cheval/
Comme on n’en voit pas,/
Tête de coursier,/
Robe de délire,/
Un vent qui hennit /En se répandant.
Je montais toujours/
Et faisais des signes :/
« Suivez mon chemin, /
Vous pouvez venir,/
Mes meilleurs amis,/
La route est sereine,/
Le ciel est ouvert. /
Mais qui parle ainsi ?/
Je me perds de vue/
Dans cette altitude,/
Me distinguez-vous, /
Je suis celui qui/
Parlait tout à l’heure,/
Suis-je encor celui/
Qui parle à présent,/
Vous-mêmes, amis,/
Êtes-vous les mêmes ? : /
L’un efface l’autre/
Et change en montant. »
Jules Supervielle
1939-1945

(Visite à suivre)

12 commentaires:

  1. Bonjour
    tu vois c'est bien un endroit que je voudrais visiter tu sais de plus j'adore les chevaux. Je suis allée voir pas mal de competitions vers chez moi et c'est magnifique de voir ces chevaux
    Merci pour tes lignes et ces photos

    RépondreSupprimer
  2. *** Merci pour ce voyage au pays des chevaux Miss_Yves ! Qu'il est beau le cheval blanc !!!!!!! :o) MERCI ET GROS BISOUS ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  3. Belle promenade ! Chez nous aussi nous avons un haras, ouvert de février à juillet, visites interdites pour ne pas risquer d'apporter des maladies à ces messieurs les étalons !

    RépondreSupprimer
  4. Le premier appartient-il toujours à Henri IV?

    RépondreSupprimer
  5. [Bonnes vacances Miss !!!]

    RépondreSupprimer
  6. Un magnifique reportage, ces bâtiments bien répartis suivant un plan d'ensemble me rappellent la saline royale d'Arc-et-Senans (Doubs) de Claude Nicolas Ledoux. Avant Le Corbusier, la vie bien planifiée.
    Ton cheval blanc est une licorne camouflée !
    Je ne savais pas pour les chevaux de la Garde Républicaine. Le prof de tuba de mon fils au conservatoire était musicien à la Garde.

    RépondreSupprimer
  7. La Normandie c'est le pays du cheval, ils sont magnifiques!
    En Vendée il y a un Haras à la Roche-sur-Yon, que je n'ai jamais visité, une négligence sans doute, si toute fois il est possible de le faire ?
    Bonne journée A +

    RépondreSupprimer
  8. une visite intéressante j'aime beaucoup le cheval à chaussettes rouges!!!

    RépondreSupprimer
  9. Alors tu n'es pas partie en vacances??? Belle visite au haras!
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  10. Eh non, Enitram:plus tard !

    RépondreSupprimer
  11. C'est beau un beau cheval.
    Cest beau un beau hara.
    C'est beau un beau plafond de beau hara
    C'est beau un neau texte qui accompagne le tout.
    Le cheval blanc est magnifique.
    Pas de ciel de traîne, ce matin, que du bleu.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer