Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, décembre 05, 2013

Dos à dos, face -à -face (1 bis /3)


Dans le cadre boisé de la fondation Maeght
l'exposition 
Les Aventures de la Vérité
( commissaire: Bernard-Henri Lévy)
présentait 
une confrontation entre 
Peinture et Philosophie





...................................................................................................................................................................
Face à la caméra de B.H.L, des artistes contemporains lisent une page de philosophie, dans un lieu de leur choix.

Ainsi, Marina Abramovic, Miquel Barceló, Olafur Eliasson, Alexandre Singh, Huang Yong Ping, Jacques Monory, Anselm Kiefer, Gérard Garouste, Kehinde Wiley, Maurizio Cattelan, Zeng Fanzhi ou Enrico Castellani
lisent
Platon, Hegel, Schelling, un fragment du Talmud, etc.

Méditation des visiteurs face aux vidéos...ou à la nature.

http://videos.arte.tv/fr/videos/exposition-peinture-et-philosophie-un-recit--7580068.html


.................................................................................................................................................................



« Les relations entre peinture et philosophie n’ont pas commencé sous les meilleurs auspices"  précise Stefano Montefiori. 
 "Il y a deux mille quatre cents ans, Platon prononça sa célèbre condamnation de l’art, en prenant l’exemple du peintre qui peint un lit en copiant le lit en bois fabriqué par l’artisan, qui lui-même le copie d’après l’idée du lit. Le peintre, aussi talentueux et inspiré soit-il, ne pourra créer que des copies de copies, et l’art ne sera jamais qu’« imitation d’imitation », encore plus éloigné de la vérité de la réalité apparente. "

Ce  dos à dos  ancestral a donné lieu à un face à face entre oeuvres contemporaines et ancienne, 
 par exemple :
Une crucifixion de Bronzino et un Basquiat, une Sainte-Véronique du XVe siècle revisitée par Picabia ou Jim Dine, des réinterprétations de la Cène...

Sans oublier 
une Piéta aux  airs de  Vanité 
..................................................................................................
..................................................................................................................................................................

Des face -à- face stimulants pour le visiteur qui , à l'intérieur, suivaient un itinéraire  en sept étapes:

La tyrannie des ombres, Technique du coup d’état, La Voie Royale, Contre-Être, Tombeau de la philosophie, Libérez les artistes ! et Plastèmes et philosophèmes.
.............................................................................................................

A suivre 

11 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    C'est le Boléro de Ravel en images!
    Très bonne journée.
    A + :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première photo a effectivement un petit air de ballet...contemporain

      Supprimer
  2. pour moi le face à face reste un dialogue entre l'oeuvre et le "passant" celui ci interprète la composition de l'artiste et la "recrée" à son image

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton point de vue me semble très ...philosophique,justement!

      Supprimer
  3. L'ajout des vidéos, commentaires, photos complètent bien ton post précédent. Mettre dos à dos ou face à face la philosophie et l'art me semble passionnant. La "vérité" singulière confrontée à la "vérité" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais aimé trouver un lien / you tube ou ailleurs vers une de ces vidéos

      Supprimer
  4. À partir du moment où Platon ne reconnait pas le travail de l'Artisan (qu'il fabrique un lit, ou toute autre chose) comme une œuvre d'Art, je trouve sa condamnation de l’Art un peu bancale.
    Si Platon veut démontrer que pour être "réelle" toute œuvre d'Art doit être basée sur une de ses chères Idées, à mon avis, il enfonce une porte ouverte !
    Tout artiste peintre commence par imaginer son tableau avant de se mettre au boulot :-)

    Bon, ceci dit (même si la faconde de BHL me fatigue un peu) ce billet est passionnant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, le" lit "présenté en lien n'a plus grand chose à voir avec la mimèsis, décriée par Platon!

      Supprimer
  5. Si je comprends bien, d'après Platon, mon Chéri ne serait pas un artiste...

    RépondreSupprimer
  6. Non, mais il serait SUPERIEUR à l'artiste, qu'il blâme pour être un simple imitateur de ce que fait l'artisan .



    http://www.lettres-et-arts.net/arts/68-devaluation_philosophique_art_platon

    RépondreSupprimer
  7. aaaaaaaaaaaah ce cher Platon lol
    hello
    je passe

    RépondreSupprimer