Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, septembre 25, 2010

Encore un humoriste...

...Né à Honfleur-comme si l'air marin prédisposait à l'humour:

le compositeur Erik Satie dont les titres d'oeuvres sont un remède à la mélancolie-Quoique...
, "Embryons désséchés,"Préludes flasques pour un chien" ," Trois morceaux en forme de poire""Airs à faire fuir""Danses de travers""Valses distinguées du précieux dégoûté" etc.
(Video)

Quelques pensées:
« Je suis venu au monde très jeune dans un temps très vieux ».
"Bien que nos renseignements soient faux, nous ne les garantissons pas."
"Le piano, comme l'argent, n'est agréable qu'à celui qui en touche."

Sa maison natale, aménagée en musée, allie son, musique et objets dans un décor ludique.

J'espère la visiter une prochaine fois, car il y a tant à voir à Honfleur que je n'ai fait que la photographier!

5 commentaires:

  1. Je viens d'acouter qq morceaux sur youtube pour pouvoir parler du sujet.
    C'est une musique reconnaissable d'entre toutes. Certains morceaux engendre la mélancolie. D'autres sont un peu plus enlevés.
    Sa maison de Honfleur semble bien belle.

    RépondreSupprimer
  2. *** Je ne connaissais pas le compositeur Erik Satie ! Oh !!! j'ai honte ! ;o) mais grâce à ton blog je crois que je m'améliore un peu ! :o) :o) GROS BISOUS et belle journée à toi toi Miss_Yves ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  3. Vivement la retraite que nous puissions aussi aller dans ton coin de Normandie assez longuement.
    J'ai oublié de te dire que j'ai lu que la tombe d'Alphonse Alais a été pulvérisée par une bombe, tu le sais sans doute et que ses cendres virtuelles ont été transférées virtuellemnt, tu le sais aussi. De l'humour posthume.

    RépondreSupprimer
  4. En ce moment on parle beaucoup d'impressionisme et aussi de la musique impressionniste de Debussy (la Mer)

    RépondreSupprimer
  5. J'ignorais ce trait humour posthume
    !
    En revanche connais-tu celui de Gide, ayant préparé une lettre posthume à je ne sais plus quel écrivain:
    "L'enfer n'existe pas, dissiper, Préviens Mauriac qu'il peut se dissiper!"
    (De tête, ce n'est peut-être pas textuel, mais c'est l'esprit...de cette lettre)

    RépondreSupprimer