Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, août 02, 2013

Renaissance, Gothique, Baroque



Quelques explications, suite au billet d'hier/ Notre-Dame du Havre, anciennement Notre-Dame de Grâce

Son histoire est si complexe que je revoie tout un chacun  au site souligné précédemment,

Je cite juste un court extrait de http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_du_Havre
............................................................................................................................................
"Niveau supérieur de la décoration de la façade du portail nord (transept) :
 Rose, balustrades, sculpture d'anges et pilastres à chapiteau d'ordre dorique.
.....................................................................................................................................................
Au fronton  nord  du portail nord, dit de l'Ave Maria,
 les balustrades (sur deux niveaux) qui entourent le toit de la cathédrale, prennent la 
forme de mots retranscrivant les phrases latines :
"Agnus Dei"
"Ave Maria Gratia Plena"
«
 Quis ut Deus» 
Par le passé, elles étaient plus petites.
De plus c'est

 (la devise de Saint-Michel Archange) qui figurait sur la balustrade supérieure,
et non pas « Agnus Dei » 

Cette balustrade avait été remaniée pour recevoir le texte de Jérémie« Femina circumdabit virum », phrase de Chapitre 31, verset 22).


Le triangle au-dessus, était décoré par un bas-relief représentant Dieu le Père appuyé sur deux chérubins (non restitué) "
...............................................................................................................................................
La façade principale, élaborée de 1611 à 1638 est l'oeuvre de deux architectes Rouennais, Pierre Hardouin et Marc Robelin


Ce vitrail représente une visite du roi Henri IV au Havre (Voir historique/lien )

.......................................................................................................................................................


 
........................................................................................................................................................

7 commentaires:

  1. Hello Chère Miss_Yves !!!!

    Un grand merci de nous avoir fait découvrir Notre-Dame du Havre !
    C'est un bel endroit et aussi très intéressant !

    Je vais aller faire un tour sur le lien que tu nous donnes si gentiment.

    GROSSES BISES et bonne fin de semaine ! :o)

    RépondreSupprimer
  2. Un style particulier pour cette Notre-Dame du Havre.
    Heureusement d'ailleurs que toutes les cathédrales et églises de France et de Navarre ne sont pas bâties sur le même modèle.

    RépondreSupprimer
  3. Imposante!
    A se demander ce que les édifices des 20 et 21e siècles sauront inspirer à nos descendants et jusqu'à quand...

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Miss Yves
    Allons bon je ne suis pas passé hier!
    A la grâce de la cathédrale tu nous convie.
    Le tout très bien documenté.
    Très bon weekend A + :))

    RépondreSupprimer
  5. Que penser du baroque de la façade Ouest ?
    Pour moi il est tellement hétéroclite, avec son grand fronton cintré et ses grosses colonnes ionique cannelées et baguées, que je trouve cette façade disproportionnée. Par ses dimensions imposantes, le grand vitrail de l'étage supérieur écrase le portail central qui, du coup, semble plus petit que lui...

    Néanmoins, cette cathédrale est tellement originale qu'elle mérite d'être étudiée. Merci Miss Yves, pour ce coup de projecteur éclairant.

    RépondreSupprimer
  6. Désolée, je n'ai rien à ajouter. Je me demande seulement pourquoi je n'ai jamais posté mes photos de la sa grâce.

    RépondreSupprimer
  7. Tilia: Effectivement,c'est plus une curiosité qu'un modèle ...de grâce !
    mais j'aime bien l'écriture gothique, même inadéquate - ainsi perchée!
    HPY: sans doute parce qu'elle fait partie de ton paysage, de ton univers habituel (ou presque)

    RépondreSupprimer