Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, août 31, 2017

Marché aux fleurs

Bouquet final pour ce compte-rendu d'un voyage dans la "Venise du Nord"


Un enchantement !










Le fleuriste 1 a un jardin dans un faubourg, il y court au lever du soleil et il en revient à son coucher ; vous le voyez planté et qui a pris racine au milieu de ses tulipes et devant la Solitaire ; il ouvre de grands yeux, il frotte ses mains, il se baisse, il la voit de plus près, il ne l’a jamais vue aussi belle, il a le coeur épanoui de joie ; il la quitte pour l’Orientale, de là il va à la Veuve, il passe au Drap d’or, de celle-ci à l’Agathe, d’où il revient ensuite à la Solitaire, où il se fixe, où il se lasse, où il s’assit, où il oublie de dîner ; aussi est-elle nuancée, bordée, huilée, à pièces emportées2 ; elle a un beau vase ou un beau calice ; il la contemple, il l’admire ; Dieu et la nature sont en tout cela ce qu’il n’admire point, il ne va pas plus loin que l’oignon de sa tulipe, qu’il ne livrerait pas pour mille écus, et qu’il donnera pour rien quand les tulipes seront négligées et que les oeillets auront prévalu. Cet homme raisonnable, qui a une âme, qui a un culte et une religion, revient chez soi fatigué, affamé, mais fort content de sa journée : il a vu des tulipes. 
La Bruyère, Les Caractères, De la mode

1 = l’amateur de fleurs. 2 = à pétales découpés. 

16 commentaires:

  1. Il me semble, mais je n'ai pas tout vu, que tu n'as pas eu beaucoup de soleil pendant ta visite. Mais ces fleurs apportent une touche de couleurs. As-tu acheté des graines pour les planter chez toi? Bises alpines et bon jeudi. Pluvieux...

    RépondreSupprimer
  2. Temps plutôt gris, parfois pluvieux , avec des éclaircies ( pas très différent de la Normandie !), une belle embellie au moment de la promenade en bateau.
    Oui, des greines et aussi des bulbes ...de 🌷

    RépondreSupprimer
  3. quand la fleur devient industrie... prenons en de la graine !

    RépondreSupprimer
  4. J'avais l'intention de faire une recherche sur l'apport économique des fieurs aux Pays-Bas, mais c'est resté à l'état d'intention.
    En revanche, je pourrais ajouter un célèbre texte du XVII éme siècle sur les collectionneurs de 🌷 .

    RépondreSupprimer
  5. L'histoire de la tulipe dont le bulbe valait le prix d'une demeure...
    le "château" de Plaisir abrite la bibliothèque et le conservatoire de musique, la bibliothèque prête ses murs pour des expositions d’œuvres locales dont les photos du club PAB sur un thème donné et commentés par l'association "Un temps de poète" généralement entre décembre et janvier !

    RépondreSupprimer
  6. Eh bien, c'est bon à savoir!
    Et en septembre, y a -t-il quelque chose de prévu?

    RépondreSupprimer
  7. Ou comment l'essor de la tulipe a eu des répercussions sur la peinture flamande du 18ème siècle ... Je mets ce site en lien !

    RépondreSupprimer
  8. Non seulement sur la peinture du siècle d'or, mais sur la peinture et la photo actuelles.

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Mis Yves.
    Voici un pays bien fleuri...
    Allons bon Dédé aurait voulu du soleil en plus !!!
    Très bonne journée, a +

    RépondreSupprimer
  10. Tu as bien profité de ton séjour, culture et nature ce fut un enchantement. En 2012 nous avions été en Grande Bretagne pour faire la visite de quelques jardineries pour le travail de mon mari ce fut aussi très dépaysant, le climat étant différent du notre surtout dans la région des Lacs et les britanniques ayant le goût des jardins...

    RépondreSupprimer
  11. Lorsqu'on se rend en Allemagne aussi on en prend plein les mirettes....
    J'avais une relation d'origine néerlandaise qui aimait énormément les fleurs, tu t'en doutes ; mon mari connaissait un couple de pépinièristes près de Lille qui importaient et adaptaient des plantes des Pays Bas. Ils étaient très pointus en plantes, c'est elle qui m'avait identifié le rosier du hameau de la reine à Versailles, celui-ci >

    http://cergipontin.blogspot.fr/2006/06/versailles-le-hameau-de-la-reine.html

    Elle m'avait offert des bulbes d'amaryllis à planter en pot à l'extérieur

    RépondreSupprimer
  12. Le marché au fleurs me fait souvenir de celui de la place Piétri à Rabat, je crois qu'il a été supprimé, nous habitions à coté en 1978-79. Les tulipes se vendaient avec le bulbe car celui-ci a besoin de froid pour se régénérer et refleurir. Les roses étaient magnifiques, et bien entendu nous avions toujours chez nous de somptueux bouquets

    RépondreSupprimer
  13. J'ai déjà vu celui de Paris et celui de Nice et me voilà dans celui d'Amsterdam. Je voulais te demander si tu avais rapporté des bulbes de tulipes mais je vois que tu as déjà répondu. Dommage pour le temps pas très beau.

    RépondreSupprimer
  14. Si tu as l'occasion de lire "Botanique du désir" je viens de rechercher le titre en français Michael Pollan montre comment les gens ont domestiqué les plantes dont les tulipes dans ce livre ainsi que la pomme de terre, la pomme et la marijuana, ce dernier chapitre moins intéressant on comprend pourquoi en lisant le livre...
    Un jardin de fleurs et de plantes en harmonie, ce sera pour moi dans une autre vie...
    Coup de coeur pour les pivoines.

    RépondreSupprimer
  15. La Bruyère convient à merveille à ton reportage aux pays des tulipes et des fleurs !

    RépondreSupprimer