Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, octobre 14, 2011

Image fantôme


"Trouver chaussure à son pied"- même si celles-ci doivent être réparées-

au sens propre et non figuré,

chose facile d'après la précision "livraison rapide"-à  condition de n'être pas pressé, vu l'état du support de cette réclame!

7 commentaires:

  1. Bien énigmatique ton post' du jour. Si le Bouif et dans l’état de l'affiche l'attente peut être longue !!!
    Bon weekend A + :))

    RépondreSupprimer
  2. digne d'un tableau 'moderne'..

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien ce genre de vestiges mureaux.
    J'aimais bien aller porter des chaussures à réparer chez mon vieux petit cordonnier. Un jour il avait perdu les chaussures de mon ex. Il les avait données à qq d'autre. Heureusement tout est rentré dans l'ordre quand l'autre personne s'est aperçue que ce n'étaient pas ses godasses.

    RépondreSupprimer
  4. "Image fantôme" ou ghost sign donc en anglais, c’est tout à fait cela, comme une photographie sur un mur d’un temps ou d’un état qui n’est plus. Alors le message persiste puis peu à peu se délite. Des ghosts signs je me demande pendant combien de temps encore nous en aurons des authentiques. Il est boen d'en garder trace, en les photographiant comme tu l'as fait.
    Quant à réparer les chaussures... Mon mari fait ressemeler les siennes qui sont des paraboots à la semelle cousue mais cela revient aussi cher que d’en acheter des neuves, quasi, et pour trouver l’artisan nous devons aller à Pierrelaye (il me semble).
    L’histoire de Claude me rappelle notre ébéniste qui ne savait plus à qui appartenait une chaise que nous lui avions confiée et l’avait proposée à quelqu’un d’autre qui avait eu l’honnêteté de ne pas la prendre.

    RépondreSupprimer
  5. Lorsque le temps laisse vivre les affiches...

    RépondreSupprimer
  6. Il faut absolument que j'aille voir cette pub de Levi Strauss que je n'avais jamais remarque avant sur un batiment restaure... ont-il lessive le mur, retire une couche ou simplement applique une "fausse authentique pub" comme Cergie en parle dans son commentaire? Cela me turlupine depuis une bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  7. Cergie, c'est sur le blog de
    Thérèse et par elle que j'ai appris cette expression!

    RépondreSupprimer