Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, août 01, 2014

Festival 'Vire: Eclaboussures

Festival des Bords de Vire








Xavier Rèche, Giclées 
...............................................................................................................................................................
"Trois structures surgissent des bords de la rivière et semblent suspendues au-dessus de l’eau. Ces projections en étais de bois assemblés, comme un flux de particules recrachées depuis la berge, sont souples, fluides et en équilibre dans un jeu de tension et de compression. En esquissant ce plongeon au-dessus de la rivière, elles apparaissent comme fixées dans le temps, à la façon de ces photographies décomposées qui sur une même image retracent le mouvement d’un homme qui avance. Les giclées évoquent une substance inconnue de matière fluide et lumineuse, animée par les reflets de l’eau et captée en plein suspens.
Démarche
Xavier Rèche trace dans le paysage des lignes fuyantes imaginaires et aménage des détours dans l’espace familier des villes et des campagnes, afin de donner à l’environnement une dimension nouvelle où la moindre sensation est exorbitée. Il construit de frêles structures de métal ou de bois, qu’il projette, suspend, dépose ou enfouit dans les lieux qu’il va investir et dont il aura observé les continuités et les ruptures, le dessin et la composition. Il cherche à délimiter ces espaces, les contourner, les traverser, par des quasi invisibles modulations dans l’air, dans la lumière ou sur les sols, qui vont pourtant se fixer dans le regard."
Citation empruntée au site de l'Usine Utopik

12 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    En d'autre sorte, balade bucolique...
    Réalisations forcement éphémères !
    Très bon weekend.
    A + :o)

    RépondreSupprimer
  2. Pour tout te dire, je ne sais pas quoi dire.
    A part conne Daniel, bon week-end !

    RépondreSupprimer
  3. A vrai dire, ce n'est pas mon"installation" préférée de ce festival

    RépondreSupprimer
  4. Je me disais aussi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les vraies éclaboussures sont mieux (et j'ai dû égarer une photo en voulant la publier)

      Supprimer
    2. C'est en quelque sorte une entrée en matière et le souvenir d'une balade bucolique

      Supprimer
  5. Il est vrai que la seconde photo me parle mieux. Merci !
    Les explications valent ce qu'elles valent, mais bon ,enfin, bref !
    Si ce sont de vraies éclaboussures, alors là, je me fais None.
    Pour moi, certainement plus bucolique qu'artistique.
    Bon Dimanche !

    RépondreSupprimer
  6. C'est chouette de voir cette structure sous différents angles et pouvoir juger ainsi de sa position au dessus de l'eau. Coup de coeur particulier pour ton troisième cadrage qui permet de la voir agrandie par ses reflets dans l'eau et avec ce beau cadre que lui donne la longue branche de l'arbre !
    Beau dimanche, Miss !
    Merci pour ma rose !

    RépondreSupprimer
  7. ✿ ✿ Un petit coucou amical chez toi chère Miss_Yves !

    Quelle jolie balade tu nous offres là ! EXTRA !!!!!
    Merci.

    Je t'embrasse fort !!! 。♡♡彡

    Passe un bon lundi ツ !!!!

    RépondreSupprimer
  8. Peut-etre n'est-elle pas au bon endroit. Se detachant sur un espace vert, ou au loin devant un mur monochrome, ou bien sur un toit?
    Cela me fait l'effet d'alumettes geantes organisees.

    RépondreSupprimer
  9. Peut-etre n'est-elle pas au bon endroit. Se detachant sur un espace vert, ou au loin devant un mur monochrome, ou bien sur un toit?
    Cela me fait l'effet d'alumettes geantes organisees.

    RépondreSupprimer