Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, juin 12, 2011

Le bal des artistes



Du 14 mai au 25 septembre 2011,  la passion du grand couturier pour l'art et les artistes de son époque sera mise en scène:
plus de 60 robes de haute couture et des accessoires de la maison Dior seront présentés
ainsi qu'un ensemble exceptionnel d'oeuvres de Léonor Fini, Bérard, Cocteau, Balthus, Avedon...
sans oublier de nombreux documents d'archives .
Le commissaire de l'exposition,  Florence Muller a inauguré cette exposition le 13 mai 2011
faut-il le préciser, avec beaucoup d'élégance.

Avant de se lancer dans la haute couture, Christian Dior a été galeriste dans les années 30.
Il a exposé des oeuvres d' artistes  d'avant -garde,  entre autres , les célèbrissimes "montres molles" de Dali, les créations de Giorgio de Chirico, Dufy, Alexander Calder, Alberto Giacometti ,Max Jacob, *Christian Bérard, Léonor Fini, etc.
C'est cette activité   que la première partie de l'exposition recrée, grâce aux prêts de collectionneurs privés et de prestigieuses collections publiques, notamment celles du musée national d'Art moderne.

Dans la deuxième partie de l'exposition, il est question des liens étroits qu'entretiennent ses  propres créations avec   le monde des artistes (peintres, musiciens, photographes, sculpteurs, écrivains poètes).
 En témoignent les noms  et l'essence même de ses  modèles "Concerto"," Menuet", "Matisse"," Braque","Picasso...
Pour paraphraser la conclusion de Florence Muller, Christian Dior a  transformé le statut du grand couturier: de simple fournisseur, il est devenu artiste à part entière.

Pour compléter cet ensemble sont exposés dessins ou  illustrations de Jacques Darnel et René Gruau pour les parfums de la maison Dior , tout comme les photographies de Willy Maywald   et d'André Ostier.


Des ateliers d'initiation à la parfumerie seront également proposés!

*Exposition Christian Bérard au musée d'Art moderne Richard -Anachréon, à Granville, jusqu'au 30 août

2 commentaires:

  1. Qu'il ait été galériste ne veut pas dire qu'il ait galérer. Il s'est formé l'oeil.
    J'ai lu quelque part qu'une expo sur lui s'est montée à Moscou et vu des photos des robes. Sans qu'elles soient portées cela fait drôle : de jolis fantômes flottants.

    http://www.puretrend.com/rubrique/actualites_r11/l-art-de-christian-dior_a50853/1

    Moscou est peut-être un peu loin et Granville ? D'ici le 30 août ?

    RépondreSupprimer
  2. Le nom de Christian Dior si souvent évoqué dans mon enfance alors que j'étais encore bien petite lorsqu'il est mort, lui aussi a participité à la mondialisation...

    RépondreSupprimer