Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, décembre 13, 2015

L'esprit de suite 2




"Après la découverte de l'art de max Bill et de Piet Mondrian au début de années 50 , tout en poursuivant une activité d'industriel jusqu'en 1975, il devient l'un de représentants majeurs de l'abstraction géométrique".
(Lien /Mondrian )

Emprunts
Des éléments en inox brossée, empruntés à d'autres oeuvres, ont servi pour l'impression de ces empreintes sur une, deux ou quatre feuilles.

"Ces gravures sont aussi bien foutues , précise et systématiques que mes oeuvres habituelles. La seule différence qui me plaît beaucoup, reste dans l'absurdité de ces tirages dont la fragilité et les grandes dimensions rendent impossible la diffusion et dangereuse l'exposition"



Jeux de lettres oulipiens:


Tiens! une référence au chapitre 4 du Tome VIII des Misérables, de V. Hugo:

Il aperçut en face de lui, dans le miroir incliné qui surmontait le buffet, et il lut distinctement les quatre lignes que voici :
« Mon bien-aimé, hélas ! mon père veut que nous partions tout de suite. Nous serons ce soir rue de l’Homme-Armé, nº 7. Dans huit jours nous serons à Londres. COSETTE. 4 juin. »
Jean Valjean s’arrêta hagard.
Cosette en arrivant avait posé son buvard sur le buffet devant le miroir, et, toute à sa douloureuse angoisse, l’avait oublié là, sans même remarquer qu’elle le laissait tout ouvert, et ouvert précisément à la page sur laquelle elle avait appuyé, pour les sécher, les quatre lignes écrites par elle et dont elle avait chargé le jeune ouvrier passant rue Plumet. L’écriture s’était imprimée sur le buvard.
Le miroir reflétait l’écriture.
Il en résultait ce qu’on appelle en géométrie l’image symétrique ; de telle sorte que l’écriture renversée sur le buvard s’offrait redressée dans le miroir et présentait son sens naturel ; et Jean Valjean avait sous les yeux la lettre écrite la veille par Cosette à Marius.
C’était simple et foudroyant.


Palindromes 
Reflets

Ecriture en miroir 



Je suis parfois tentée de demander leurs impressions  aux personnes chargées de garder une exposition dans un musée 

Certaines semblent s'ennuyer ferme, ou n'éprouver qu'indifférence- de plus en plus, on en voit faire joujou avec leur portable. (Ce n'était pas le cas au musée des Beaux-Arts de Caen) 

Je n'ai jamais osé poser cette question: que pensez-vous des oeuvres exposées?
Mais ce jour-là, j'ai vu sourire les gardiens devant les mots des vitrines  ci-dessus, l'un entraînant l'autre pour lui faire part de son amusement.





Beaming Pi 300 A.R. 1=10°
2002, Alucobond rouge
10 poutres 300 x15 x chaque
Atelier de l'artiste .
Musée des beaux-Arts de Caen.



Extrait du catalogue:
Beaming Pi 300
Les systèmes de"hasard programmé"fondés sur le nombre PI peuvent de déployer également dans les trois dimensions.
Avec Beaming PI 300 A.R. 1=10 °, la progression de PI est transposée en volume et matériaisée par des poutres et matérialisée par des  poutres de différentes hauteurs déployées sur le sol".

Billet dédié à la matheuse  Marguerite- Marie.

Merci, Cergie, pour tes liens .
....................................................................................................................................................



11 commentaires:

  1. Le visiteur vient pour le temps donné de la découverte mais les gardiens sont là durant toute la durée de l'exposition ou presque :-)
    Coup de coeur pour l'ensemble de ton reportage.
    Bon dimanche, Miss !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Miss Yves.
    Là je suis largué...ce n'est pas la première fois.
    Intéressant tout de même.
    Tu dédie le billet à une "matheuse", je serais du genre "matheux las"! lol
    Très bonne semaine. A + ☼ ☼

    RépondreSupprimer
  3. l'installation 'rouge' me plait!

    RépondreSupprimer
  4. Mondrian dis tu ? Tu me tends la perche pour te parler de l'expo que j'ai visitée en 2010 au musée Pompidou

    https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cBAKAkq/rLr5gnj

    Lien officiel mais là c'est plus explicite >

    http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-mondrian/ENS-mondrian.html

    J'ai vu beaucoup d'oeuvres qui n'étaient pas de lui, ce n'était pas l'original mais une faible copie...
    De même / l'expo Sonia Delaunay au musée d'art moderne de la ville de Paris : ce n'est pas si "simple" qu'il n'y parait...

    RépondreSupprimer
  5. Mon esprit d'escalier me fait revenir : je me souviens être revenue voir une expo au Grd Palais et avoir promis à l'ami qui était avec moi "la belle ferronnière" de Léonard de Vinci. De belle ferronnière plus rien qu'un emplacement vide et la dame qui gardait et était là ne savait pas de quoi je voulais parler alors de là à savoir où elle était partie et pourquoi...

    RépondreSupprimer
  6. Je pense, pour l'avoir expérimenté, que voir une écriture en miroir fait apprécier la calligraphie alors que le sens sinon saute aux yeux

    RépondreSupprimer
  7. j'avais pas fait le rapprochement avec la progression de pi
    mais s'il le dit ...

    9a doit être Obélix qui a semé ses menhirs en revenant d'Helvétie

    RépondreSupprimer
  8. ... et d'escalier comme le mentionne Cergie... tu es forte!
    Amusant, joyeux. Des expositions qui automatiquement font penser aux autres, en se posant soi-même la question de savoir ce que les autres peuvent penser. Tu me suis?
    On s'amuse comme on peut.

    RépondreSupprimer
  9. Oui, je te suis, tout en étant moi-même!

    RépondreSupprimer