Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, novembre 29, 2012

Sous le regard de Jean-François Millet


A Gréville, au hameau Gruchy,


Vendredi 23 novembre 20012, dans la maison natale de Jean-François Millet,


a eu lieu la remise du prix  littéraire du Cotentin 
à Eric Marie pour son 
Dictionnaire normand -français, d'après un inventaire des usages du Cotentin , aux éditions Orep


L'intérêt d'Eric Marie pour le patois normand a été le ciment de sa vie personnelle et de sa carrière.

Tout d'abord , dès l'enfance, au contact des pêcheurs de Port-Racine. 
Plus tard ,"l'amour du parler normand, de la mer, de la pêche et de la Hague" a été partagé avec son ami Albert Lohier, prêtre -pêcheur , poète connu sous le nom de Côtis-Capel

Son cursus universitaire a couronné cette passion.
Titulaire d'une maîtrise de linguistique romane et d'un diplôme de dialectologie normande, ce professeur de lettres modernes, rédacteur en chef de la revue Le Viquet,  enseignant à l'université populaire normande du Cotentin  puis à l'université inter-âges a toujours pratiqué les enquêtes de terrain. Cependant, Eric Marie n'avait pas initialement  le projet  faire  oeuvre  à partir de sa documentation.
L'idée d'une  publication est apparue tardivement  , comme une " façon de sauver ce patrimoine en grand danger de disparaître"; six ans ont alors été nécessaire pour synthétiser quarante années de travail.




Jean Levallois, président du Prix littéraire du Cotentin a rappelé dans son discours , que ce prix avait déjà été décerné, en 1988 à l'
université populaire normande du Cotentin
dont Eric Marie était alors responsable, ayant pris la relève d'André Louis et de Côtis-Capel.

A cette occasion, Marcel Lelégard  (L'abbé Lelégard  ) avait  prédit à  notre actuel lauréat qu'il  recevrait plus tard ce prix , à titre personnel, en récompense d'une oeuvre à venir.
C'est chose faite.

15 commentaires:

  1. ❀✽.¸¸.•*`*
    Bonjour à toi Chère Miss_Yves !!!

    La photo à l'entrée de ton blog est superbe !!!

    J'aime beaucoup le coin de Gréville !!!!

    Merci de nous faire participer en photos à la remise du prix littéraire du Cotentin !!!!
    Félicitations à Éric Marie et son dictionnaire !!!! Très intéressant !!!!

    Je t'envoie plein de bises de Thaïlande !

    Bonne fin de semaine Miss_Yves !!!!!
    ❀✽.¸¸.•*`*

    RépondreSupprimer
  2. A oui! Voici une documentation digne de ce nom.
    Nous voyons ici la passionnée...
    Bonne journée A + :))

    RépondreSupprimer
  3. Toile de fonds idéale pour une remise de prix concernant le vocabulaire émanant des usages du Contentin.

    RépondreSupprimer
  4. Le dico normand - français me serait bien utile parfois, et ce bien que le patois du pays de Caux diffère un peu de celui du Cotentin, au moins en ce qui concerne le prononciation des e. Je croix, en tout cas.

    RépondreSupprimer
  5. A propos de Millet dont tu nous a fort entretenu déjà, on en entend parler en ce moment pour la forte influence de l'Angélus sur Salvador Dalí (exposé en ce moment à Beaubourg) qui l'a réinterprété à sa façon

    RépondreSupprimer
  6. Hpy: le parler ou le patois cauchois est toujours(on dit tréjou, ichin pratiqué?

    RépondreSupprimer
  7. Cergie:Oui, je connais cette interprétation.
    J'aimerais ben voir l'expo/ Dali

    RépondreSupprimer
  8. Une belle idée que de décerner le prix du Cotentin dans la maison natale de Millet !

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup la peinture de Millet mais je ne pensais qu'on pouvait la retrouver que les assiettes et des pots à café.
    Un dico patois-Français, je crois que j'ai des livres sur le patois Sarthois (mon Papa était sarthois d'origine) et un sur le Berrichon,
    le pays natal de ma Maman. Moi, j'ai hérité du parlé parisien.

    RépondreSupprimer
  10. Claude :oh que si! La peinture de Millet a lancé la mode et la fureur commerciale des "produits dérivés"!
    Enitram:le lieu change chaque année, selon l'origine géographique du lauréat

    RépondreSupprimer
  11. Le patois d'une région est un trésor à sauvegarder et un bonheur pour ceux qui peuvent se plonger dans un dictionnaire de leur langue maternelle, retrouver les expressions qui ont une forte connotation d'enfance et une saveur que l'on ne retrouve pas dans une autre langue.

    RépondreSupprimer
  12. J'aime beaucoup ta première image et ta nouvelle bannière. Ta signature par contre se perd dans le bas du coté gauche et n'est pas très visible en gris :-)
    Bonne fin de semaine, Miss Yves !

    RépondreSupprimer
  13. Fifi: pour la signature, j'ai fait une erreur d'écriture,malheureusement enregistrée, que j'ai essayé de récupérer, en vain!

    RépondreSupprimer
  14. I love the classic simplicity of the house in the first picture.

    RépondreSupprimer
  15. ✿ ✿ ✿
    Hello Chère Miss_Yves ☺

    je viens te souhaiter une très bonne journée et une bonne semaine.

    ★ BISES AMICALES ★
    ✿ ✿ ✿

    RépondreSupprimer