Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, octobre 29, 2014

Feuilleter un livre de souvenirs

Ceux de Valérie Feuillet:
Quelques années de ma vie



Comparons  les deux présentations de l'espace Feuillet:
actuellement 
et 
avant (ici)




Une élégante console en bois doré contient les bibelots de la collection Feuillet:
miniatures, bijoux, bonbonnières diverses , sans oublier  celle qu'avait créée l'orfèvre Mellerio:

or ciselé , ornée d'émail , fond d'or guilloché; miniature sur ivoire cerclée de diamants,avec le  portrait de l'Impératrice par P.P. de Pommayrac (1807-1880)
Ecrin de cuir blanc, intérieur de velours et de satin blanc, aux armes impériales.

 l'Impératrice Eugénie l'avait offerte à Octave Feuillet en souvenir du rôle qu'elle avait joué à Compiègne, le 13 mai 1859 dans la pièce écrite pour elle,
Les Portraits de la Marquise:


"Sa Majesté fit faire son portrait en miniature, dans le costume de son rôle, le plaça sur une bonbonnière enrichie de diamants avec la date de la représentation gravée à l'intérieur et l'offrit à mon mari"  
P. 199 Quelques années de ma vie, Mme Octave Feuillet, ouvrage couronné par l'Académie Française, Chapitre XVII, Septième édition, Paris, Calman-Lévy éditeurs.


-Après la capitulation de Sedan,  Octave Feuillet décida d'envoyer son épouse et ses enfants en Angleterre.
 Le 8 septembre au soir, celle-ci dut "faire ses tristes préparatifs  pour le lendemain"
Ayant fait  étape chez une amie  (miss Emly ), avant l'embarquement  à Granville  pour  Jersey, elle lui demande de mettre en sûreté sa correspondance privée et celle de son mari, familier de la Cour, "redoutant les investigations de la police granvillaise qui traquait fort les émigrés"

Elle ajoute:
"Quant à la tabatière (sic ) que l'Impératrice avait donnée à mon mari et sur laquelle était son portrait , je l'avais enveloppée de ouate et cousue dans ma crinoline, voulant l'emporter avec moi."

Souvenirs et Correspondances, Chapitre V, P . 105, Troisième édition, Paris, Calman-Lévy éditeurs
( 1896)



L'Impératrice fit à Octave Feuillet l'honneur d' assister à sa réception à l'Académie Française le 26 mars 1863.
Son épée, restaurée par l'atelier Bell est  bien mise en valeur!


L'élégant projet d'éventail signé Suzanne de Milhau s'orne  de rubans bleus sur lesquels figurent les titres d'oeuvres du dramaturge.
Au centre du noeud qui les assemble est suspendue une petite clé: on retrouve ce motif sur un bracelet en or dans la vitrine, il avait été offert à Valérie au lendemain de la représentation de la clé d'or
.......................
Lecture de la dernière partie  de ce "drame lyrique"  ici

A défaut, vous pouvez lire ce résumé:
........
Il s'agit d'une variation sur un thème daté, certes, souvent traité par  Octave Feuillet:
la famille et la responsabilité de l'époux dans son maintien et sa dignité.
.....
1ère partie: Suzanne confie à sa nourrice sa joie d'être devenue, ce jour-même , l'épouse de Raoul d'Athol,  mais cette dernière reste réservée, jugeant  l'époux bien froid. 
Justement, le voici,en grande conversation avec son ami Georges de Vernon.
Quel mal y aurait-il à les  écouter parler "mariage et sentiments"?

Hélas, ce dialogue révèle deux personnalités opposées:
autant Georges envie Raoul d'avoir épousé la charmante Suzanne, autant Raoul ne ressent qu'indifférence pour cette petite provinciale insignifiante. Pour lui, le mariage est pure convention:"Tout viveur ne doit-il pas finir ainsi?"
Raoul est ennuyé par un don , puéril à ses yeux, fait par sa jeune épouse: une clé d'or dont elle lui expliquera le sens .
Une fois en tête à tête avec son mari,  Suzanne le met à l'épreuve: est-il l'amoureux digne d'ouvrir avec la clé d'or le bracelet quelle porte ?
Après des tergiversations et un exposé cynique sur le mariage, Raoul doit se plier à la décision de Suzanne : elle  n'admettra dans son intimité qu'un époux sincèrement  amoureux .

Deuxième partie: une série de lettres de Raoul à son ami, écrites dans la propriété normande de Suzanne  marque une évolution de l'ancien libertin: tomberait-il sous le charme de son épouse, résolue et pleine de finesse?Mais elle-ci ne serait-elle pas tentée par une aventure galante?
Aucune réponse épistolaire de  Georges . Raoul est à la fois  blessé dans son honneur et jaloux .

Troisième partie : coup de théâtre :Suzanne, timidement,  lui remet la clé d'or!
Elle l'aime et sait son amour partagé  , instruite par le ton des lettres que l'ami fidèle lui avait transmises au fur et à mesure .

............................................................................................................................................
(A suivre)

15 commentaires:

  1. Je fais le tour des copines et copains et je reviens.

    RépondreSupprimer
  2. merci Miss_Yves pour moi Octave Feuillet était un nom mais je ne connaissais pas sa vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Josette, j'attends le retour de tes "mardis", "mercredis" , " jeudis" en poésie !

      Supprimer
  3. Belle collection. La console a un beau piétement.
    Le manche de l'épée est très beau et j'adore le jolie ruban bleu.
    Ce drame lyrique n'a rien à voir avec l'histoire du Dahlia Noir.
    Je ne pense pas que l'histoire soit glauque, c'est l'horreur d'un meurtre réel.
    Il est vrai que le corps de cette pauvre jeune femme fut une découverte horrible.
    Je te dirai ce que j'en pense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non! Octave feuillet, c'est tout le contraire: Barbey d'Aurevilly le qualifiait de "cueilleur de muguet" , nous sommes loin de l'horreur du Dahlia noir!

      Supprimer
    2. Si je comprends bien tu serais plutôt "cueilleuse de muguet" que dahlia noir.

      Supprimer
    3. Non, pas vraiment, j'aime ce qui est fort , dans le domaine littéraire, et non ce qui est mièvre, mais j'ai du mal à supporter ce qui est horrible-au-delà d'une certaine limite (c'est très subjectif)

      Supprimer
  4. Coucou Miss Yves.
    Encore plein de découverte chez toi !
    Tu es inépuisable...
    Bonne journée.
    A + :o)

    RépondreSupprimer
  5. Pas facile de dire quelle présentation je préfère.
    Les grandes vitrines semblent avoir plus de choses à montrer.
    Cependant la console met les objets plus à portée de vue.
    Finalement, l'une et l'autre ont leurs avantages.

    Bien que je me sois pas mal plongée dans l'histoire d'Eugénie et de ses suivantes, je trouve tes billets sur Octave et Valérie Feuillet toujours aussi passionnants.

    De plus, c'est pour moi une piqûre de rappel, Madame X étant toujours en train de roupiller dans sa loge, dans l'attente que je prenne le temps d'aller la réveiller pour enfin la mettre en scène. Dès que j'en aurai terminé avec August Macke je vais m'y atteler, promis juré ;-))

    Actuellement j'ai une excuse de taille : nouvelle série de mini coupures de connexion intempestives et répétées au moins vingt fois par jour !
    Vivement que laisser-faire soit rachetée par le câble numérique et que je puisse enfin transformer mon contrat à moindre frais, de manière à bénéficier de la fibre optique nouvellement installée dans notre résidence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes compliments.
      Le contact direct avec les écrits d'Octave et Valérie m'a beaucoup apporté!
      L'ancienne présentation limitait beaucoup l'espace de circulation des visiteurs.
      J'attends l'apparition de Madame X !!!!

      Supprimer
  6. °.♪♬
    Un petit bonjour en direct des Philippines pour toi ! :o)
    Je n'ai pas le temps de m'occuper de mon blog tu t'en doutes mais je tenais à te faire ce petit coucou !

    Bises et bonne journée chère miss_Yves !!!!
    °.♪♬♫彡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Nancy, bon voyage! Bises normandes

      Supprimer
  7. Une presentation qui a l'air plus aeree et de par les couleurs plus attrayante mais par le biais des photos c'est un peu difficile de s'en faire une idee exacte.
    Tu as le don de me faire apprecier des ecrits que je n'aurais probablement pas lu de moi-meme.

    RépondreSupprimer
  8. j'aime mieux je crois la nouvelle présentation, et je me régale à la lecture de ces messages !

    RépondreSupprimer
  9. Eh oui ! Les silences et les malentendus du couple !
    Toute une époque mais est-elle vraiment révolue ?

    RépondreSupprimer