Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, mars 17, 2016

L'eau, la pierre, la mémoire

Lieu de promenade, été comme hiver: le parc du  Thabor 

L'eau et la pierre: 

fontaines , cascades,
Chemins  






La mémoire:

dans le carré Du Guesclin,  la colonne de Juillet, érigée en écho à celle de la place de la Bastille à  Paris, rend hommage à deux enfants du pays:
 Louis Vanneau et François Papu, tués en 1830, lors des  journées de juillet (Les Trois Glorieuses )

A propos de la restauration et de la restitution de la statue qui surmonte la colonne, haute de 11 m , voir l'article ici 






Statue du poète Breton Glenmor

Article (polémique) là 






Stèle à la mémoire de Charles Lenoir, 
qui réalisa



L'enlèvement d'Eurydice (1890)

et 

la chasse de Diane (1894)



"Couvrez  ce sein que je ne saurais voir! "

Ce groupe sculpté fut  l'objet de la censure , mais le poète Tiercelin  défendit ainsi  la cause 
de Diane dénudée:
« La sculpture, c’est la ligne, et la ligne en sculpture, c’est le nu"



Et des fleurs à foison!




Sans oublier les arbres remarquables:

Tilleul de Hollande ( Tilia platyphylla)





13 commentaires:

  1. i'ai cheminé grâce à toi dans ce jardin...suivant l'eau et les marches jusqu'au tilleul...

    RépondreSupprimer
  2. Avec sa cascade, ce beau parc me rappelle celui des Buttes-Chaumont.
    J'aime beaucoup l'hommage à Charles Lenoir
    et le tilleul fendu, bien sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est le même style -du moins certaines parties du jardin-rocailles à la mode du XIx
      ème s.
      Le tilleul était bien sûr un clin d'œil à ton intention !

      Supprimer
  3. Coucou Miss Yves.
    Quand je lis "Colonne de Juillet" mon imaginaire me guide à Paris place de la Bastille..
    En trouver une en Bretagne à Rennes super.
    s'il m'est arrivé de passer par rennes c'est toujours par la rocade, un jour je devrais sans doute y flâner un peu.
    Très bon weekend, ☼ ☼ ☼

    RépondreSupprimer
  4. Le jardin vaut un détour! tu fears bien de t'y arrêter!

    RépondreSupprimer
  5. Il est beau ce parc et tu l'as bien mis en valeur sur tes photos. Les 3 premières sont très belles.
    Merci pour le lien sur vélo mais je ne trouve rien.
    Que voulais tu que je vois ?

    RépondreSupprimer
  6. What a beautiful place! I especially like the natural-looking cascade.

    RépondreSupprimer
  7. Vraiment un parc très beau. On doit y faire de jolies promenades de tous temps.

    RépondreSupprimer
  8. Oui c'est vrai on dirait le parc des Buttes Chaumont avec ses "fabriques" et surtout ses dénivelés que je n'ai pas pratiqués avec la poussette du petit homme jeudi dernier... Au Thabor il y a aussi une cascade que nous a montrée MMarie. Celle du parc des Buttes Chaumont est arrêtée pour l'instant, j'aime beaucoup son vacarme qu'on entend de loin, et qui a peut-être contribué au terme "chaos"
    C'est vrai que la pluie fait pousser les bulbes, on me l'avait dit au jardin de Giverny / les tulipes

    RépondreSupprimer
  9. tu nous fais faire une belle balade, je pense que tu as l'art d'attirer les lecteurs pour te suivre dans tes promenades , j'ai lu la polémique sur la statue de Glenmor c'est vrai que ce n'est pas une réussite. je l'ai vu très souvent au début de mes années quimpéroises, nous allions (de nouveaux arrivants venus au bout du monde enseigner les jeunes lycéens) l'écouter dans un bar enfumé "chez Michou" derrière la préfecture, il fallait laisser la porte ouverte et Glenmor en profitait pour chanter plus fort ses chansons contre l'Etat français, la police et les curés.... pour provoquer le policier en faction qui ne manquait pas vers 11h du soir de venir le saluer et boire un verre de chouchen avant de rentrer chez lui....Et voici bien ma terre, la vallée de mes amours.....

    RépondreSupprimer
  10. Très pittoresque, ton anecdote, et ta conclusion est bien belle.

    RépondreSupprimer
  11. J'espère que nous pourrons nous y retrouver( au jardin , pas dans le bar enfimé...quoique) une prochaine fois.
    Ce jour-là, nous n'aurions pas eu le temps.

    RépondreSupprimer