Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, février 14, 2015

Mots fleuris pour la Saint-Valentin
















Je vis, je meurs; je me brûle et me noie

***
Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;
J'ai chaud extrême en endurant froidure :
La vie m'est et trop molle et trop dure.
J'ai grands ennuis entremêlés de joie.

Tout à un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j'endure ;
Mon bien s'en va, et à jamais il dure ;
Tout en un coup je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour inconstamment me mène ;
Et, quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me trouve hors de peine.

Puis, quand je crois ma joie être certaine,
Et être au haut de mon désiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.

Louise Labé (1524-1566)



16 commentaires:

  1. Hier j'ai vu un reportage sur les amoureux de Peynet.
    Ils ont existé en vrai et c'est une bien jolie histoire d'amour, une histoire qui rime avec toujours.
    Bonne Saint-Valentin !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai ete relire un peu de prose de Louise Labe mais je me suis plus penchee sur un long commentaire du sonnet que tu nous mets dans ton billet. Cela m'a fait plaisir.

    RépondreSupprimer
  3. Enchanteur, le "concert d'anges" à la Peynet !
    Ce sont des cartes postales, ces deux illustrations ?..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, achetées au Musée Peynet à Antibes

      Supprimer
    2. Oui, achetées au Musée Peynet à Antibes

      Supprimer
    3. http://www.antibes-juanlespins.com/les-musees/peynet

      Supprimer
  4. ✽ ✽ ✽

    C'est très beau et très émouvant !

    MERCI chère Miss_Yves !

    GROS BISOUS D'ASIE et bon dimanche !!!!! ܓܓ✿ܓ✿ܓ✿ܓ

    RépondreSupprimer
  5. Les petits amoureux de Peynet ! Il y avait bien longtemps que je ne les avais vus ! Un billet charmant.

    RépondreSupprimer
  6. un billet doux comme Peynet qui nous rappelle nos jeunes années...

    RépondreSupprimer
  7. Tu as reconnu le parc, je pense?

    RépondreSupprimer
  8. Ah l'amour, l'amour !!!
    Un chaud et froid chez Louise Labé !!!
    Les Peynet sont tellement adorables...
    Et si la saint Valentin c'était tous les jours ? Vous avez dit : Lassant ?

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Miss Yves.
    Que de tendresse fleurie chez toi ce jour !
    Très bonne semaine.
    A + :o)

    RépondreSupprimer
  10. Bom dia, é uma linda partilha colorida e romântica.
    AG

    RépondreSupprimer
  11. Oh mince, j'ai été absente si longtemps ! Le lendemain de la St Valentin j'ai reçu un joli bouquet rond de roses envoyés par mon plus jeune fils et son amie. Monsieur O m'avait fait un joli dessin, un bonhomme têtard dont il disait que c'était une grenouille (il avait dessine une feuille de nénuphar aussi)

    RépondreSupprimer
  12. Je t'ai répondu cela sur Cergipontin :
    Bonjour Miss ! J'aime beaucoup les livres sombres car ils portent toujours une lueur d'espoir. Ce livre est très long et pas bien ordonné ni logique, ce n'est pas grave, c'est un livre "quête".
    Cet hôtel était un endroit hors du temps. C'est lui qui m'a fait penser à l'hôtel Bertram d'Agatha
    Christie...
    (Merci de ta remarque, je laisse le texte en italique mais le met en taille normale)

    RépondreSupprimer
  13. agréable ce flou qui encadre ce parc fleuri

    RépondreSupprimer