Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, mars 09, 2016

Fugue en jaune





Un peu tôt pour parler de printemps

Primavera




mais ses prémices se font remarquer :




jeune printemps,





 jaune printemps




LA JONQUILLE
 
Voici que s'ouvrent les Pervenches,
Le gazon court sur les coteaux ;
A l'aube on entend, sur les branches,
Chanter en chœur les passereaux.
 
Dans les prés verts, en robes blanches,
Les jeunes filles - gais oiseaux -
Vont venir danser, les dimanches,
Aux sons des joyeux chalumeaux.
 
Nés du soleil et des rosées,
Déjà les Lilas, dans les airs,
Balancent leurs grappes rosées,
 
Et l'on voit près des ruisseaux clairs,
- Qu'elles effleurent de leurs ailes -
Voler les vertes demoiselles.
 
II
 
Aux zéphirs il est temps, mes sœurs,
D'entr'ouvrir nos fraîches corolles ;
Et, bien qu'ils soient légers, frivoles,
De livrer nos douces senteurs.
 
Car, - souriant ou l'œil en pleurs -
L'Amour, bientôt, pour ses symboles,
Va nous demander des paroles,
Comme à toutes les autres fleurs.


           Antonio Spinelli (1864)


Au jardin du Thabor

25 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    C'est beau le printemps, belle poésie.
    Les serins nous rendent serein! lol
    Bonne journée, ☼ ☼ ☼ A +

    RépondreSupprimer
  2. On s'embrouille un peu les pinceaux avec toutes ces fleurs et ces volatiles dans le poème de Spinelli. Peut-être que les lilas fleure)issent en même temps que les jonquilles en Italie ?
    (Quoique Wiki stipule qu'il est né et mort à Nice. Bon, Nice a un micro climat)
    Est ce le ciré qui a inspiré le titre de l'article ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes remarques réalistes traduisent tes connaissances en botaniste!
      Je ne me serais même pas posé la question!
      Mais c'est sûr que le climat de Nice n'a rien à voir avec celui que noud connaissons.

      Supprimer
    2. C'est effectivement ce manteau jaune vif !

      Supprimer
  3. Dans les villes nouvelles environnantes certains parterres au milieu des ronds points ont été modifiés, les bambous qui étaient à la mode il y a trente ans notamment arrachés et remplacés par exemple par des pensées en masse, cela me fait plaisir car cela me rappelle Épinal et son "court" auquel elles donnaient un certain parfum caractéristique au printemps...
    Le jardin du Thabor a un bien joli pigeonnier...
    C'est vrai que beaucoup de fleurs de printemps sont jaunes... Le crocus, la jacinthe, sont les exceptions qui confirment la règle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Volière très orientalisante, je trouve, dsns le goût des fabriques et autres chinoiseries

      Supprimer
  4. Il faudrait que je te dise un mot des perruches (matinées de serins ?).... Elles me ramènent elles aussi beaucoup de souvenirs
    Ces photos ne sont pas de ce printemps, dis moi ?

    RépondreSupprimer
  5. Mince je reviens car j'avais fait pourtant "poète" et ai été dirigée vers l'architecte...
    Tu nous diras plus sur Antonio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poète que je viend de dèvouvrir en cherchant un poême sur le thèmr des jonquilles...et des femmes . ici , ce sont des jeunes filles , ce qui cadre avec ma photo.

      Supprimer
  6. les saisons s'embrouillent de la neige à midi et du soleil à 14 heures les narcisses hésitent et les bourgeons s'interrogent !

    RépondreSupprimer
  7. J'aime ces jolies fleurs même quand elles ne sont pas jaunes printemps, elles annoncent l'arrivée des beaux jours. Vivement le 20 pour voir si le temps va enfin se mettre au printemps.
    Je ne sais si le temps de cet hiver assez perturbateur pour la végétation, mais mes crocus et mes primevères ont été minables et maintenant ce sont mes jacinthes qui sont rachitiques.
    Je suis repassée sur ta précédente publication et ai laissé un com.

    RépondreSupprimer
  8. c'est beau et joyeux!

    RépondreSupprimer
  9. Ravissant ! ce printemps à vue de nez ;-)

    Et les vertes demoiselles voletant déjà au-dessus des fleurs.

    RépondreSupprimer
  10. Superbes photos " printanières" avant l'heure. Lorsque j'étais élève aux Beaux-Arts de Rennes, nous allions fréquemment faire des croquis "in situ " et je me souvient très bien de cette immense volière qui était souvent choisie comme sujet, il y a 55 ans ce ça !Souvenirs de jeunesse !
    Merci pour le poème.
    Belle fin de semaine. Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, à toi aussi.
      J'aurais aimé voir de tels croquis!

      Supprimer
  11. j'ai vu effectivement en passant en voiture que les magnolias réputés du Thabor sont en fleurs.La volière a dû être rénovée après avoir subi des détériorations de vandalisme l'an dernier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au jardin des plantes de Nantes il y a aussi de très beaux magnolias que mon mari appelle des "tulipiers" il doit s'agir de "faux-tulipiers" >

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tulipier

      Nous en avons vus en roulant dans l'Allier, de beaux dans des jardins, qui n'avaient pas de feuilles

      Supprimer
  12. Merci de votre belles fleurs et le beau poème. Merci aussi votre visite et commentaire.je suis désolée,mais je n'ai jamais été en Jersey..
    Wil, ABCW Team

    RépondreSupprimer
  13. tu nous prépares au départ de l'étape du tour de France

    as tu croisé MM au tabhor

    RépondreSupprimer
  14. Eh non...dommage. Une autre fois peut-être.

    RépondreSupprimer
  15. The early jonquils are so full of joy and hope.

    RépondreSupprimer
  16. Tu as dû remplir tes carnets d'aquarelles...

    RépondreSupprimer