Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, septembre 04, 2012

Ciseau (x)


 Frahans  , ce terme désigne les maçons et tailleurs de pierre, dont on trouve de nombreuses traces à Samoëns; cet ancien bourg  contient peu d'habitations en bois, mais de solides bâtisses en pierre.
La fresque moderne , ci-dessus, leur rend hommage . Le  dessin  de l'angle inférieur droit-outre la représentation d'outils spécifiques, avec l'étoile à cinq branche incluse, évoque un pentagramme  (3+ 2) et l'harmonisation d 'éléments opposés,  valeur humaniste s'il en est . Amenés à travailler loin de leur région sur divers chantiers, les Frahans ont développé un langage à part, le mourmé, sorte d'argot , de verlan mélangeant latin,germanique,  onomatopées relatives aux bruits et aux couleurs de la nature.

Exemples:
Mannedigne : Samoëns 
frahan : tailleur de pierre 
kègne : maçon
bouscolin : charpentier
frahi la grema : tailler la pierre
maçà la cauche : faire le mortier
frognetà la bouscola : scier la charpente
molieuze : brouette 
namé : compagnon 
cavoet : renard 
tréca : quatre (verlan !)
 Emprunt au site : Le Margalier    ici 

La fontaine aux Bourneaux est un de leurs ouvrages, très élégante avec ses vasques lobées, quelque peu étrange avec ses mascarons dorés,  elle porte la date de 1763.
 
 En souvenir de ce savoir-faire et de ces traditions, l'art des  tailleurs de  pierre perdure à Samoëns. La ville organise un symposium  de sculpture bisannuel .

La fontaine contemporaine ci-dessous est l'oeuvre de son invité d'honneur
 (thème  2012:  " Baroque"),
 Pierro Bianco .


Il a également signé cette plaque  commémorant  le centenaire du jardin alpin 
"la Jaÿsina"
créé par Marie-Louise Cognacq -Jay, dont l'histoire est digne d'un roman de Zola, on pense à celui qui met en scène l'ascension sociale d' une petite jeune fille   partie  de Valognes : Au Bonheur des Dames. (1889)

Comme beaucoup de ses compatriotes, Marie-Louise Jay (on prononce Jaÿ) monte à Paris pour travailler.
Elle y rencontre un jeune homme de son village, Ernest Cognacq , qu'elle épousera et avec qui elle créera en 1871,  les grands magasins de la Samaritaine , du nom de la fontaine qui se trouvait dans le quartier.
Comme on le sait, c'est une réussite  commerciale , mais le couple reste sans descendance, et Madame  Cognac-Jay - engagée  dans  diverses oeuvres de bienfaisance_décide   en 1906 d 'offrir à son village natal un parc botanique de 4 ha rassemblant  4800 espèces provenant des montagnes des cinq continents.

Visite / You tube ici

 
..............................................................................................................................

Lien ici  /musée Cognacq-Jay

9 commentaires:

  1. *** Bonjour Miss_Yves ! :o)

    Je suis contente parce que chez toi j'en apprends toujours et c'est fort intéressant !

    Je ne connaissais pas ce terme qui désignait les maçons et les tailleurs de pierre...
    Les mascarons dorés sont très beaux !!!

    Merci pour ces belles photos et pour toutes ces infos !!!

    BISOUS d'Asie du sud-est pour toi Chère Miss_Yves !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Tu nous en fait découvrir des nouveautés!
    j'ignorais tous de ce langage codé, le symbole de la première image semble directement sorti du symbole des Franc-maçons (le compas et l'équerre). C'est bien que des sculpteurs continuent la tradition des tailleurs de pierre.
    Intéressant les liens que tu nous donne.
    Bonne journée A + :))
    (Nous avons loué un gite dans le Cotentin pour la semaine prochaine à Sainte Colombe, il y a bien longtemps que nous n'avions visité le coin et re-parcourir les plages du débarquement).

    RépondreSupprimer
  3. C'est un beau métier que celui de tailler la pierre, toute comme le "bouleau" de celui qui taille ou qui sculpte le bois.
    La fontaine avé les fleurs est très belle.
    Jolis tes croquis sur ton précédent post.

    RépondreSupprimer
  4. Nancy et
    Daniel:
    une nouveauté pour moi aussi!
    Je reviendrai sur ces symboles
    J'espère que vous aurez beau temps!

    Claude: dans la Sarthe ,on dit aussi "avé 'comme en Bretagne ,

    RépondreSupprimer
  5. Et la rue Cognac-Jay a quelque chose à voir avec la dame?

    RépondreSupprimer
  6. ***Un petit coucou chez toi en passant !!! GROS BISOUS !!!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  7. tout est bon et toujours si intéressant, bravo!

    RépondreSupprimer
  8. Quelle jolie fontaine! Les Frahans, tailleurs de pierres, ah si je pouvais retenir tout ce que tu nous fais découvrir...

    RépondreSupprimer