Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, mai 06, 2010

Troublant...

...a été l'adjectif le plus utilisé pour qualifier l'exposition de
Sarah Lévêque , artiste plasticienne - art thérapeute de formation- en résidence à Saint-lô aux ateliers Art-Plume pendant toute la durée du mois de mars 2010.

Des échanges réguliers entre l'artiste , lycéens et enseignants ont permis à chacun de réfléchir à une démarche qui problématise le rapport au corps et à l'intime .
Des bas nylon bourrés de coton deviennent , selon leur mode d'installation (enroulés autour des colonnes ou suspendus ) et au gré de la subjectivité des uns et des autres , objet de fascination ou de répulsion : viscères, boudins ou organes sexuels , doudous qui parfois suscitent le besoin de toucher ...
Il n'est pas innocent que le matériau choisi (bas nylon ) soit habituellement l'enveloppe, le contenant de la chair féminine .

En continuelle gestation, cette installation a des chances de revenir dans la galerie dans la galerie du lycée , la transformant en un espace qui l'engloberait entièrement .



L'artiste, en compagnie de
Bruno Dufour-Coppolani, professeur d'arts plastiques

et de Sylvain Mellot, représentant de la municipalité saint-loise.

(Vernissage le 23 mars 2010)

12 commentaires:

  1. Redonnons au bas nylon sa vocation première!
    Malgré les explications ça ne passe pas chez moi... Beeerrrrkkkk!!! c'est K K
    Bonne journée normande ;))

    RépondreSupprimer
  2. voilà que le nouveau code de vérification est pansi

    RépondreSupprimer
  3. je dois dire que je ne trouve pas ça drôle , ni beau, ni réellement formateur...il suffit d'aller chez un tripier.
    Les élèves auraient sûrement pu trouver d'autres sources d'intérêt, non?

    RépondreSupprimer
  4. Marguerite-Marie:c'est toute la question de l'art contemporain dont l'objet n'est pas le "beau ".
    Mais , l'enjeu n'est pas non plus la drôlerie , la dérision, pas plus que la "provocation ".
    Le corps est un des thèmes au programme de l'option arts plstiques.
    Les dessins ou peintures de Rembrandt (et que dire de Soutine ou de Rouault ont été également sans complaisance vis à vis des corps usés .
    Le code "pansi/panse " va bien avec le sujet.

    Daniel:Personnellement , j'éprouve plutôt de la répulsion-pas de doudou que l'on a envie de toucher!-sauf pour les dessins , mais cela ne m'empêche pas de voir l'intérêtà cette démarche(à suivre)

    RépondreSupprimer
  5. If art is judged by its ability to provoke a strong reaction in the viewer, this has succeeded!

    A fascinating subject!

    RépondreSupprimer
  6. J'airais plutôt dit "bizarre" mais le subconscient est bizarre. Et troublant.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai bien lu tes explications mais ça ne passe pas non plus chez moi. Je trouve cela définitivement moche et j'y vois aucun intérêt.
    J'espère que dans l'art plastique il y a beaucoup mieux.
    Je sais, il en faut pour tous les goûts, mais moi je préfère, à la limite, l'art antique et l'art tout court, le vrai, quoi !

    RépondreSupprimer
  8. L'art thérapeute? Bon alors pour les obèses qui ont un problème avec leur corps? Une envie de régime?
    Des bas nylon? Les élèves s'identifient-ils avec?
    J'aurais aimé être une petite souris et écouter les discussions.
    Un nouvelle leçon d'anatomie? Qu'en dirait Rembrandt?

    RépondreSupprimer
  9. Thérèse:Je sais simplement que les élèves ont été intéressés. En option arts plastiques, ils ne raisonnent pas nécessairement en termes de "beau".

    RépondreSupprimer
  10. Non, c'est vrai pour le raisonnement arts plastiques mais bon, quitte à produire des formes thérapeutiques, celles-ci me paraissent un peu trop difformes et quant à la couleur, elle n'est pas très attrayante.
    Je ne les aies pas touchées donc ne peux commenter là dessus. L'odorat? Une odeur s'en dégage t'elle? L'ouie? En tapant dessus probablement un son étouffé, une surface de défoulement alors!

    De grosses formes boudinées sans couleur bien définie, entassées à n'en plus finir peut-être est-ce après tout une image du nouveau monde! Je capitule... :)

    RépondreSupprimer
  11. Thérèse:point n'ai d'idée sur l'odeur.
    Ce que tu dis sur la surface de défoulement (ou la boule anti stress)me parle plus que le doudou
    ...La couleur: chair, bien sûr

    RépondreSupprimer