Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, décembre 22, 2016

Alchimie de la lumière

Peintes 
par

ses natures  mortes aux gâteaux malaxent la pâte de la matière,
 triturent la lumière.








Quintessence du mauve, 
à la manière du tableau de Manet,
Le bouquet de violettes, lien ici



Biographie ici 






Photos prises dans la galerie du lycée Le Verrier, en février 2016.





Dans l'atelier de l'artiste, vidéo ici 

Commentaires     




14 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    De la bouffe partout !!!!!
    Franchement je n’adhère pas à ce genre de rata, il en faut bien pour tous les gouts .........
    Très bonne journée, A + ☼

    RépondreSupprimer
  2. Vous savez ce qui est le comble pour un peintre?
    => S'appeler Monsieur "Brosse". :-))J'ai toujours été dubitative sur les natures mortes. Je ne sais pas, elles ne me parlent guère, au contraire des paysages. Désolée Monsieur Philippe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Libre à toi de ne pas apprécier.
      Personnellement, c'est ton jeu de mots que je n'apprécie pas.

      Supprimer
    2. Très bien. C'est entendu. On ne va pas se mélanger les pinceaux. Bonnes fêtes;-)

      Supprimer
    3. Merci pour ta réponse, ton humour et tes voeux:reçois les miens en retour!

      Supprimer
  3. Pour paraphraser Magritte, ceci n'est pas de la pâtisserie , mais de la peinture.
    On aime ou pas, mais c'est bien de peinture qu'il s'agit, pas de "bouffe "comme tu l'écris

    RépondreSupprimer
  4. Ben moi non plus je ne suis pas emballée par ses natures mortes.
    Pardon d'en rajouter une couche, j'espère que tu ne vas pas prendre la mouche ;-)
    Par contre, un vrai coup de cœur pour les Paysages après 2000 de Philippe Brosse. En particulier son aigrette à Villerville de 2012, alias "L'immortalité", voilà un tableau que j'aimerais pouvoir accrocher chez moi.

    RépondreSupprimer
  5. Non, non je ne prends pas la mouche, car ta critique ( qui ne me vise pas, d'ailleurs, mais le peintre) n'exclut pas la courtoisie.
    Je vais aller voir le lien( débordée en ce moment)Merci.

    RépondreSupprimer
  6. Ses paysages sont intéressants, frisant parfois l'abstraction.
    Plus de transparence et de flou , d'après photos, que d'effets de matière .
    A voir "en vrai", je suis sûre que les effets de lumière -comme dans ses natures mortes-y ajouteraient du sublime .
    C'est toute la différence du contact direct.
    Merci et bonnes 🎉 fêtes

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Miss Yves.
    Comme quoi, "la critique est aisée, mais l'art est difficile" !
    Que la semaine se termine bien, passe un très bon noël avec ta famille.
    A + ☼ ♪

    RépondreSupprimer
  8. Merci Daniel, toi aussi!

    RépondreSupprimer
  9. je suis en retard...cette chargée
    cette peinture me laisse une drôle d'impression, je pense que le "flou" me gène parce que ma vue est très mauvaise et qu'il me faut un gros effort pour définir la part de mes yeux de celle voulu par l'artiste !
    Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d'année

    RépondreSupprimer
  10. Oui, flou artistique et lumière difficile à rendre en photo, d'aurant plus que ce jour -là, il y avait de grands pans de soleil sur les murs.
    Merci, à toi aussi!

    RépondreSupprimer
  11. "...pour être à contretemps..." est-ce la raison pour laquelle je n'arrive pas à trop accrocher? Est-ce mon œil trop habitué à être derrière le viseur de l'appareil photo? J'ai pourtant un faible pour l'emploi de ses couleurs, toutes ses couleurs.

    RépondreSupprimer